L'économiste du Togo

Commerce / Importations françaises en provenance du Togo : Une hausse de 13,1% en 2021

Les chiffres de l’année 2021 indiquent que les importations françaises en provenance du Togo ont enregistré une hausse de 13,1% par rapport à 2020, selon la fiche sur les Relations économiques bilatérales France-Togo d’avril 2022 de la Direction générale du Trésor français.

Faible niveau d’importations françaises et des exportations en hausse hors effets des approvisionnements en produits pétroliers raffinés.

Ainsi se résument les échanges commerciaux franco-togolais en 2021, indique le trésor français dans la fiche sur les Relations économiques bilatérales France-Togo d’avril 2022 de la Direction générale du Trésor français.

D’après le document, les échanges commerciaux franco-togolais, qui dégagent un solde commercial variable mais structurellement positif en faveur de la France, se caractérisent par un faible niveau d’importations françaises mais en croissance.

Les achats français au Togo restent faibles (27,9 M EUR en 2021) et ne représentent qu’une infime part des importations françaises (0,005%). Ils sont toutefois en progression constante puisqu’ils ne se montaient qu’à 9,4 M EUR en 2015.

Les chiffres de l’année 2021 indiquent que la crise du Covid-19 n’a pas entamé cette hausse tendancielle, puisque les importations françaises en provenance du Togo ont enregistré une hausse de 13,1% par rapport à 2020.

Cela n’entraine pas de modification significative de la structure de l’échange qui reste très concentrée sur un petit nombre de produits, essentiellement agricoles. Le document cité en référence souligne que la tendance haussière constatée résulte essentiellement d’un double impact.

Premièrement, de la confirmation de l’émergence d’une filière soja exportatrice vers la France (5,5 M EUR en 2017, 8,7 M EUR en 2018, 17,1 M EUR en 2019, 16,3 M EUR en 2020, et 16,6 M EUR en 2021 d’importations) et deuxièmement, d’achats d’huiles et graisses végétales et animales (0,058 M EUR en 2019, 0,157 M EUR en 2020 et 1,85 M EUR en 2021) mais aussi de l’arrivée de jus d’ananas (0,8 M EUR en 2021) suite à l’achèvement d’une unité de transformation qui devrait exporter en année pleine de l’ordre de 2 M EUR. 

Les flux de marchandises togolaises vers la France sont donc aujourd’hui largement dépendants des livraisons de soja (59,5% du total si on considère que les 5 premières catégories de produits on atteint 73,5% des ventes togolaises vers la France.

Hausse des exportations françaises

Les exportations françaises à destination du Togo fluctuaient traditionnellement au gré des achats de carburants à des raffineries françaises par les traders qui approvisionnent ce pays, achats qui se sont taris à partir de 2019, tendance qui semble se confirmer au vu des résultats de 2021 (1,1 M EUR), indique la fiche sur les Relations économiques bilatérales France-Togo.

Les exportations françaises vers le Togo étaient de 304 M EUR en 2017 dont 185 M EUR hors pétrole, 239 M EUR en 2018 dont 180 M EUR hors pétrole, puis de 169 M EUR en 2019, 182 M EUR en 2020 et 193,8 M en 2021, quasiment intégralement sans produits pétroliers. Le chiffre de 2021 (193,8 M EUR) s’inscrit en hausse par rapport à celui de 2020 (+6,44%).

 La pandémie de la COVID 19 n’aura donc pas impacté notre relation commerciale avec le Togo. On constate que, hors fluctuation des livraisons pétrolières, les ventes françaises au Togo semblent devoir se stabiliser aux alentours de 175/200 M EUR.

Médicament, premier produit d’exportation française vers le Togo

Le médicament reste le premier produit d’exportation française vers le Togo avec 32 M EUR en 2021, soit 16,5% du total et une augmentation de 3,2 M EUR en un an.

 L’ensemble des produits qui composent l’approvisionnement d’un supermarché (produits alimentaires, cosmétiques, articles ménagers, …) représente environ 24,4% des échanges (environ 47 M EUR) avec le Togo.

Les vins se distinguent particulièrement dans cette catégorie en passant de 9,7 M EUR à 11,8 MEUR, soit +2.1 M EUR de hausse sur l’année.

Le solde est éclaté entre l’équipement électrique (9,7% de nos ventes au Togo), les véhicules (5,7%), les matières premières pour l’industrie agroalimentaire dont le blé (3,4%) sans que cela ne dégage une véritable tendance. Le blé qui est présent de façon erratique dans les ventes françaises au Togo est réapparu en 2021 (2,6 M EUR contre 0 en 2020 et 3,7 en 2019).  

On notera également l’apparition de ventes de machines et appareils à mélanger, malaxer, ou broyer (4,2M €) qui est ainsi à l’origine de près de 40% de l’augmentation de nos exportations vers le Togo.

Sur la base des statistiques togolaises (3 premiers trimestres de l’année 2021), la France détient une part de marché de 8,9%, derrière la Chine (23,3%), mais devant l’Inde (7%), l’Allemagne (3,6%), ou encore la Turquie (2,6%).

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

Le Togo veut ramener la dette intérieure à 54,6% contre 61,4% du PIB d’ici 2026

avril 7, 2024

Le gouvernement togolais a annoncé son intention de réduire sa dette intérieure dans le cadre de sa stratégie de gestion...

Réglementation et contrôle du secteur financier : mécanisme de résolution pour les grandes banques (chantier en cours) 

mars 21, 2024

Les secousses de l’an dernier ont montré qu’il reste du travail à accomplir dans plusieurs domaines pour veiller à ce...

L’Afrique de l’Est, berceau du Mobile money, l’Ouest nouvelle plaque tournante du continent

mars 21, 2024

Près de la moitié des 1,75 milliards de comptes enregistrés dans le monde se trouvent en Afrique subsaharienne. Sous-région pionnière...

Grace aux hydrocarbures, l’UEMOA sera performante et résiliente selon le FMI

mars 21, 2024

Aux bonnes nouvelles engrangées par l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), un marché régional costaud pour financer les Etats-membres, des...