L'économiste du Togo

Eau et assainissement: la Banque mondiale octroie 60 milliards de FCFA au Togo

Coralie Gevers, directrice des opérations de la Banque mondiale pour le Togo et Sani Yaya, ministre togolais de l’économie et des finances, ont procédé, jeudi 13 avril 2023 à Washington convention en marge des réunions du printemps, à la signature d’un accord de financement de 100 millions de dollars soit 60 milliards de FCFA pour le secteur de l’eau et assainissement au Togo.

Cette enveloppe de 100 millions de dollars accordée au Togo devrait améliorer la disponibilité de l’eau potable disponible de même que les services d’assainissement dans le Grand Lomé.  Le financement intervient dans le cadre du TUWS (Projet de Sécurité Hydrique en Milieu Urbain au Togo.

 Le TUWS procédera à plusieurs investissements en partenariat avec le secteur privé, pour améliorer la qualité et accroître l’accès à l’eau et aux services d’assainissement dans le Grand Lomé, en soutenant en amont la performance opérationnelle des fournisseurs de services et la gestion des ressources en eau à Lomé, indique la BM.

 Le projet financera entre autres, la réhabilitation des systèmes d’approvisionnement en eau, la construction d’une station de traitement des eaux usées et boues de vidange, des études techniques pour l’augmentation à plus long terme de la capacité de production en eau à grande échelle, et le renforcement du réseau de distribution. 

A en croire Fily Sissoko, représentant résident de la Banque mondiale au Togo, « le gouvernement togolais s’est fixé des objectifs très ambitieux pour réaliser l’accès universel à l’eau et à l’assainissement, d’abord pour plus de 86% de la population de Lomé, puis à l’échelle nationale avec accès à 100 % des services d’approvisionnement en eau. 

Ce projet vient soutenir le cadre de réforme sectorielle, notamment par la mobilisation du secteur privé pour aider le Togo à fournir de l’eau en quantité suffisante et en qualité au plus grand nombre de ménages dans le Grand Lomé ». 

Le projet fait partie d’un vaste effort des partenaires du Togo pour soutenir la mise en œuvre des stratégies nationales d’accès à l’eau.  

Pour rappel, une table ronde organisée en décembre 2022 a permis de recueillir des engagements représentant près de 300 millions de dollars en faveur du secteur de l’eau et de l’assainissement du pays, dont une partie contribuera au développement des infrastructures de production d’eau à Lomé. 

La capacité de production actuelle de 65 000 m3/jour est insuffisante pour répondre à la demande croissante en eau potable dans la région dont les besoins sont de plus 120 000 m3/jour. 

Le gouvernement togolais met un accent particulier sur l’accès à l’eau potable et à l’assainissement dans la feuille de route 2020 – 2025 avec comme objectif de porter le taux d’accès à l’eau potable de 60% en 2020 à 85% en 2025.

Joël YANCLO

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

Briser le supercycle de la dette

mai 18, 2024

Dépendre du crédit pour stimuler la demande met en péril l’économie mondiale : il faut corriger les déséquilibres sous-jacents La...

Ses partisans veulent créer des sociétés libres, égalitaires et prospères

mai 18, 2024

Quel est le rôle de l’État dans les économies modernes ? Est-il possible de créer une société plus juste sans...

La troisième édition du Festival La Marmite (FESMA) officiellement lancée

mai 17, 2024

La troisième édition du Festival La Marmite (FESMA) a été officiellement lancée ce mercredi 15 Mai 2024 en présence de...

Des transporteurs du Sahel explorent les opportunités de la PIA

mai 16, 2024

La coopération logistique avec les pays de l’hinterland pourrait bientôt connaître une nouvelle avancée. Une délégation de directeurs généraux des...