L'économiste du Togo

La BAD et l’AMF-UMOA lancent le PADMAFIR II

La cérémonie de signature de l’Accord de don d’un montant de 750 000 USD, soit environ 489 millions de FCFA du Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) à l’Autorité des Marchés Financiers de l’Union Monétaire Ouest Africaine (AMF-UMOA) est intervenue, lundi 14 novembre 2022 à Abidjan.

Démarrée avec le soutien financier du Fonds d’Assistance pour le Secteur Privé (FAPA) dans la première phase achevée en septembre 2021, l’assistance de la BAD au développement du marché financier régional se poursuit avec la mise à disposition de ressources du Fonds pour le Développement des Marchés des Capitaux (CMDTF), dans cette seconde phase.

« La phase 2 du projet permettra l’élaboration d’un Code Financier pour la région, répondant ainsi en partie à une faiblesse relevée dans le cadre du Programme d’Evaluation du Secteur Financier de l’Union.

L’activité bénéficiera à l’ensemble des Acteurs du marché puisqu’elle vise la modernisation du cadre réglementaire du marché financier et la poursuite de sa transformation structurelle. L’une des actions importantes, comme vient de la présenter le Secrétaire Général, concerne les conditions de financement des économies de l’Union.

Comme vous le savez, l’existence de taux de référence dans une zone permet d’améliorer les conditions de financement et d’optimiser le coût du financement », a déclaré Badanam PATOKI, Président de l’AMF-UMOA.

L’appui de la Banque africaine de développement contribuera à la poursuite de la modernisation du cadre réglementaire du marché financier régional afin d’accroître son attractivité, sa profondeur et sa compétitivité. Le PADMAFIR 2 contribuera à l’élaboration d’un code financier pour la région.

Il favorisera également l’approfondissement du marché hypothécaire et de la titrisation grâce au renforcement des capacités de l’ensemble des parties prenantes et à l’appui de la révision du cadre juridique et réglementaire. Enfin, le projet définira un cadre opérationnel pour la fixation des taux de référence pour un meilleur alignement avec les meilleures pratiques internationales.

Ce don de 750 000 USD, soit environ 489 millions de FCFA, est financé par le Fonds fiduciaire pour le développement des marchés de capitaux (le CMDTF), un fonds multi-donateurs administré par la Banque africaine de développement et financé par le ministère des Finances du Luxembourg et le ministère du Commerce extérieur et de la Coopération des Pays-Bas.

Quelques acquis du PADMAFIR I

Le PADMAFIR I a été mise en œuvre de février 2018 à septembre 2021 avec les résultats importants tels que la refonte des textes de base du marché financier régional, je voudrais vous rassurer que l’AMF a approuvé les conclusions de l’étude et des avant-projets de textes.

Cependant, prenant en compte l’incidence des réformes actuellement en cours sur l’architecture du marché, les Membres de l’AMF ont souhaité qu’une analyse approfondie des préconisations du Cabinet soit réalisée pour faciliter les changements attendus.

Ce travail est en cours et devrait aboutir en 2023 avec le démarrage du processus d’adoption des nouveaux textes. En ce qui concerne le programme de renforcement des capacités des parties prenantes y compris l’AMF UMOA, trois  formations sur les thématiques de la Finance Durable, des opérations de titrisation et des émissions en faveur de la diaspora ont été organisées en faveur des Membres et Agents de l’AMF avec un total de 84 participations sur un objectif de 60 ; un parcours de formation de six modules a été déroulé pour les agents des Intervenants commerciaux du marché avec 215 participations sur un objectif de 260.

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

Les  géants du transport maritime rejoignent le port sec de la PIA

février 29, 2024

Le port sec de la Plateforme industrielle d’Adetikopé (PIA) enregistre l’arrivée d’acteurs de poids du transport maritime mondial. L’Italo-suisse MSC,...

30 millions de tonnes de marchandises manutentionnées en 2023 au port de Lomé

février 21, 2024

Dans le détail, 8.912.225 tonnes ont été importées, soit une augmentation de 10,45%, tandis que les exportations se sont établies...

La CEA signe un accord avec Google pour accélérer la transformation numérique en Afrique

février 19, 2024

La Commission économique pour l’Afrique (CEA) et Google ont signé, le lundi 19 février, un protocole d'accord en marge de...

Le Togo est parmi les 11 pays à forte croissance économique en 2024

février 19, 2024

L’Afrique devrait rester la deuxième région connaissant la croissance la plus forte après l’Asie. La croissance du produit intérieur brut...