L'économiste du Togo

Autonomisation et entrepreneuriat : le Togo à l’école du modèle marocain

La ministre de l’action sociale, de la promotion de la femme et de l’alphabétisation, Adjovi Lolonyo Apedoh-Anakoma, et la ministre de développement à la base, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes, Myriam Dossou-D’Almeida, ont formulé, ce 24 janvier à Rabat, leur volonté d’approfondir les échanges sur le modèle marocain en matière de développement des coopératives, de renforcement des capacités à destination des femmes et de l’encouragement de l’entrepreneuriat au profit des jeunes.

Cette demande togolaise a été exprimée lors d’une rencontre d’échange avec Fatim-Zahra Ammor, ministre du tourisme, de l’artisanat et de l’économie sociale et solidaire, qui l’a positivement accueillie et a proposé, ensuite, de mettre en place un cadre de partenariat entre les deux pays pour partager les différentes initiatives visant l’autonomisation financière des femmes et la stimulation de l’entrepreneuriat auprès des jeunes.

Cette rencontre a été aussi l’occasion pour les ministres de rappeler les excellentes relations entre le Maroc et le Togo et de partager les expériences des deux pays en matière d’inclusion et d’autonomisation des femmes et des jeunes, ainsi que le développement de l’économie sociale et solidaire.

Dans ce sens, la ministre marocaine en charge de l’économie sociale et solidaire Mme Ammor a rappelé les efforts fournis par le ministère pour renforcer les capacités de formation et de financement à destination des femmes, notamment dans le cadre des programmes déployés par le département de l’économie sociale et solidaire ainsi que l’Office du Développement de la Coopération. En ce qui est de l’accompagnement des jeunes, l’exemple du programme FORSA a été soulevé comme modèle réussi offrant des mécanismes d’accompagnement et de financement innovants.

En effet, ce programme dont la 1ère édition a été lancée en avril 2022 a financé 10.000 projets dont 65% portés par des jeunes.

 L’approche novatrice de FORSA, combinant accompagnement et financement, ouvre un accès juste, équitable et inclusif aux compétences et au capital nécessaires à l’entrepreneuriat. C’est une opportunité nationale pour développer le potentiel de toutes celles et ceux qui ont les idées et la motivation nécessaires pour se lancer dans l’aventure entrepreneuriale. Un engagement concret en faveur de toutes les personnes qui ont un projet mais qui manquent d’outils et de capital pour y parvenir.

Partager

Laisser un commentaire

Catégories

Autres articles

Que dit le Rapport 2024 sur le développement durable en Afrique ?  

juillet 19, 2024

Le Rapport 2024 sur le développement durable en Afrique, présenté par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD),...

Filière café : Des réflexions pour combler l’écart entre les revenus des producteurs

juillet 18, 2024

Les 16 et 17 juillet 2024, le comité de coordination pour les filières café et cacao (CCFCC), en collaboration avec...

Finances publiques : Intégrer le dividende démographique dans le budget 2025

juillet 17, 2024

Sous l’égide de la Commission Économique pour l’Afrique (CEA), un atelier se tient du 15 au 16 juillet 2024 à...

UEMOA : La BIDC lance un emprunt obligataire vert au profit de 04 pays

juillet 16, 2024

La Banque d'Investissement et de Développement de la CEDEAO a lancé hier, lundi 15 juillet, un emprunt obligataire vert et...