L'économiste du Togo

Décryptage de la situation économique du Togo par la Banque Mondiale

Selon la mise à jour économique du Togo publiée ce 25 octobre 2023 par la Banque mondiale, l’ouverture commerciale et la mobilisation accrue de l’investissement privé seront essentielles pour libérer le potentiel de croissance du Togo.

Le rapport intitulé « Unlocking Togo’s Growth Potential » commence par une analyse de la performance de l’économie togolaise, qui a été secouée par de multiples chocs depuis 2020, et des moteurs de la croissance à moyen terme.

 Dans un contexte mondial toujours difficile, la croissance économique devrait se maintenir autour de 5,2 % en 2023 et 2024, avant de se renforcer et d’atteindre 5,8 % en 2025, portée par un rebond de la demande extérieure et des conditions favorables à l’investissement privé.

Les projections du scénario de base pour le moyen terme prévoient une stabilisation de la croissance à 5,5 % jusqu’en 2030. Un programme de réformes ambitieux, incluant la mobilisation de fonds pour aider le Togo à atteindre ses objectifs climatiques, pourrait cependant accélérer le rythme de la croissance à 7 %.

Selon M.  Fily Sissoko, directeur national de la Banque mondiale pour le Togo : « La mise en place de la Zone de libre-échange continentale africaine est une grande opportunité pour le Togo, car elle pourrait conduire à un doublement du stock d’investissements étrangers d’ici 2035. C’est l’occasion de développer le commerce transfrontalier qui joue un rôle clé, notamment dans le secteur de l’agriculture. »

L’amélioration de la connectivité avec les pays enclavés devrait favoriser les exportations nationales et le commerce de transit, contribuant ainsi au développement des villes secondaires le long du corridor Lomé-Ouagadougou-Niamey. L’amélioration de la connectivité avec les pays enclavés devrait promouvoir les exportations nationales et le commerce de transit, contribuant ainsi au développement des villes secondaires le long du corridor Lomé-Ouagadougou-Niamey.

Selon Marc Stocker, économiste principal à la Banque mondiale et auteur principal du rapport, « le Togo a fait preuve de résilience face aux crises successives et peut exploiter son important potentiel de croissance, à condition que des réformes soient mises en œuvre pour mobiliser l’investissement privé, alors même que le gouvernement entre dans une période d’assainissement budgétaire »

Une autre question soulevée par le rapport est la nécessité de renforcer l’inclusion sociale afin d’améliorer la résilience des populations vulnérables dans les années à venir. L’amélioration des opportunités économiques et de l’accès aux services de base pour les populations vulnérables aidera le Togo à réduire les disparités socio-économiques et à réaliser son plein potentiel.

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

Voici le nombre exact des établissements de tourisme agrées au Togo

mai 23, 2024

Le ministère de la culture et du tourisme a publié ce 23 mai 2024 sur son compte X (ex-twitter) à...

Le franc CFA, une devise refuge malgré les critiques ?

mai 22, 2024

Cette monnaie commune à 15 pays africains, indexée à l’euro et garantie par la France, s’impose peu à peu comme...

Les effets contrastés de la technologie

mai 22, 2024

À mesure que l’intelligence artificielle se répandra, certains travailleurs y gagneront au change, alors que d’autres y perdront. Les progrès...

Briser le supercycle de la dette

mai 18, 2024

Dépendre du crédit pour stimuler la demande met en péril l’économie mondiale : il faut corriger les déséquilibres sous-jacents La...