L'économiste du Togo

Internet :  Starlink d’Elon Musk sera le septième opérateur au Togo

Nombre de vues : 136

Starlink, la société de l’homme d’affaires américain d’origine sud-africaine, compte mettre le paquet en Afrique en 2023. L’entreprise est en négociation avec 22 pays africains dont le Togo pour étendre son offre d’Internet haut débit par satellite. 

Cette nouvelle offre présente un avantage certain, le haut débit étant encore faiblement étendu dans de nombreux pays africains. Elle permet d’accélérer l’accès au haut débit dans les zones les plus reculées et enclavées du continent qui ne sont souvent pas couvertes par les opérateurs mobiles. Avec l’Internet haut débit, les entreprises africaines pourront améliorer leur compétitivité en accédant à une connexion Internet fiable.

 En outre, l’offre de Starlink repose sur une constellation de satellites de télécommunication placés sur une orbite basse (500 km d’altitude) et non plus en position géostationnaire (36.000 km), offrant ainsi des vitesses de communication entre la terre et l’espace cinquante fois plus rapide que celle des satellites classiques. L’entreprise a obtenu des licences dans trois pays du continent: le Mozambique, le Nigeria et le Malawi. 

Selon Ecofin, ces 22 pays sont le Maroc, la Mauritanie, le Sénégal, l’eSwatini, le Mozambique, le Zimbabwe, l’île Maurice, l’Angola, la Zambie, le Malawi, la Tanzanie, la RDC, le Congo, le Kenya, le Rwanda, le Burundi, le Somaliland, le Bénin, le Togo, la Gambie, le Nigeria et les Seychelles. L’entreprise d’Elon Musk compte étendre son emprise sur l’Internet de14 autres pays africains en 2024. 

Les 16 restants suivront par la suite, l’objectif de l’entreprise étant de couvrir tout le continent via sa galaxie de satellites. Pour David co-fondateur de la startup DobbeePay « Ça serait super vu qu’une grande partie de la population réside dans les milieux reculés qui sont privés d’accès internet ou à taux faible,  cela vient en solution. 

Ce qui renforcera l’inclusion des populations, et l’accès à tous aux services administratifs en ligne.  Sans oublier qu’une concurrence de plus sur le marché ne fera que de bien aux usagers ou utilisateurs. Reste à voir les tarifications que nous proposera Space X pour avoir la starlink »

Etat des lieux 

Le taux de pénétration d’internet au Togo a quasiment triplé en l’espace de seulement 3 ans : 11% en 2017, 12% en 2018 et 21% en 2019, avec un total de 1,71 million d’utilisateurs ! Cette évolution en flèche, le pays la doit à plusieurs facteurs, notamment l’amélioration des conditions d’accès au réseau, la diffusion de l’internet mobile, la diversification des bouquets d’offres internet, mais aussi, et surtout, à l’entrée sur le marché de nouveaux fournisseurs d’accès internet. 

Selon la dernière étude de Hootsuite et We Are Social, on compte 1,71 million de togolais qui ont accès à internet (janvier 2020), un chiffre en hausse de 7,8% en un an. Désormais, le taux de pénétration d’internet au pays est de 21%, un progrès rapide qui aiguise les appétits des fournisseurs d’accès internet. 

Il faut dire que le marché d’internet au Togo a encore une énorme marge de croissance. De quoi donner des idées aux entrepreneurs et investisseurs en herbe. Sur un autre registre, toujours selon la même étude, les connexions au réseau s’effectuent à 43,1% via mobile, 56,1% par ordinateur, et 0,7% par tablette. 

Les  fournisseurs d’accès internet au Togo sont entre autres Teolis ; Atlantique Telecom Togo (MOOV AFRICA) ; Café Informatique; GVA Togo (Groupe Vivendi Africa) ; OK Services International ; Togocom. De tous ces fournisseurs, c’est le groupe Teolis qui recueille les faveurs de la clientèle togolaise. Teolis est le troisième fournisseur d’internet à être arrivé sur le marché télécom du pays et, très vite, il a su se hisser au rang de leader, grâce à des offres bien pensées et un service client performant.

Partager

Laisser un commentaire

Catégories

Autres articles

Corridor Routier Abidjan-Lagos:La CEDEAO concocte des mesures pour la facilitation du trafic

juillet 11, 2024

La Commission de la CEDEAO a organisé le 29 juin 2024 à Lomé, un atelier technique de trois jours pour...

GIM-UEMOA et Mastercard concrétisent un partenariat stratégique

juillet 10, 2024

Mastercard (entreprise technologique mondiale et schéma de paiement international) s’associe avec le GIM UEMOA  (schéma de paiement régional) afin d’intensifier...

Démarrage du programme “NanaTech Immersion”  dans la région de Kara

juillet 10, 2024

Après une première phase réussie à Lomé, qui a bénéficié à 30 femmes, c’est au tour de la région de...

 Réunion du Groupe de Travail Technique de la CEDEAO sur la Politique Commerciale Commune

juillet 10, 2024

Les acteurs du commerce aux niveaux régional et national se réunissent du 9 au 11 juillet 2024 à Abuja, au...