L'économiste du Togo

Entrée en vigueur de l’impôt mondial

La taxe de 15% minimum sur les bénéfices des entreprises entre en vigueur le 1er janvier 2024.

Cette taxe de 15 % sur les profits des multinationales est censée mettre fin à la course au moins disant fiscal qui prive les États des ressources dont ils ont besoin.

Trois ans plus tard, l’impôt mondial minimum sur les sociétés adopté par l’Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et le Groupe des vingt (G20) entre, en partie, en vigueur. En partie seulement parce que sur les quelque 140 signataires, tous ne l’ont pas encore ratifié, et parmi eux les deux plus grandes économies de la planète : les États-Unis et la Chine.

L’administration Biden y est pourtant favorable, mais les républicains qui contrôlent en partie le Congrès y sont eux farouchement opposés. Mais peu importe !

 À compter de ce lundi 1ᵉʳ janvier 2024, l’Union européenne, y compris l’Irlande et le Luxembourg, le Royaume-Uni, le Canada, l’Australie et la Corée du Sud, entre autres, appliqueront une taxe minimale de 15 % sur les profits des grandes multinationales. Impossible d’y échapper.

Ces pays sont aussi autorisés à taxer les grandes entreprises qui réaliseraient des profits sur leur territoire, mais qui seraient fiscalement basées dans un pays non signataire. 

Si par exemple une entreprise ne paye que 3 % sur ses revenus parce qu’elle a installé son siège social dans un paradis fiscal, les États dans lesquels elle opère pourront récupérer le manque à gagner.

L’OCDE espère que cela rapportera jusqu’à 220 milliards de dollars par an aux États. Si la mesure est saluée par certains économistes, d’autres sont moins optimistes, soulignant que la compétition entre États pourrait simplement prendre d’autres formes en accordant par exemple des subventions aux entreprises

En octobre 2021, 140 pays s’étaient mis d’accord pour mettre en place un impôt mondial minimum sur les entreprises

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

Les  géants du transport maritime rejoignent le port sec de la PIA

février 29, 2024

Le port sec de la Plateforme industrielle d’Adetikopé (PIA) enregistre l’arrivée d’acteurs de poids du transport maritime mondial. L’Italo-suisse MSC,...

30 millions de tonnes de marchandises manutentionnées en 2023 au port de Lomé

février 21, 2024

Dans le détail, 8.912.225 tonnes ont été importées, soit une augmentation de 10,45%, tandis que les exportations se sont établies...

La CEA signe un accord avec Google pour accélérer la transformation numérique en Afrique

février 19, 2024

La Commission économique pour l’Afrique (CEA) et Google ont signé, le lundi 19 février, un protocole d'accord en marge de...

Le Togo est parmi les 11 pays à forte croissance économique en 2024

février 19, 2024

L’Afrique devrait rester la deuxième région connaissant la croissance la plus forte après l’Asie. La croissance du produit intérieur brut...