L'économiste du Togo

Alexandre De Souza « mon ambition est d’optimiser le potentiel du CETEF»

Le Centre togolais des expositions et foires de Lomé (CETEF) joue un rôle clé dans la promotion des affaires et du commerce. Depuis le 19 avril 2023, Dr Alexandre De Souza a pris les commandes du CETEF. Dans cet entretien réalisé par le média Agridigitale dans son émission « Au Quart de Tour », l’actuel Dg du CETEF parle des objections et contributions pour la faire du CETEF un maillon fort du tissu économique togolais.

Quels sont les facteurs clés qui ont contribué à votre réussite en tant qu’entrepreneur ?

Je crois qu’avant tout, ce sont les difficultés qui forment et qui aiguisent la vigilance d’un entrepreneur, qui tracent la voie du succès. Dans mon parcours personnel, j’ai connu des défis graves dès mon enfance qui m’ont permis de façonner une personnalité combative. La difficulté ne m’effraie plus, elle fait partie intégrante du processus. Il faut juste avoir la bonne attitude pour y faire face. Mes différentes expériences entrepreneuriales s’appuient sur cette qualité, croire viscéralement qu’on peut atteindre ses objectifs quels qu’ils soient.

Diriger le CETRF est le désir de beaucoup de personnalités, mais aujourd’hui, c’est vous qui êtes là. Quels sont les astuces que vous avez mis en place pour séduire l’autorité qui a placé sa confiance en vous ?

Mon passé d’organisateur rigoureux d’évènement et surtout la vision ambitieuse que j’ai pour le CETEF ont fortement contribué à ma sélection. L’avantage que je pense avoir eu, c’est dans le fait qu’à chaque fois qu’il m’était donné d’organiser un événement ici au CETEF, je voyais ce site et j’envisageais toutes les possibilités d’évènements qui pourraient y avoir lieu. J’avais même pris contact avec l’ancienne direction pour louer un espace de ce site. J’avais donc un relatif avantage pour avoir pendant des années, réfléchir à l’optimisation de l’exploitation de ce site. Pour moi, le CETEF est une mine d’or pour le Togo et avec l’appui des différentes parties prenantes, nous allons travailler à matérialiser cette conviction pour le bonheur des opérateurs économiques.

En tant qu’actuel Directeur général du CETEF, quelle est votre ambition pour ce grand centre commercial ?

Mon ambition est d’optimiser le potentiel du CETEF, de faire tourner 7 jours sur 7 ce centre et d’y dit réalisé des projets propres d’entreprise, de devenir la référence en matière d’organisation d’évènement de tout genre. Avec mon équipe, je travaille à faire du CETEF un maillon fort de l’écosystème économique de notre pays.

Lors des fêtes foraines, les exposants se plaignent souvent de ne pas faire les chiffres d’affaires escomptés. Sous votre direction, quelles contributions pourriez-vous apporter pour résoudre ce problème ?

C’est un constat variable en fonction des secteurs d’activité. Pour certains opérateurs économiques, la foire internationale de Lomé est une opportunité unique pour réaliser leur plus gros chiffre d’affaire et pour d’autres qui s’y prennent avec méthode, c’est la plus grande occasion de faire de la prospection car c’est l’évènement qui rassemble le plus grand nombre de monde dans l’année. Je crois qu’il va y avoir un changement majeur, nous allons organiser davantage d’évènements touchant particulièrement les secteurs professionnels en ajoutant plus d’attractions à ce centre. Cette diversification va permettre de créer davantage, l’opportunité pour la commercialisation des produits et des services. Notre métier ne consiste pas uniquement à organiser des foires, mais avant tout à faire connaître les exposants et à leur permettre de vendre. Nous sommes donc à l’écoute de leurs suggestions et recommandations.

Votre ambition, c’est de créer davantage d’opportunités pour les exposants, et le Togo s’ouvre aux exposants étrangers, une priorité du gouvernement. Comment le CETEF pense apporter sa contribution pour cet objectif ?

Nous interviendrons à 2 niveaux, premièrement en servant d’intermédiaire entre les opérateurs économiques nationaux et internationaux. En plus, en boostant la qualité auprès de nos exposants et partenaires. Ce sera également une de nos contributions, nous allons être plus sélectif et orienter les opérateurs pour avoir plus de qualité dans leur prestation.

La digitalisation est au cœur du CETEF, la dernière édition de la Foire en a été la preuve vivante. Quelle sera votre apport ?

La digitalisation est un moyen qui contribue à l’efficacité et réduit certains aspects du parcours client. Cette innovation amorcée par mon prédécesseur est une excellente initiative, nous allons la poursuivre et l’intensifier. Donc notre désir est de permettre à certains opérateurs d’effectuer un certain nombre d’opérations, de réservation de site ou de location d’espace grâce au digital. Nous allons donc continuer dans cette voie, toutefois, nos réalités en termes de connectivité et désir de mieux accompagner les opérateurs économiques font que nous n’irons pas non plus dans du tout digital. Il s’agira d’un mixte afin de rester très présent pour offrir un service de qualité à ceux qui feront appel à nous.

Nous sommes en pleine crise de la guerre russo-ukrainienne après celle du covid-19, quelles sont recettes post crises ?

Le réflexe intuitif en cas de crise est de vouloir se recroqueviller pourtant il est documenté que ce sont les entreprises qui communiquent et qui maintiennent leur connexion avec le public qui tire leur épingle du jeu après la crise. Il est donc judicieux en cette période de chercher à élargir les réseaux entre les opérateurs et les porteurs de projets, être plus collaboratif aidera chaque structure à réduire les pertes à mieux gérer le stress et à engranger davantage de profits et de résultats. Pensons plus équipe, pensons partenariat et trouvons de nouvelles formules de collaboration telles que la pratique des actas groupés, le coworking, le troc, le cloc-fonding et le fundraising … Le CETEF est dans cette logique et d’ordre et déjà, il est le partenaire de référence des opérateurs économiques et des porteurs de projets.

Quel est votre message à l’endroit des opérateurs économique ?

Je souhaiterais être perçu comme partenaire privilégié de la rentabilité des opérateurs économiques et de tous les organisateurs d’évènement. C’est ambitieux, mais c’est réellement mon désir. En marge des projets et des initiatives du CETEF, je souhaite que les entreprises et porteurs de projets d’initiatives, apportent des projets qui pourraient être réalisés sur ce site. Donc cette infrastructure est là pour tous les opérateurs économiques, sociaux, culturels et politiques.

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

Voici le nombre exact des établissements de tourisme agrées au Togo

mai 23, 2024

Le ministère de la culture et du tourisme a publié ce 23 mai 2024 sur son compte X (ex-twitter) à...

Le franc CFA, une devise refuge malgré les critiques ?

mai 22, 2024

Cette monnaie commune à 15 pays africains, indexée à l’euro et garantie par la France, s’impose peu à peu comme...

Les effets contrastés de la technologie

mai 22, 2024

À mesure que l’intelligence artificielle se répandra, certains travailleurs y gagneront au change, alors que d’autres y perdront. Les progrès...

Briser le supercycle de la dette

mai 18, 2024

Dépendre du crédit pour stimuler la demande met en péril l’économie mondiale : il faut corriger les déséquilibres sous-jacents La...