L'économiste du Togo

La BOAD souscrit à une police d’assurance-crédit

La Banque ouest-africaine de développement (BOAD) vient de souscrire à une police d’assurance-crédit à hauteur de 278 milliards de francs CFA auprès d’un pool de neuf assureurs privés européens, pour booster sa capacité de financement au profit des États membres.

L’annonce a été faite le lundi 17 juillet 2023, suite à la signature de la police d’assurance-crédit qui représente 11% du portefeuille global de prêts de l’institution financière régionale. Ce nouveau partenariat, la BOAD, va contribuer à rehausser la notation moyenne de son portefeuille global de prêts et par ricochet, influencer positivement son propre “rating investment grade”, (obligations émises les mieux notées). Ce contrat intervient 18 mois après la signature par la BOAD de ses premières polices d’assurance individuelles, va couvrir l’ensemble des Etats membres de l’UEMOA.

D’après un communiqué de l’institution financière, cette opération marque une nouvelle étape importante dans le déploiement de la méthode ‘’originate to distribute’’ adoptée par la Banque dans le cadre de la mise en œuvre de son Plan stratégique Djoliba.

« Cette police d’assurance qui rehausse notre profil de risque et celui de nos emprunteurs, va nous permettre de lever des ressources aux meilleures conditions sur les marchés financiers, et de nous inscrire dans la droite ligne de la mise en œuvre du plan DJOLIBA entamé en 2021 avec pour ambition de financer 3300 milliards de francs CFA de projets au profit des Etats membres de l’UEMOA au terme de ce plan en 2025 », a indiqué le président de la banque, Serge Ekué. Cette assurance-crédit va également servir d’outil pour renforcer la capacité de financement de la BOAD au profit des Etats membres de l’UEMOA.

 Rappelons que l’assurance-crédit est une forme très particulière d’assurance qui garantit les entreprises ou les banques contre les défauts de paiement de leurs clients survenus pour des motifs : soit qui sont propres à ces débiteurs (insolvabilité) et soit relevant de contraintes extérieures (notamment risque politique dans les contrats à l’exportation comportant un crédit client).

Ici, l’assurance-crédit est l’une des composantes de l’assurance export. Bien que l’assurance-crédit soit uniquement au profit de la prêteuse ou du prêteur, c’est l’emprunteuse ou emprunteur qui l’achète et la paie.

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

Briser le supercycle de la dette

mai 18, 2024

Dépendre du crédit pour stimuler la demande met en péril l’économie mondiale : il faut corriger les déséquilibres sous-jacents La...

Ses partisans veulent créer des sociétés libres, égalitaires et prospères

mai 18, 2024

Quel est le rôle de l’État dans les économies modernes ? Est-il possible de créer une société plus juste sans...

La troisième édition du Festival La Marmite (FESMA) officiellement lancée

mai 17, 2024

La troisième édition du Festival La Marmite (FESMA) a été officiellement lancée ce mercredi 15 Mai 2024 en présence de...

Des transporteurs du Sahel explorent les opportunités de la PIA

mai 16, 2024

La coopération logistique avec les pays de l’hinterland pourrait bientôt connaître une nouvelle avancée. Une délégation de directeurs généraux des...