L'économiste du Togo

Une disparité du tarif d’électricité dans l’espace UEMOA

Les tarifs de l’électricité en Côte d’Ivoire vont connaître une hausse dès le 1er janvier 2024. Il s’agira d’un second ajustement de 10% sur une période de 6 ans après celui du 1er juillet 2023 ; 10% de hausse pour 11% des abonnés, 412215.  

En plus de ces derniers, la nouvelle hausse concerne les 89% de clients dont l’ampérage varie entre 5 et 10 A, précédemment épargnés de la hausse de juillet dernier. 

Ainsi, le prix moyen du kilowatt passera de 79 à 87 FCFA pour un coût de revient moyen de 89 FCFA.  

Pour 2023, la perte d’exploitation en Côte d’Ivoire se chiffre à 161 milliards FCFA avant la 1ère hausse de juillet. 

Pour rétablir l’équilibre, il fallait un ajustement de 27% sur les tarifs de l’Electricité, pour combler un déficit de 127 milliards FCFA. 

Le taux de couverture en électricité en Côte d’Ivoire est à 87% pour une production de 2 907 MW, et un objectif de 100% de couverture à fin 2025.

Autres pays 

Comme la Côte d’Ivoire jusqu’en juillet 2023, le Niger pratiquait le plus bas prix du kilowatt dans l’UEMOA, 79 FCFA. Ce même montant est pratiqué par la Guinée- Bissau. Au Burkina Faso, le Kilowatt est vendu 121 FCFA pour 15 ampères et plus, un des prix les plus élevé de la zone après le Bénin.  

Le 13 janvier 2023, La Société nationale d’Electricité du Sénégal (SENELEC) a réajusté ses tarifs impliquant 16% de hausse pour les ménages. Ainsi les 15 ampères et plus sont passés de 94 à 110 FCFA le kilowatt.

Au Togo, les abonnés de 15 ampères et plus paient le kilowatt à 88 FCFA tandis que cette catégorie est à 109 FCFA au Mali.

En janvier 2021, les prix ont changé à la Société Béninoise d’Energie Electrique (SBEE). La tranche sociale inférieure à 20 kilowatts est passée de 78 à 86 FCFA soit une augmentation de 8 FCFA. 

La tranche 1, c’est-à-dire de 0 à 50 kilowatts, est passée de 109 à 125 FCFA soit une hausse de 16 FCFA. La tranche 2 de cette grille tarifaire qui prend en compte toute consommation supérieure à 250 kilowatts est passée de 115 à 148 FCFA soit une augmentation de 33 FCFA.

En déhors du coût élevé de l’électricité, la couverture territoriale en courant électrique reste insuffisant à celà s’ajoute une coupure intempestive de du courant. 

Partager

Laisser un commentaire

Catégories

Autres articles

Filière café : Des réflexions pour combler l’écart entre les revenus des producteurs

juillet 18, 2024

Les 16 et 17 juillet 2024, le comité de coordination pour les filières café et cacao (CCFCC), en collaboration avec...

Finances publiques : Intégrer le dividende démographique dans le budget 2025

juillet 17, 2024

Sous l’égide de la Commission Économique pour l’Afrique (CEA), un atelier se tient du 15 au 16 juillet 2024 à...

UEMOA : La BIDC lance un emprunt obligataire vert au profit de 04 pays

juillet 16, 2024

La Banque d'Investissement et de Développement de la CEDEAO a lancé hier, lundi 15 juillet, un emprunt obligataire vert et...

Promotion de l’inclusion financière dans l’espace de l’UEMOA : GIM-UEMOA et MasterCard pour un même combat

juillet 14, 2024

C'est pour donner un nouveau souffle à l'inclusion financière en Afrique de l'Ouest que MasterCard et GIM-UEMOA se sont donné...