L'économiste du Togo

L’axe BAD et Séoul pour un renforcement solide

Du 12 au 15 septembre 2023 va se tenir la 7e Conférence ministérielle de la coopération économique Corée-Afrique (KOAFEC). Une initiative conjointe de la BAD (Banque africaine de développement) et du ministère de l’Économie et des Finances de la République de Corée.

La conférence va se dérouler à Busan (Corée du Sud) sur le thème : « Embrasser un avenir durable : transition énergétique juste et transformation agricole en Afrique. »

Les échanges vont porter sur les transitions énergétiques à faible émission de carbone et la sécurité alimentaire en Afrique, ainsi que les liens de la Corée dans ces deux domaines.

« La conférence ministérielle de la KOAFEC est un événement clé qui vise à consolider l’appui de la Corée au développement du continent africain », insiste l’institution basée à Abidjan.

La conférence de cette année marque une reprise des réunions en présentiel après la fin de la crise liée à la pandémie de Covid-19. « Les réunions serviront de plateforme pour définir de nouvelles opportunités pour renforcer les relations entre l’Afrique et la Corée dans l’ère post-pandémique. »

Le président de la BAD, Akinwumi Adesina, va conduire une délégation à la conférence. Les ministres africains des finances et les administrateurs de la BAD, les ambassadeurs africains, les dirigeants d’institutions panafricaines et diverses organisations non gouvernementales y participeront également. Des responsables du secteur privé africains et de la Corée sont attendus.

Lancée en 2006, la KOAFEC vise à promouvoir un dialogue politique de haut niveau sur la coopération entre la Corée et l’Afrique. Elle a, depuis évolué pour devenir un rassemblement biennal. La sixième conférence s’est tenue en 2018 et a donné « des résultats concrets », précise la BAD.

La Corée a rejoint le Fonds africain de développement, le guichet de prêts concessionnels du Groupe de la Banque, en 1980, puis la BAD deux ans plus tard. La Corée contribue également aux efforts de renforcement des capacités de la BAD dans les pays membres africains par le biais du fonds fiduciaire KOAFEC. Au 31 décembre 2022, le total des contributions à ce fonds s’élevait à 108,04 millions de dollars.

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

Le Togo veut ramener la dette intérieure à 54,6% contre 61,4% du PIB d’ici 2026

avril 7, 2024

Le gouvernement togolais a annoncé son intention de réduire sa dette intérieure dans le cadre de sa stratégie de gestion...

Réglementation et contrôle du secteur financier : mécanisme de résolution pour les grandes banques (chantier en cours) 

mars 21, 2024

Les secousses de l’an dernier ont montré qu’il reste du travail à accomplir dans plusieurs domaines pour veiller à ce...

L’Afrique de l’Est, berceau du Mobile money, l’Ouest nouvelle plaque tournante du continent

mars 21, 2024

Près de la moitié des 1,75 milliards de comptes enregistrés dans le monde se trouvent en Afrique subsaharienne. Sous-région pionnière...

Grace aux hydrocarbures, l’UEMOA sera performante et résiliente selon le FMI

mars 21, 2024

Aux bonnes nouvelles engrangées par l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), un marché régional costaud pour financer les Etats-membres, des...