L'économiste du Togo

La BOAD et le CRTC pour le financement d’une agriculture résiliente

La Banque ouest africaine de développement (BOAD) et le Centre et Réseau des Technologies Climatiques (CRTC) organisent du 1er au 3 février 2023 à Lomé, un atelier de concertation des parties prenantes dans le cadre de la formulation d’un Programme de Facilité Ouest-Africaine pour le Financement d’une Agriculture à Faibles Emissions et Résiliente au Changement Climatique.

L’atelier de concertation s’inscrit dans la continuité de la proposition du programme régional Facilité Ouest-Africaine pour le Financement d’une Agriculture à Faibles Emissions et Résiliente au Changement Climatique (FOAFARCC), initiée par la BOAD en 2021.

L’initiative de la FOAFARCC s’aligne parfaitement dans le 3ème axe opérationnel du plan stratégique Djoliba 2021-2025 de la BOAD qui consiste en un renforcement de la résilience des pays membres face aux défis du changement climatique.

En effet, la FOAFARCC vise à promouvoir des solutions innovantes développées en réponse aux cruciaux défis auxquels les pays membres de l’UEMOA sont confrontés.

Le programme consiste notamment en la mise en place d’une assistance technique et d’une ligne de financement concessionnelle en faveur des acteurs du secteur privé et du secteur public en vue de : développer les capacités pour un agrobusiness à faibles émissions et résilient au changement climatique ; renforcer les pratiques d’évaluation et de gestion des risques climatiques dans le secteur de l’agriculture et de l’agrobusiness au sein des institutions financières ; acquérir et diffuser des informations et technologies climatiques adaptées.

 Estimé à 210 M USD, ce programme serait financé par le Fonds Vert Climat à hauteur de 110 M USD, et par la BOAD à hauteur de 100 M USD dédiés à la gestion du programme et à la promotion des technologies améliorées pour une agriculture à faible émissions et résiliente au climat.

Les enjeux climatiques du secteur de l’agroalimentaire en Afrique de l’Ouest

Les pays d’Afrique de l’Ouest font face à d’importants défis climatiques qui ont un impact sur leurs secteurs agroalimentaires. Les changements climatiques, tels que les tempêtes plus fréquentes, les sécheresses prolongées et les pluies irrégulières, ont un impact direct sur les cultures et les récoltes.

 Les communautés agricoles, qui représentent souvent une part importante de la population, sont particulièrement vulnérables à ces perturbations.

Les tempêtes peuvent détruire les cultures, tandis que les sécheresses prolongées peuvent entraîner une diminution de la production agricole et une augmentation des prix des denrées alimentaires.

Objectif de Développement Durable (ODD) 2 : « faim zéro »

Le principal défi pour les pays d’Afrique de l’Ouest est de maintenir la sécurité alimentaire des populations. Les changements climatiques rendent cette tâche plus difficile, car les agriculteurs doivent s’adapter aux nouvelles conditions climatiques pour maintenir leur productivité.

Ils doivent également s’adapter aux nouvelles variétés de cultures qui sont plus résistantes aux conditions climatiques extrêmes, pour ce faire, ils nécessitent du soutien afin d’accéder aux semences et aux technologies nécessaires.

Ils doivent également adresser les causes sous-jacentes des changements climatiques, notamment en réduisant les émissions de gaz à effet de serre. Les secteurs de l’énergie, de l’industrie et de l’agriculture sont les principaux contributeurs aux émissions de gaz à effet de serre dans ces pays.

Il est donc nécessaire de mettre en place des politiques et des programmes tels que la FOAFARCC pour réduire ces émissions et favoriser une transition vers des sources d’énergie plus propres et plus durables.

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

Le Togo veut ramener la dette intérieure à 54,6% contre 61,4% du PIB d’ici 2026

avril 7, 2024

Le gouvernement togolais a annoncé son intention de réduire sa dette intérieure dans le cadre de sa stratégie de gestion...

Réglementation et contrôle du secteur financier : mécanisme de résolution pour les grandes banques (chantier en cours) 

mars 21, 2024

Les secousses de l’an dernier ont montré qu’il reste du travail à accomplir dans plusieurs domaines pour veiller à ce...

L’Afrique de l’Est, berceau du Mobile money, l’Ouest nouvelle plaque tournante du continent

mars 21, 2024

Près de la moitié des 1,75 milliards de comptes enregistrés dans le monde se trouvent en Afrique subsaharienne. Sous-région pionnière...

Grace aux hydrocarbures, l’UEMOA sera performante et résiliente selon le FMI

mars 21, 2024

Aux bonnes nouvelles engrangées par l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), un marché régional costaud pour financer les Etats-membres, des...