L'économiste du Togo

Global Recycling parmi les 50 innovations africaines locales

À l’heure où les pays doivent prendre des mesures décisives pour lutter contre le changement climatique, les communautés locales du monde entier conçoivent et mettent déjà en œuvre une gamme étonnante d’initiatives de pointe dans ce domaine.

Le défi consiste maintenant à faire émerger et à développer rapidement les meilleures de ces solutions locales afin de créer une masse critique d’actions climatiques qui contribueront à réduire les émissions de gaz à effet de serre.

 Qu’il s’agisse de la prévention du gaspillage alimentaire, de la transformation des systèmes alimentaires ou des énergies renouvelables, de la construction de maisons en matériaux biodégradables ou de nouvelles méthodes de gestion des déchets, les solutions proposées sont nombreuses.

 La startup togolaise Global Recycling (AGR) fait partie des 50 innovations africaines qui ouvrent la voie en donnant de l’espoir au continent et en inventant les outils nécessaires pour faire face à la crise climatique. « Une belle reconnaissance que j’ai la surprise de découvrir ce matin.

Mon classement par les organes des Nations Unies en charge de l’environnement et du développement dans les 50 champions africains du Climat » a réagi le récipiendaire Edem d’ALMEIDA fondateur de la startup, expert en environnement, déchet et économie verte. Basée dans le quartier de Wuiti, au sud de Lomé au Togo, Global Recycling (AGR) est un spécialiste de la gestion et de la valorisation des déchets traitant des matériaux variés, des ferreux, les matières plastiques et les équipements électroniques. Africa Global Recycling (AGR), créée en janvier 2013 par Edem d’Almeida, est la première entreprise en Afrique de l’Ouest à fournir aux communautés et aux entreprises un éventail global de solutions innovantes, alliant performance économique et environnementale.

Elle est devenue un champion de l’économie verte pour la valorisation des déchets en Afrique sub-saharienne. Dès le premier jour, Africa Global Recycling a reversé une partie de la vente des déchets à son client d’origine, ce qui a permis de réduire les coûts.

De la vente des déchets à son client initial, ce qui permet de réduire les coûts. L’entreprise est passée de la vente de déchets au conseil, la formation et l’ingénierie de la gestion des déchets.

Elle propose également des solutions intégrées pour les projets de responsabilité sociale des entreprises (RSE) et la gestion générale des déchets.  Aujourd’hui, le site peut traiter jusqu’à 46 types de déchets (plastiques, équipements électroniques, papier, carton, verre, métaux et même et même des pare-chocs de voitures). L’idée est de les transformer en nouvelles matières premières et de les exporter vers l’Europe, l’Asie et le Moyen-Orient.

Avec 40 employés, la startup togolaise place les déchets au cœur d’un nouvel écosystème qui réunit les industriels et les consommateurs. D’un nouvel écosystème qui réunit l’industrie et l’éducation.

“Notre démarche est d’accompagner nos fournisseurs dans le développement durable. Nous les aidons à mettre en place un système intelligent, à optimiser”, explique M. D’Almeida. “La meilleure façon de prédire l’avenir est de le créer.

Face aux problèmes environnementaux face aux enjeux environnementaux croissants, mon plus grand mon souhait le plus cher est de développer ce nouvel économique et social dans lequel le déchet est le principal levier de performance.”

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

Voici le nombre exact des établissements de tourisme agrées au Togo

mai 23, 2024

Le ministère de la culture et du tourisme a publié ce 23 mai 2024 sur son compte X (ex-twitter) à...

Le franc CFA, une devise refuge malgré les critiques ?

mai 22, 2024

Cette monnaie commune à 15 pays africains, indexée à l’euro et garantie par la France, s’impose peu à peu comme...

Les effets contrastés de la technologie

mai 22, 2024

À mesure que l’intelligence artificielle se répandra, certains travailleurs y gagneront au change, alors que d’autres y perdront. Les progrès...

Briser le supercycle de la dette

mai 18, 2024

Dépendre du crédit pour stimuler la demande met en péril l’économie mondiale : il faut corriger les déséquilibres sous-jacents La...