L'économiste du Togo

La BRVM admet à sa cote sa toute première obligation sociale

Nombre de vues : 65

Le fonds pour le programme Électricité pour tous (Fonds PEPT), dont la vocation est de financer l’accès universel à l’électricité en Côte d’Ivoire, a procédé, ce 15 mai à la cotation de ses obligations, baptisées ‘’Social Bonds” par l’agence de notation Moody’s, sur le marché secondaire de la BRVM.

Dénommé Fonds commun de titrisation de créance “Électricité pour tous” (FCTC-EPT), l’émission de ces obligations, dont la mise en œuvre est pilotée par Africa Link Capital Titrisation (ALC titrisation), une institution de gestion de Fonds Commun de Titrisation de Créances, s’est faite du 30 octobre au 20 novembre sur le marché primaire en trois tranches.

La tranche A (“FCTC-EPT 01) a une échéance de 7 ans, soit de “2023-2030”, avec un taux de 7%. La deuxième tranche (B, “FCTC-EPT 02”), de 10 ans est adossée à un taux de 7,25% contre 7,50% pour la tranche C (FCTC-EPT 03) de maturité 15 ans.

Ainsi ces obligations (émises au prix nominal de 10 000 FCFA), qui avait suscité la souscription de plusieurs institutions privées et publiques, notamment la Société Financière Internationale (IFC), en tant qu’investisseur de référence, Emerging Africa Infrastructure Fund (EAIF), un investisseur ”prise ferme”, sont désormais disponible sur le marché secondaire, permettant aux détenteurs de les céder s’ils le désirent.

Concrètement, ce sont globalement 6 millions d’obligations qui sont susceptibles d’être échangées. Ces dernières ont été cotées pour une capitalisation boursière totale de 60 milliards FCFA. Ainsi, la tranche A offre 2,5 millions obligations contre 1,5 million pour la tranche B et 2 millions de titres pour la tranche C.

Selon ALC Titrisation, une seconde phase de la levée de fonds, portant également sur un montant de 60 milliards F CFA sera initiée dès le 4ème trimestre 2024, portant montant global de 120 milliards FCFA pour le raccordement des ménages à l’électricité.

” La cotation de FCTC Électricité Pour Tous à la BRVM est une étape importante pour assurer un développement durable et une forte croissance économique. En tant que premier titre social adossé à des actifs en Afrique de l’Ouest, et le premier de ce type sur le marché secondaire, cette cotation montre les vastes opportunités qui s’offrent à l’ensemble du continent “, s’est exprimé Olatomi Fayemi, représentant de Emerging Africa Infrastructure Fund (EAIF).

Résultats de la première cotation

Pour la première séance de cotation, ce sont dix obligations de la tranche A (FCTC-EPT 01) qui ont été échangé contre cinq de la tranche B (FCTC-EPT 02) pour des montants respectifs 100 000 FCFA et 50 000 FCFA. Le “FCTC EPT 03” n’a pas eu d’émission.

Rappelons que le Fonds PEPT a été créé en 2018 dans le but d’aider les ménages, principalement ceux vivant en zone rurale, à bénéficier de raccordements électriques. Selon les statistiques présentées lors de la cérémonie de première cotation, près de 600 000 ménages n’ont pas d’électricité en raison d’un faible pouvoir d’achat. Ainsi, les fonds recueillis par ces obligations pourront permettre de raccorder ces ménages au réseau électrique national à moindre coût.

‘’Depuis sa création, près de 250 000 ménages bénéficient de l’électricité. Avec l’arrivée de ces titres sur le marché obligataire, l’on vise 400 000 ménages par an”, a affirmé dans une vidéo le ministre des Mines, du Pétrole et de l’Energie, Mamadou Sangafowa.

Notons également que la BRVM comptait 140 lignes obligataires, avec l’arrivée de ces nouvelles obligations, la bourse des pays de l’UEMOA compte désormais 143 titres avec des maturités allant de 5 à 15 ans.

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

Un Caucus financier pour conduire l’agenda du continent en matière de logement

juin 20, 2024

Le Caucus financier des ministres africains de l'habitat et du développement urbain servira de plateforme continentale de plaidoyer pour donner...

Lancement du Comité scientifique du Réseau des Jeunes Economistes d’Afrique

juin 19, 2024

L’Institut africain de développement économique et de planification (IDEP) a récemment mis en place un réseau de plus de 1...

JEUNE-TOGO remobilise ses membres à Kara

juin 18, 2024

La coordination régionale (Kara) de l’association des Jeunes Entrepreneurs Unis pour une Nation Emergente (JEUNE-TOGO) a organisé le dimanche 16...

Première édition de la Semaine Nationale des TPME

juin 12, 2024

La Semaine nationale des Très Petites et Moyennes Entreprises (SN-TPME) a démarré le 10 juin à Kara. Elle s'est poursuivie...