L'économiste du Togo

La BOAD apporte 450 milliards de FCFA au Niger

Les 05 et 06 Décembre 2022 s’est tenue, à Paris, la Table Ronde des Investisseurs et des Partenaires au développement sur le financement du Plan de Développement Économique et Social (PDES) 2022-2026 du Niger. La Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) a pris part à ces assises et a annoncé son adhésion au PDES 2022-2026 du Niger, confirme sa contribution sous la forme de financements directs, pour un montant de 450 milliards FCFA, sur la période couverte par le Plan.

Le Vice-Président Support & Contrôle de la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD), Braima Luis Soares Cassama, représentant le Président de l’Institution, Serge EKUE, a pris part, à la Table Ronde des Investisseurs et des Partenaires au Développement, sur le financement du Plan de Développement Economique et Social (PDES 2022-2026) du Niger.

 L’évènement, placé sous la présence effective de Mohamed BAZOUM, Président de la République du Niger, est organisé par le Gouvernement du Niger, en partenariat avec le Groupe de la Banque mondiale, le Système des Nations Unies, la France, la Délégation de l’Union Européenne, avec l’appui, des Partenaires Techniques et Financiers, bilatéraux et multilatéraux du pays.

Dans son intervention, Braima Luis Soares Cassama a, au nom du Président de la BOAD, adressé ses félicitations aux autorités nigériennes pour la tenue de cette Table Ronde, qui s’inscrit dans le cadre de la stratégie de développement de Mohamed Bazoum, Président de la République du Niger, portée par le slogan « Consolider et Avancer ».

Les nouvelles priorités, indiquées dans le PDES 2022-2026, mettent l’accent sur les secteurs de l’Education, du Développement rural, de la sécurité alimentaire et des Infrastructures, qui s’inscrivent pleinement dans les orientations stratégiques du Plan DJOLIBA.

Aussi, la BOAD affirme, sans réserve, son adhésion au PDES 2022-2026 du Niger et confirme sa contribution sous la forme de financements directs, pour un montant de 450 milliards FCFA, sur la période couverte par le Plan.

 Pour rappel, la Banque a contribué au financement des deux précédents PDES, 2012-2015 et 2017-2021, pour un montant cumulé de 343 Milliards FCFA (521 M €). Environ 93% de ces financements ont bénéficié aux actions étatiques, et le reliquat (7%), au secteur privé.

Au total, sur ces deux Plans de Développement, l’appui de la Banque représente environ 50% de ses engagements au Niger.

 Le PDES 2022-2026 est la deuxième déclinaison quinquennale de la Stratégie de Développement Durable et de Croissance Inclusive Niger 2035.

Il opérationnalise la Déclaration de Politique Générale du Gouvernement et vise à concrétiser les engagements du Président de la République, contenus dans le Programme de Renaissance Acte III.

En outre, le PDES 2022-2026 prend en compte les engagements internationaux pris par le Niger et les effets des chocs exogènes extrêmes.

Le PDES 2022-2026 s’articule autour de trois axes stratégiques à savoir : le développement du capital humain, l’inclusion et la solidarité ; la consolidation de la gouvernance, de la paix et de la solidarité ; la transformation structurelle de l’économie.

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

Les  géants du transport maritime rejoignent le port sec de la PIA

février 29, 2024

Le port sec de la Plateforme industrielle d’Adetikopé (PIA) enregistre l’arrivée d’acteurs de poids du transport maritime mondial. L’Italo-suisse MSC,...

30 millions de tonnes de marchandises manutentionnées en 2023 au port de Lomé

février 21, 2024

Dans le détail, 8.912.225 tonnes ont été importées, soit une augmentation de 10,45%, tandis que les exportations se sont établies...

La CEA signe un accord avec Google pour accélérer la transformation numérique en Afrique

février 19, 2024

La Commission économique pour l’Afrique (CEA) et Google ont signé, le lundi 19 février, un protocole d'accord en marge de...

Le Togo est parmi les 11 pays à forte croissance économique en 2024

février 19, 2024

L’Afrique devrait rester la deuxième région connaissant la croissance la plus forte après l’Asie. La croissance du produit intérieur brut...