L'économiste du Togo

Togo : universitaires et experts planchent sur les défis économiques à Lomé

Nombre de vues : 78

Un colloque international sur le thème « les économies africaines face aux défis socio-économiques du 21ème siècle : quelles réponses pour le développement durable » se déroule à l’Université de Lomé. Cette rencontre organisée par le Centre de Recherche en Économie Appliquée et Management des Organisations (CREAMO) de la Faculté des Sciences Economiques et de Gestion (FASEG) a démarré le 27 juin et va prend fin ce jeudi.

Cette rencontre scientifique est une occasion unique pour les chercheurs, les décideurs politiques et les praticiens de la science appliquée de partager des idées, de présenter des recherches récentes et de discuter des défis et des opportunités pour le développement durable en Afrique.

 Plusieurs thématiques ont été abordées par d’éminents chercheurs. Entre autres financements des économies africaines : contraintes et approches de solutions, enjeux et défis liés à l’entrepreneuriat en Afrique, l’Afrique : quelles politiques pour un développement durable… « L’Afrique est le continent du 21ème siècle. L’Afrique a tout pour réussir dans ce siècle parce qu’elle dispose des ressources naturelles et humaines.

Cependant, l’Afrique est confrontée à un certain nombre de défis entre autres la forte pression démographique, le changement climatique, les chocs internes et externes qui affectent les économies africaines et retardent le décollage économique. C’est pour toutes ces raisons que nous avons organisé ce colloque pour essayer de réfléchir ensemble entre enseignants-chercheurs, décideurs afin de trouver des solutions pour faire face à ces défis et permettre à l’Afrique de jouer pleinement son rôle » a indiqué le Professeur Akilou AMADOU, directeur du CREAMO.

Mme Ama Dzifa GAMETI, a fait savoir qu’il est parfaitement en phase avec la feuille de route gouvernementale Plan Togo 2025, actuellement mise en œuvre par le gouvernement et portée par le Président de la République, Faure Essozimna GNASSINGBE, qui veut faire du Togo, une nation moderne avec une croissance économique inclusive et durable.

Les travaux ont été officiellement lancés par la représentante du ministre de l’enseignement supérieur et de la recherche, Mme Ama Dzifa GAMETI. Elle a souligné que les défis auxquels sont confrontés l’Afrique exigent une approche holistique. Ainsi « Pour y faire face, des cadres d’échanges scientifiques entre chercheurs et décideurs sont nécessaires afin d’identifier des solutions innovantes, adaptées et endogènes », a-t-elle affirmé.

 Par ailleurs, avant de clore ses propos, elle a fait confiante aux différents participants qui durant les deux jours d’échange, vont développer des solutions innovantes pouvant orienter les gouvernements dans l’élaboration des politiques publiques et aussi de permettre aux pays africains de mieux faire face aux défis du 21ème siècle.

Elom Nomenyo

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

La feuille de route des 10 prochaines années de la ZLECAF se dessine à Zanzibar

juin 25, 2024

La troisième réunion ministérielle de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) a débuté le 24 juin 2024 à Zanzibar...

Un Caucus financier pour conduire l’agenda du continent en matière de logement

juin 20, 2024

Le Caucus financier des ministres africains de l'habitat et du développement urbain servira de plateforme continentale de plaidoyer pour donner...

Lancement du Comité scientifique du Réseau des Jeunes Economistes d’Afrique

juin 19, 2024

L’Institut africain de développement économique et de planification (IDEP) a récemment mis en place un réseau de plus de 1...

JEUNE-TOGO remobilise ses membres à Kara

juin 18, 2024

La coordination régionale (Kara) de l’association des Jeunes Entrepreneurs Unis pour une Nation Emergente (JEUNE-TOGO) a organisé le dimanche 16...