L'économiste du Togo

Au Africa Investment Forum, le Togo a soumis ses projets d’intérêts stratégiques

Du 8 au 10 novembre passé, Marrakech, la ville ocre du Maroc, a accueilli l’Africa Investment Forum (AIF), l’une des rencontres économiques les plus emblématiques du continent. 

Cette plateforme de renom vise à catalyser les investissements en Afrique, en rassemblant les principaux chefs d’État, décideurs, entreprises multinationales et investisseurs. 

L’objectif de ce rassemblement, sous le slogan “Libérer les chaînes de valeur de l’Afrique”, est de dévoiler les vastes possibilités d’investissement en Afrique. Revue de détail.

Cette édition marocaine se concentrera sur des domaines clés tels que les infrastructures résilientes, l’agro-industrie, l’exploitation des minéraux stratégiques et la promotion des innovations numériques pour stimuler une croissance robuste et durable en Afrique.

Une plateforme transactionelle inédite

Dans un élan de progrès économique sans précédent, l’African Investment Forum, établi en 2018, s’est rapidement hissé au rang de la plateforme multipartite d’investissement la plus influente d’Afrique. Créée sous l’égide de poids lourds financiers tels que la Banque africaine de développement, la Banque islamique de développement, la Banque européenne de développement, et d’autres institutions majeures comme Afreximbank, la Banque de commerce et de développement, la Banque de développement de l’Afrique australe et la Africa Finance Cooperation, en collaboration avec Africa 50, cette initiative reflète une convergence stratégique visant à catalyser le développement économique et l’investissement sur le continent.

Il s’agit d’une plateforme multipartite initiée par la Banque Africaine de Développement et ses partenaires. 

Les objectifs visés sont entre autre faire progresser les projets jusqu’au stade du financement ; lever des capitaux pour des projets bancables ; accélérer la clôture financière des transactions.

Dans ce cadre, le ministère  le ministère de la Promotion de l’Investissement a coordonné la participation du Togo à ce forum, afin de soumettre des projets d’intérêts stratégiques, correspondants au thème de cette année : « Débloquer les chaînes de valeurs africaines ».

À l’ouverture des travaux, le Président de la BAD, Monsieur Akinwumi Adesina a rappelé la disponibilité de son institution à accompagner les projets structurants émanant de chaînes de valeurs bien organisées.

Un défi que le Gouvernement togolais s’emploie inlassablement à relever au moyen de réformes courageuses.

Depuis sa création en 2018, l’AIF s’est imposé comme une plateforme incontournable, facilitant la réalisation de partenariats à grande échelle et ayant déjà permis de mobiliser des investissements pour plus de 142 milliards de dollars.

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

Voici le nombre exact des établissements de tourisme agrées au Togo

mai 23, 2024

Le ministère de la culture et du tourisme a publié ce 23 mai 2024 sur son compte X (ex-twitter) à...

Le franc CFA, une devise refuge malgré les critiques ?

mai 22, 2024

Cette monnaie commune à 15 pays africains, indexée à l’euro et garantie par la France, s’impose peu à peu comme...

Les effets contrastés de la technologie

mai 22, 2024

À mesure que l’intelligence artificielle se répandra, certains travailleurs y gagneront au change, alors que d’autres y perdront. Les progrès...

Briser le supercycle de la dette

mai 18, 2024

Dépendre du crédit pour stimuler la demande met en péril l’économie mondiale : il faut corriger les déséquilibres sous-jacents La...