L'économiste du Togo

Promotion de l’entrepreneuriat :  « Carrefour Jeunes » fait escale à Sokodé

Dans le but de promouvoir l’entrepreneuriat au Togo, le cabinet YiLiM a tenu à Sokodé, dans la région centrale, du 23 au 27 mai 2023, la deuxième édition du « Carrefour Jeunes », qui est une rencontre entrepreneuriale entre les acteurs du développement du secteur privé, les autorités locales et les entrepreneurs de la région.

Ce « Carrefour Jeunes » est souvent organisé dans les différentes régions du Togo. Il vise à promouvoir les jeunes entrepreneurs et leur donner les outils nécessaires afin de relever le défi de l’entrepreneuriat au Togo.

 Pendant cinq jours, les travaux portant sur le thème : « Le rôle des TPME dans le développement économique des collectivités territoriales au Togo », ont regroupé plusieurs jeunes de la ville de Sokodé autour de la question de l’entreprenariat et surtout des mécanismes à avoir en main pour mieux réussir son entreprise. Pour les premiers responsables de cette initiative, ce n’était pas du temps perdu mais un moment fructueux avec un bilan satisfaisant.

 « Nous ne nous attendions pas à autant de mobilisation de la part de nos autorités locales et de la part des participants entrepreneurs.

Il y a eu autant d’engouement et du sérieux, ils ont été là du début jusqu’à la fin et tous les retours qu’il nous fait, ça nous rassure que la région centrale puisse se sentir bien d’avoir des jeunes et femmes entrepreneurs capables de prospérer pour développer leur région ». « Nous sommes à Sokodé pour apporter à la jeunesse les outils, les informations convenables et les mécanismes mis à leur disposition afin qu’ils puissent non seulement entreprendre mais aussi qu’ils puissent résister au temps.

Pendant les 5 jours que nous avons passé dans cette région, nous leur avons apporté d’une part tout ce qu’il y a comme compétences comportementales et opérationnelles, mais surtout les amener à identifier leurs difficultés à réfléchir aux solutions par eux-mêmes, à prendre des engagements afin que leurs doléances puissent être pertinentes et qu’on puisse les porter à toutes les autorités publiques ou locales et bien d’autres partenaires de développement », a indiqué Médissa Sama Padasse, consultante en gestion , mentor et responsable du cabinet YiLim

Yilim accompagne 10 entrepreneurs

Au-delà de ces formations et coaching, le cabinet YiLim a retenu 10 jeunes entrepreneurs pour les accompagner pendant 12 mois.

 « Ces accompagnements sont multiformes, que ce soit le mécanisme de l’État, des mécanismes des partenaires techniques et financiers, des investisseurs internationaux, des mécanismes d’appui technique, on va leur apporter tout ce qu’il faut pour qu’ils puissent à l’issue des années à venir devenir des champions modèles dont la région centrale peut être fier », a souligné Mme Padasse.

 « Nous espérons que chacun des 10 entrepreneurs choisis, créera dix entreprises, ce qui donnera cent entreprises dans les deux, trois, cinq prochaines années afin qu’on puisse créer des milliers d’emplois dans la localité » a souhaité le responsable du cabinet YiLim.

Elle invite donc ses autres collègues qui sont des spécialistes à apporter leur pierre parce que selon elle, les entrepreneurs du Togo, ce sont des jeunes et femmes vaillants qui sont prêts à donner le meilleur d’eux, ils ont juste besoin d’un plus. « Suite à cet atelier, nous avons décidé de nous formaliser parce qu’on vient de se rendre compte que c’est très important.

Il faut que tous les entrepreneurs de la région qui ont participé à l’atelier et ceux qui n’ont pas pu aussi, se formalisent pour avoir leur carte CFE », a laissé entendre un participant entrepreneur. Il est à rappeler que l’ouverture des travaux a été marquée par des discours de circonstance, en présence du préfet de Tchaoudjo, Col. Monpion Mateindou, du responsable régional de la CCIT, Yobé Koumbouni, du point focal FAIEJ Sokodé, Koffitsè Badohoun et du maire adjoint de la commune de Tchaoudjo 1, Agrégna Yerima.

Hélène MARTELOT

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

Le Togo veut ramener la dette intérieure à 54,6% contre 61,4% du PIB d’ici 2026

avril 7, 2024

Le gouvernement togolais a annoncé son intention de réduire sa dette intérieure dans le cadre de sa stratégie de gestion...

Réglementation et contrôle du secteur financier : mécanisme de résolution pour les grandes banques (chantier en cours) 

mars 21, 2024

Les secousses de l’an dernier ont montré qu’il reste du travail à accomplir dans plusieurs domaines pour veiller à ce...

L’Afrique de l’Est, berceau du Mobile money, l’Ouest nouvelle plaque tournante du continent

mars 21, 2024

Près de la moitié des 1,75 milliards de comptes enregistrés dans le monde se trouvent en Afrique subsaharienne. Sous-région pionnière...

Grace aux hydrocarbures, l’UEMOA sera performante et résiliente selon le FMI

mars 21, 2024

Aux bonnes nouvelles engrangées par l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), un marché régional costaud pour financer les Etats-membres, des...