L'économiste du Togo

Nouveau siège de la Banque africaine de l’énergie, le Bénin se positionne

La bataille pour abriter le siège de la Banque africaine de l’énergie (Africa Energy Bank) doté d’un capital initial de 5 milliards de dollars fait rage entre sept pays.

Le pays hôte de cette institution sera désigné, par consensus, avant fin mars 2024. Chaque candidat doit remplir au moins deux conditions.

D’ores et déjà sept prétendants se sont fait connaître: Afrique du Sud, Algérie, Bénin, Côte d’Ivoire, Egypte, Ghana et Nigeria. Cette liste illustre l’intérêt qu’accordent à cette future banque les puissances économiques et les grands producteurs de pétrole et de gaz du continent.

Cette banque devrait aider les pays africains à s’affranchir des bailleurs de fonds occidentaux décidés à leur fermer les vannes dans le cadre de leur engagement pour la transition énergétique.

Cette nouvelle institution, qui sera dotée d’un capital initial de 5 milliards de dollars, aura pour objectif de soutenir l’autonomisation du continent africain à travers des investissements dans le secteur énergétique.

La banque est appelée à contribuer au développement des infrastructures énergétiques, réduire le déficit électrique et à améliorer la qualité de vie des populations du continent.

Abriter le siège de la Banque africaine de l’énergie confère au pays hôte un statut particulier. Cette banque est appelée à jouer un rôle fondamental dans le financement des projets d’énergie au niveau du continent. Le pays qui sera désigné aura une influence sur le marché énergétique régional et international et aura un accès privilégié aux gros investissements énergétiques.

L’Organisation des producteurs de pétrole africain (APPO), qui a initié ce projet, a dévoilé quelques critères qui seront pris en compte pour désigner le pays qui abritera cette institution financière. Le pays candidat doit disposer des locaux adaptés et avoir déjà souscrit au capital social de la banque.

L’APPO, consciente que l’un des obstacles majeurs à l’électrification de l’Afrique est le financement, a pris le problème à bras-le-corps en décidant de mettre en place la Banque africaine de l’énergie.

Les aspects liés au traité d’établissement de la banque, sa charte et l’agrément du pays hôte ont été finalisés par les pays membres de l’APPO.

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

Le Togo veut ramener la dette intérieure à 54,6% contre 61,4% du PIB d’ici 2026

avril 7, 2024

Le gouvernement togolais a annoncé son intention de réduire sa dette intérieure dans le cadre de sa stratégie de gestion...

Réglementation et contrôle du secteur financier : mécanisme de résolution pour les grandes banques (chantier en cours) 

mars 21, 2024

Les secousses de l’an dernier ont montré qu’il reste du travail à accomplir dans plusieurs domaines pour veiller à ce...

L’Afrique de l’Est, berceau du Mobile money, l’Ouest nouvelle plaque tournante du continent

mars 21, 2024

Près de la moitié des 1,75 milliards de comptes enregistrés dans le monde se trouvent en Afrique subsaharienne. Sous-région pionnière...

Grace aux hydrocarbures, l’UEMOA sera performante et résiliente selon le FMI

mars 21, 2024

Aux bonnes nouvelles engrangées par l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), un marché régional costaud pour financer les Etats-membres, des...