L'économiste du Togo

En pleine pénurie de devises, le Nigéria renfloue ses caisses

Le Nigeria s’attend à des entrées de devises de 10 milliards de dollars au cours des prochaines semaines pour alléger les liquidités sur un marché des changes qui freine la croissance de la plus grande économie d’Afrique, a déclaré lundi le ministre des Finances Wale Edun.

Le Nigeria s’attend à 10 milliards de dollars d’entrées de devises dans quelques semaines, selon le ministre des Finances Nigérian. Le pays d’Afrique de l’Ouest est confronté à une crise après que les investisseurs étrangers se soient retirés des actifs locaux pendant une période de faibles prix du pétrole.

Depuis lors, les investisseurs ne sont pas encore revenus et la banque centrale n’a pas encore réglé la demande en dollars des investisseurs étrangers cherchant à rapatrier des fonds ou des compagnies aériennes cherchant à envoyer de l’argent provenant de la vente de billets à l’étranger.

En raison de la pénurie, certaines entreprises et particuliers se sont tournés vers le marché noir, où la monnaie naira a atteint des niveaux record successifs, creusant l’écart avec le taux officiel. Edun a déclaré que le président Bola Tinubu avait signé jeudi deux décrets autorisant l’émission nationale d’instruments en devises étrangères et permettant également que tous les fonds en dehors du système bancaire soient introduits dans les banques.

« Il y a une ligne de mire sur un afflux de devises d’une valeur de 10 milliards de dollars dans un avenir relativement proche, dans quelques semaines plutôt que quelques mois », a déclaré Edun lors d’une conférence d’affaires.

Il a ajouté que les liquidités proviendraient également des ventes de brut de pétrole des sociétés pétrolières d’État et des sociétés d’investissement étrangères désireuses d’investir au Nigeria. « Ces mesures, prises , devraient conduire à un flux de devises étrangères ».

Le 23 octobre 2023 , le naira a atteint un niveau record de 1 200 naira pour un dollar sur le marché noir, deux jours après être tombé à un nouveau plus bas de près de 1 000 naira sur le marché officiel.

Tinubu a déclaré lors de la conférence que tous les contrats à terme conclus par le gouvernement seraient honorés tandis que le gouverneur de la banque centrale du pays a déclaré que la monnaie s’ajusterait une fois que les règles pour les acteurs du marché seraient claires.

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

Briser le supercycle de la dette

mai 18, 2024

Dépendre du crédit pour stimuler la demande met en péril l’économie mondiale : il faut corriger les déséquilibres sous-jacents La...

Ses partisans veulent créer des sociétés libres, égalitaires et prospères

mai 18, 2024

Quel est le rôle de l’État dans les économies modernes ? Est-il possible de créer une société plus juste sans...

La troisième édition du Festival La Marmite (FESMA) officiellement lancée

mai 17, 2024

La troisième édition du Festival La Marmite (FESMA) a été officiellement lancée ce mercredi 15 Mai 2024 en présence de...

Des transporteurs du Sahel explorent les opportunités de la PIA

mai 16, 2024

La coopération logistique avec les pays de l’hinterland pourrait bientôt connaître une nouvelle avancée. Une délégation de directeurs généraux des...