L'économiste du Togo

Trois baristas togolais au E-Coffee Academy à Dakar 

WATTARA Fankjah, GNAWOLE Mawulolo et TSIFOTU AGBADZI K. Séna, sont les trois jeunes baristas togolais qui ont pris part en tant que formateurs au projet E-Coffee Academy à Dakar au Sénégal du 3 au 17 mars 2023.

Avec l’appui du Comité de Coordination pour les Filières Café et Cacao (CCFCC) du Togo, les trois baristas ont participé au cours de la deuxième quinzaine du mois de mars 2023, en qualité de formateurs, à l’atelier du Projet E-Coffee Academy à Dakar au Sénégal. 

E-Coffee Academy est un projet porté par le jeune Sénégalais Aballah DIOP, Pdg de E-Coffee qui ambitionne de former et d’intégrer cinq mille jeunes et femmes dans les métiers du café, sur les cinq prochaines années. 

Dans le cadre de la mise en œuvre de ce projet, une série d’activités ont été menées, du 13 au 17 mars 2023, couplées avec la cérémonie officielle de lancement, qui s’est déroulée le 18 mars 2023 à la maison de la presse à Dakar. 

Cette cérémonie a vu la participation des autorités politiques, diplomatiques, et religieuses. Le Secrétaire exécutif de l’Agence du Café Robusta d’Afrique et de Madagascar (ACRAM), Ismaël NDJEWE a pris part aux manifestations au nom du Président en exercice de l’ACRAM, Enselme GOUTHON. 

La présence du Secrétaire exécutif de l’ACRAM participe de la volonté des autorités de l’Agence de rendre davantage visible les activités de l’ACRAM dans les pays Africains non producteurs de café, mais grands consommateurs du Robusta africain.

 Au cours de cette formation, les trois jeunes baristas togolais ont eu l’opportunité de transmettre leurs connaissances et leurs savoir-faire en matière de préparation et de service du café sous toutes ses formes aux jeunes et femmes Sénégalais, et ce, de manière créative et engageante avec des explications simples et accessibles à toutes et tous. 

Professionnels du café 

Les baristas sont des professionnels, des artistes qui peuvent transformer une tasse de café ordinaire en une œuvre d’art exceptionnelle. Ils se plaisent à servir leur chez-d ’œuvre en boissons chaudes ou froides aux consommateurs.  Pour atteindre le niveau de compétence requis pour être barista, il faut avoir suivi une formation théorique et pratique dispensée par des professionnels aguerris. 

C’est dans cette dynamique que le CCFCC avait inscrit WATTARA Fankjah, GNAWOLE Mawulolo, et TSIFOTU AGBADZI K. Séna à la « Formation régionale sur la gestion moderne de kiosque et de bar à café pour les entrepreneurs » qui s’est tenue à Kpalimé au Togo du 23 mai au 03 juin 2022. 

Cette formation internationale a été organisée par l’Agence des Cafés Robusta d’Afrique et de Madagascar (ACRAM) avec l’appui du International Trade Center (ITC). 

D’une durée d’une semaine, elle avait pour objectif d’amener les apprenants à acquérir les habiletés nécessaires à la gestion d’un kiosque ou bar à café, et d’avoir les capacités de dupliquer ladite formation à d’autres. Au sortir de cette formation, les trois jeunes Baristas togolais ont commencé par étaler leur savoir-faire et leur savoir-être.

La satisfaction de Enselme GOUTHON

Le Secrétaire General du CCFCC et Président de l’ACRAM, Enselme GOUTHON, s’est réjoui de la performance des jeunes Togolais et tient à les féliciter et à les encourager à travailler d’arrache pieds pour rester les meilleurs dans le domaine et démontrer par conséquent le savoir-faire togolais dans la chaîne de valeur du café africain. 

Il est à noter que la richesse du contenu de la formation et la densité de l’agenda ont permis aux jeunes togolais de transmettre des nouvelles connaissances aux apprenants. Ces jeunes togolais ont affûté leurs expériences à travers des manifestations et de grands rassemblements sur le plan national, à l’instar de la lutte des EVALA, du grand tour rallyes, de la foire Internationale de Lomé, et du Forum des Producteurs Agricoles du Togo 2023 (FOPAT). 

Lors de ces grands événements publics, avec l’appui du CCFCC, ces trois (3) jeunes entrepreneurs valorisent leurs compétences en faisant déguster de manière ambulante le café togolais par le public. 

Il est important de souligner que vu leur engouement, le CCFCC avait fait inscrire deux de ces jeunes aux premiers concours international de Barista organisés lors des réunions annuelles 2022 de l’OIAC à l’Hôtel 2 Février à Lomé, tenues du 14 au 18 novembre 2022. Ils sont lauréats respectivement du 3ème et 4ème prix sur une douzaine de candidats. 

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

La BCEAO réalise un bénéfice en hausse de 152% en 2023

avril 23, 2024

La Banque Centrale des États de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (BCEAO) a dégagé un bénéfice net de 315,6...

Les banques centrales doivent rester vigilantes dans le dernier kilomètre sur la voie de la désinflation 

avril 16, 2024

Un sentiment d’optimisme s’est diffusé sur les marchés financiers au cours des derniers mois, les investisseurs étant convaincus que la...

Le Togo veut ramener la dette intérieure à 54,6% contre 61,4% du PIB d’ici 2026

avril 7, 2024

Le gouvernement togolais a annoncé son intention de réduire sa dette intérieure dans le cadre de sa stratégie de gestion...

Réglementation et contrôle du secteur financier : mécanisme de résolution pour les grandes banques (chantier en cours) 

mars 21, 2024

Les secousses de l’an dernier ont montré qu’il reste du travail à accomplir dans plusieurs domaines pour veiller à ce...