L'économiste du Togo

AFIS 2022 s’engage pour la souveraineté financière africaine

L’édition 2022 de l’Africa Financial Industry Summit (AFIS) s’est conclu, 29 novembre 2022 à Lomé, sur un engagement en faveur de l’impact et de l’implémentation d’un agenda ambitieux pour la souveraineté financière africaine.

En présence de nombreuses personnalités de premier plan de la communauté financière africaine, la cérémonie de clôture a sonné la fin de l’édition 2022 de l’Africa Financial Industry Summit-AFIS. Rassemblant à Lomé plus de 800 décideurs du secteur financier venus de toute l’Afrique et de l’international, AFIS 2022 a permis de jeter les bases d’une organisation concrète qui contribue à la relance économique du continent et au développement d’une industrie financière compétitive, innovante, inclusive et durable.

« Pendant ces deux jours d’échanges et de débats, banquiers, assureurs, fintech, Ministres, Gouverneurs de Banque centrale et dirigeants d’autorité de régulation sont intervenus au cours de plus d’une trentaine de panels mais aussi de nombreuses tables rondes en comité restreint.

Ces rencontres ont été l’occasion d’échanger constats et propositions sur les grands enjeux auxquels fait face l’industrie financière africaine. Les recommandations issues de ces sessions seront publiées afin de donner une voix à l’industrie financière africaine dans les débats continentaux et internationaux » peut-on lire dans un communiqué de presse en date du 30 novembre 2022.

 Plateforme de dialogue public-privé au service du développement d’une industrie financière africaine souveraine, inclusive et innovante, AFIS s’est fixé l’objectif de construire un dialogue permanent entre les banques commerciales, les fintechs, les institutions financières de développement, les assureurs, les opérateurs de mobile money et les régulateurs pour l’ensemble du continent.

Les participants ont pu échanger en direct afin de s’entendre sur la réglementation des fintechs et des crypto-monnaies, de promouvoir l’intégration régionale à travers la ZLECAf et les Système de Paiement et de Règlement Panafricain, et pour maximiser les opportunités dans la finance verte, les marchés boursiers et l’innovation, tout en protégeant les données des citoyens et en élargissant l’inclusion financière.

 Quelques déclarations

« Il est nécessaire de créer des flux intra africains et de changer d’état d’esprit pour travailler en équipe : banques, intermédiaires, startup, régulateurs… Nous devons nous assoir ensemble et collaborer sur des thématiques et défis communs, unir nos voix pour peser sur les réglementations internationales qui s’imposent à nous sans toujours tenir compte des spécificités africaines.

 Les échanges auxquels nous avons assisté me confortent dans l’idée qu’AFIS a d’ores et déjà trouvé sa place dans les grands débats africains », a déclaré Amir Ben Yahmed, Directeur général de Jeune Afrique Media Group et Président de l’Africa CEO Forum, co-fondateurs d’AFIS.

 « Lors de notre prochaine rencontre, j’aimerais constater des progrès sur les marchés financiers – comment nous les utilisons, quel cadre commun nous mettons en place – et sur la question du mobile money, avec une meilleure clarté sur les règlementations en œuvre », a fait savoir Dr. Denny KALYALYA, Gouverneur et Président du Conseil d’administration, Banque centrale de Zambie.

 Quant à John RWANGOMBWA, Gouverneur, Banque Nationale du Rwanda, il dira qu’« entre nous autres, régulateurs, et dirigeants du secteur privé, la prochaine fois que nous nous réunirons, nous devrons comprendre la nécessité de trouver ensemble des solutions pour établir une industrie financière durable et porteuse d’inclusion ».

 « L’année prochaine, nous nous retrouverons au-delà des questions conjoncturelles qui nous ont mobilisés cette année et concentrer nos discussions sur le financement de nos économies, l’inclusion et d’autres secteurs comme le microcrédit et la numérisation », a déclaré Jean-Claude Kassi BROU, Gouverneur, Banque Centrale des États de l’Afrique de l’Ouest (BCEAO). Marqué par la présence d’une vingtaine de dirigeants d’autorités de régulation et de Ministres, AFIS 2022 a également accueilli les membres des comités exécutifs des plus grands groupes financiers du continent : IFC, Ecobank, NSIA, Sunu, Bank of Africa, Attijariwafa Bank, Allianz, BOAD, Equity Bank, First Bank of Nigeria, Wafa Assurance, Sanlam, Coris, Oragroup, Citi, Rawbank, Visa, Africa 50, FMO, BIDC, etc.

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

UEMOA : la BOAD adhère à l’Alliance Smart Africa

juin 8, 2023

Le président de la Banque ouest africaine de développement (BOAD) a procédé, mercredi 07 juin 2023 à Lomé, avec Lacina...

Une ONG luxembourgeoise lance le FIT pour soutenir l’entrepreneuriat

juin 7, 2023

Soutenue par l’État, l’ONG luxembourgeoise spécialisée en finance inclusive, ADA, lance le Financing Innovation Tool (FIT), un tout nouvel outil...

Une mission du FMI séjourne au Togo

juin 6, 2023

La délégation du Fonds monétaire international (FMI) séjourne du 05 au 08 juin à Lomé dans le cadre du lancement...

Filière café & cacao : l’ONG ADE offre 88000 jeunes plants aux producteurs

juin 5, 2023

Au Togo, 55000 jeunes plants de cacaoyers, 25000 jeunes plants de caféiers et 8000 jeunes plants agroforestiers. Soit au total...