L'économiste du Togo

13 mai à Lomé :   1ère édition de l’african invest melting pot 

Lomé, la capitale togolaise abrite, samedi 13 mai 2023, la première édition de l’african invest melting pot, un rendez-vous du financement des entreprises et des startups en Afrique, conçu comme un écosystème stratégique pour la croissance des entreprises par le financement des projets à forte valeur ajoutée.

Créneau idéal pour le financement de projets de démarrage ou de renforcement d’activités, journée de formation avec des experts et panelistes de hauts niveaux, des ateliers de réseautage d’affaires entre les acteurs stratégiques du secteur bancaire, des opportunités d’investissement dans des projets innovants à forts potentiels, intégrer l’académie de l’ingénierie juridique et fiscale devant déboucher sur l’accompagnement de 500 TPE / PME / PMI et start-up à être éligible aux financements disponibles sur les places financières ; sont au menu l’AFRICAN INVEST MELTING POT qui tient place à Lomé le samedi 13 mai 2023.

 Il s’agit selon les organisateurs, d’explorer un large éventail d’outils de financement pour les TPME et les startups d’une part, et rendre ces dernières éligibles aux financements en renforçant les compétences managériales de leurs dirigeants sans oublier la structuration interne de l’entreprise d’autre part. AFRICAN INVEST MELTING POT devient ainsi un écosystème par lequel l’on peut  avoir des solutions concrètes pour soutenir les institutions financières, les institutions d’appui tant étatiques ou paraétatiques que privées ou des regroupements d’entreprises, par la configuration des entreprises et des startups à être crédibles et éligibles aux différents instruments de financement existants sur le marché des capitaux. 

L’un des principaux outils que le programme entend mettre à disposition de l’écosystème économique togolais et de la zone UEMOA, est la création d’un premier Fonds de garantie hypothécaire pour les PME/PMI. Nul besoin d’expliquer la place capitale qu’occupe la question de la garantie dans le financement des TPME et les startups. 

Les causes qui soutiennent les difficultés de financement des entreprises et des startups relèvent tant de l’environnement que de la demande et de l’offre. Et les deux premières et importantes causes citées par les établissements de crédit sont la faible qualité de l’information concernant les PME/PMI, les insuffisances dans leur gestion et dans leur gouvernance puis le manque de partage de risque. 

Il est clair que l’offre existe pour les entreprises et Startups, encore faut-il reconnaître qu’elle soit largement portée à leur connaissance, mais la demande n’a pas la configuration adéquate pour accéder à ces offres de financement. Pour bénéficier d’un financement, l’entreprise ou la startup a besoin non seulement de disposer des informations fiables sur les conditions, mais aussi et surtout d’avoir un profil déterminé. 

Le défaut de ce profil constitue une barrière entre les entreprises et les institutions de financement. Pour supprimer cette barrière meurtrière, il est conçu le programme multiforme et pluridimensionnel d’envergure internationale intitulé « AFRICAN INVEST MELTING POT » (en abrégé AFR.I.M. P) dont le thème principal de cette première édition est : « La recherche du financement au cœur de la problématique de croissance des entreprises et des Startups en Afrique » 

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

Voici le nombre exact des établissements de tourisme agrées au Togo

mai 23, 2024

Le ministère de la culture et du tourisme a publié ce 23 mai 2024 sur son compte X (ex-twitter) à...

Le franc CFA, une devise refuge malgré les critiques ?

mai 22, 2024

Cette monnaie commune à 15 pays africains, indexée à l’euro et garantie par la France, s’impose peu à peu comme...

Les effets contrastés de la technologie

mai 22, 2024

À mesure que l’intelligence artificielle se répandra, certains travailleurs y gagneront au change, alors que d’autres y perdront. Les progrès...

Briser le supercycle de la dette

mai 18, 2024

Dépendre du crédit pour stimuler la demande met en péril l’économie mondiale : il faut corriger les déséquilibres sous-jacents La...