L'économiste du Togo

OIAC: Kennedy Owino remporte le 1er prix du barista à Lomé

Les réunions annuelles de l’organisation interafricaine du café (OIAC) se sont tenues à Lomé au Togo, la semaine écoulée. En marge de cette réunion, un concours du meilleur barista (spécialiste de la préparation du café) a été organisé le jeudi 17 novembre 2022, et a été remporté par un jeune Kényan de 28 ans, dénommé Kennedy Owino.

Le jeune Kenyan affirme qu’il a beaucoup travaillé pour pouvoir recevoir ce premier prix. « Je suis venu pour remporter ce prix aujourd’hui parce que j’ai travaillé dur pour ça. Mon café est un café arabica. Ça a été produit par une dame qui est au kenya ». Pour lui, chacun a sa manière de préparer son café. « Moi j’ai fait un mélange de beaucoup de choses entre autres, l’ananas », a indiqué M. Owino.

« Je voudrais dire à toutes ces jeunesses qu’aujourd’hui, ce n’est qu’un début et je voudrais que tous les africains, on se rassemble pour travailler ensemble pour promouvoir la consommation du café et également, s’unir pour pouvoir lancer la filière et le métier de barista », a conseillé le meilleur barista. Outre que la première place, la deuxième barista est Patricia Kayitesi, Rwandaise et le troixième Mawulolo Gnawole du Togo.

  D’après Mbula Musau, présidente du jury, ce concours a pour objectif d’améliorer les compétences des jeunes, et aussi les donner des outils sur les métiers de barista, ainsi qu’appuyer la consommation locale.

« Parce que c’est seulement si on a du bon café bien préparé, que les consommateurs locaux s’intéresseront au cafés locaux », a ajouté Mme Musau. Pour elle, les juges se sont basés sur de différents critères pour pouvoir sélectionner les spécialistes de la préparation du café.

Il s’agit entre autres de la carte expresso, carte lait, les signatures et de la créativité. « Les juges avaient les systèmes de connotation. Nous suivons aussi les règles internationales de barista qui prennent en compte la question de temps, si vous êtes au-delà de 15 minutes, vous êtes automatiquement disqualifié », précise-t-elle.

 La raison pour laquelle nous avons initié cette rencontre est d’impliquer les jeunes qui sont en Afrique de l’ouest dans le secteur de café, et les expliquer qu’ils peuvent gagner leur vie en faisant du café et pour qu’en Afrique de l’Ouest, qu’ils aient plus de jeunes qui s’intéressent au métier et qui puissent gagner leur vie à travers le café.

Il est à noter que ce concours a connu la participation de 10 jeunes baristas africains de 7 pays différents à savoir le Togo, la Guinée, la Côte D’Ivoire, le Kenya, le Rwanda, Cameroun, et le Ghana.

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

UEMOA : la BOAD adhère à l’Alliance Smart Africa

juin 8, 2023

Le président de la Banque ouest africaine de développement (BOAD) a procédé, mercredi 07 juin 2023 à Lomé, avec Lacina...

Une ONG luxembourgeoise lance le FIT pour soutenir l’entrepreneuriat

juin 7, 2023

Soutenue par l’État, l’ONG luxembourgeoise spécialisée en finance inclusive, ADA, lance le Financing Innovation Tool (FIT), un tout nouvel outil...

Une mission du FMI séjourne au Togo

juin 6, 2023

La délégation du Fonds monétaire international (FMI) séjourne du 05 au 08 juin à Lomé dans le cadre du lancement...

Filière café & cacao : l’ONG ADE offre 88000 jeunes plants aux producteurs

juin 5, 2023

Au Togo, 55000 jeunes plants de cacaoyers, 25000 jeunes plants de caféiers et 8000 jeunes plants agroforestiers. Soit au total...