L'économiste du Togo

La BIDC approuve 250 millions USD en faveur de cinq Etats

Le Conseil d’administration de la Banque d’investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC) a approuvé un concours total de 250 millions de dollars au profit de cinq États membres afin de dynamiser les secteurs du pétrole et du gaz, de l’énergie, des infrastructures routières et de l’agriculture en Afrique de l’Ouest. 

Les pays bénéficiaires sont le Burkina Faso, le Ghana, le Nigeria, le Sénégal et la Sierra Leone. Ces approbations s’inscrivent dans le cadre de l’intensification des efforts déployés par la BIDC pour investir dans des secteurs clés en vue de booster le redressement économique après la pandémie de COVID et d’atténuer les répercussions de la guerre russo-ukrainienne sur les pays membres de la CEDEAO. 

Tels sont les propos du président du Conseil d’administration de la BIDC, M. George Agyekum Donkor, PhD/DBA, lors de la 79e session du Conseil d’administration de la Banque qui vient de s’achever. Dans son mot d’ouverture, M. Donkor a souligné que l’impact de la pandémie du COVID et la guerre actuelle entre la Russie et l’Ukraine ont mis à mal de nombreuses économies. 

Il a indiqué que les conditions actuelles du marché ont poussé les investisseurs à vouloir maximiser leurs investissements en Afrique subsaharienne, augmentant ainsi le coût du capital. Selon le président de la BIDC, cette situation a entraîné un ralentissement de la croissance économique, des déficits généralisés de la balance des paiements, une dégradation des termes de l’échange, un épuisement des réserves internationales des banques centrales, des déficits budgétaires et une situation de surendettement. 

Par conséquent, M. Donkor a souligné la nécessité pour la BIDC, en tant que bras financier de la CEDEAO, de consolider son rôle d’intermédiation financière dans tous les secteurs clés dans les pays membres, afin de les aider à surmonter les difficultés économiques. La vice-présidente de la Commission de la CEDEAO, son Excellence Damtien L. Tchintchibidja, a pris part à la session.

 Elle a salué le remarquable impact que produisent les interventions de la BIDC dans la sous-région, et a assuré la Banque de l’engagement de la nouvelle équipe dirigeante de la Commission de la CEDEAO à collaborer avec la BIDC et la soutenir dans ses multiples activités, notamment dans le domaine de la mobilisation des ressources, pour œuvrer à la transformation des populations de la CEDEAO.

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

Les banques centrales doivent rester vigilantes dans le dernier kilomètre sur la voie de la désinflation 

avril 16, 2024

Un sentiment d’optimisme s’est diffusé sur les marchés financiers au cours des derniers mois, les investisseurs étant convaincus que la...

Le Togo veut ramener la dette intérieure à 54,6% contre 61,4% du PIB d’ici 2026

avril 7, 2024

Le gouvernement togolais a annoncé son intention de réduire sa dette intérieure dans le cadre de sa stratégie de gestion...

Réglementation et contrôle du secteur financier : mécanisme de résolution pour les grandes banques (chantier en cours) 

mars 21, 2024

Les secousses de l’an dernier ont montré qu’il reste du travail à accomplir dans plusieurs domaines pour veiller à ce...

L’Afrique de l’Est, berceau du Mobile money, l’Ouest nouvelle plaque tournante du continent

mars 21, 2024

Près de la moitié des 1,75 milliards de comptes enregistrés dans le monde se trouvent en Afrique subsaharienne. Sous-région pionnière...