L'économiste du Togo

La CNSS signe un accord avec le groupe Africa50

La Caisse Nationale de Sécurité Sociale (CNSS) du Togo était fortement représentée aux travaux de la première édition du Forum Infra For Africa et de l’Assemblée générale des actionnaires d’Africa50. 

Le Directeur Général de la CNSS a édifié l’assistance sur le statut social de son institution, ses différentes missions et la variété des placements et des investissements menées pour rentabiliser ses finances et s’assurer des réserves conséquentes. 

Le Directeur Général de la CNSS, Ingrid AWADE, a marqué sa présence par la signature d’un accord avec le Groupe Africa50 et l’animation d’un panel sur les investissements institutionnels.

« Aujourd’hui en investissant dans le fonds… nous avons emboité une nouvelle page de notre histoire parce que c’est la première fois que nous investissons sur une infrastructure étatique » a précisé l le Directeur Général de la CNSS, Mme Ingrid AWADE. Africa50 s’est donnée comme mission fondatrice de combler le déficit de financement des infrastructures en Afrique. 

Aussi pour cette édition, les premières transactions de recyclage d’actifs en Afrique ont-elles été signées lors du Forum. Il s’agit de la Route Lomé-Kpalimé au Togo et du Pont Sénégambie en Gambie. Ces deux projets sont les premiers à intégrer le Programme de Recyclage d’Actifs d’Africa50.

 Plusieurs autres interventions et panels animés par d’éminents conférenciers et hommes d’affaires ont émaillé cette première journée de travaux. Grande rencontre placée sous le haut patronage du chef de l’Etat Togolais, Faure Essozimna GNASSINGBE, l’évènement réuni le gotha du monde financier africain autour d’un thème novateur : « bancable, rentable, standardisable » ; une sorte de plaidoyer pour la nécessaire coopération entre les financeurs publics et les financeurs privés africains dans l’optique d’une mobilisation renforcée des financements pour des investissements massifs dans le développement des infrastructures en Afrique. 

« Sans routes, sans ponts, sans ports, sans aéroports, sans hôpitaux, sans écoles, sans centrales électriques, sans réseaux d’électricité, sans réseaux de communication, sans approvisionnement en eau, il n’y a évidemment pas de développement possible. » a d’ailleurs souligné avec force le chef de l’Etat Togolais en ouvrant les travaux de ces deux événements.

 A l’occasion, le Président du groupe de la Banque Africaine de Développement (BAD), Docteur Akinwumi A. Adesina et le Directeur Général de Africa 50, M. Alain EBOBISSE ont, tour à tour, remercié le chef de l’Etat Togolais pour sa présence effective à l’ouverture des travaux et pour l’accueil chaleureux qui a été réservé à toutes les délégations présentes.

« Togo is bancable and you, my dear Président, you are bancable »

« Togo is bancable and you, my dear Président, you are bancable » dira d’ailleurs le Président du Groupe de la BAD pour saluer et consacrer le mérite panafricain du chef de l’Etat Togolais dans son engagement pour la construction d’une Afrique laborieuse, productive et épanouie qui génère des solutions endogènes, innovantes et pertinentes pour répondre aux défis de la croissance et du développement. 

Africa50 s’est donnée comme mission fondatrice de combler le déficit de financement des infrastructures en Afrique. Aussi pour cette édition, les premières transactions de recyclage d’actifs en Afrique ont-elles été signées lors du Forum. Il s’agit de la Route Lomé-Kpalimé au Togo et du Pont Sénégambie en Gambie. Ces deux projets sont les premiers à intégrer le Programme de Recyclage d’Actifs d’Africa 50. Le premier projet de Partenariat Public-Privé (PPP) dans le transport d’électricité sur le continent, actuellement en développement au Kenya, a aussi fait l’objet d’une session dédiée. 

Les autres signatures en cours de discussion avancée comprennent un Protocole d’Accord entre l’UEMOA et Africa50 pour le développement de postes de contrôles juxtaposés en Afrique de l’Ouest et un Protocole d’Accord entre Africa50 et l’Alliance Solaire Internationale (ISA) portant sur le développement de projets solaires en Afrique.

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

Les  géants du transport maritime rejoignent le port sec de la PIA

février 29, 2024

Le port sec de la Plateforme industrielle d’Adetikopé (PIA) enregistre l’arrivée d’acteurs de poids du transport maritime mondial. L’Italo-suisse MSC,...

30 millions de tonnes de marchandises manutentionnées en 2023 au port de Lomé

février 21, 2024

Dans le détail, 8.912.225 tonnes ont été importées, soit une augmentation de 10,45%, tandis que les exportations se sont établies...

La CEA signe un accord avec Google pour accélérer la transformation numérique en Afrique

février 19, 2024

La Commission économique pour l’Afrique (CEA) et Google ont signé, le lundi 19 février, un protocole d'accord en marge de...

Le Togo est parmi les 11 pays à forte croissance économique en 2024

février 19, 2024

L’Afrique devrait rester la deuxième région connaissant la croissance la plus forte après l’Asie. La croissance du produit intérieur brut...