L'économiste du Togo

La BRVM fait don de logements aux agents de santé à Aného

A Aného, dans la préfecture des Lacs, le directeur général de la Bourse régionale des valeurs immobilières (BRVM), Dr Edoh Kossi Amenounve, et son équipe ont inauguré les logements des sages-femmes et infirmiers de l’Unité de santé périphérique de l’Habitat à Aného. Le directeur général de la BRVM a offert un chèque de 3 millions de FCFA à la mairie de la commune des Lacs 1 pour équiper l’infirmerie.

D’après le DG de la BRVM, Edoh Kossi Amenounve, ces dons vont concourir à l’amélioration des conditions de soins des populations dans cette partie du Togo.

« La réalisation de cette action va donner la possibilité à la population de la préfecture des Lacs en général et plus particulièrement aux femmes et enfants de la Commune des Lacs 1, d’avoir en permanence des agents de santé disponibles sur le site et bénéficiant des meilleures conditions de logement afin de continuer à assister les populations de jour comme de nuit pour les accouchements », a-t-il précisé.

Pour M. Amenounve, cette cérémonie est une parfaite illustration des ambitions affirmées de la BRVM dans le cadre de sa responsabilité sociétale et environnementale.

 « Nous nous réjouissons de faire partie des partenaires de la mairie de la Commune des Lacs I et affirmons notre disponibilité à accompagner d’autres communes à travers le Togo », a-t-il ajouté tout en félicitant tous les agents qui ont toujours travaillé dans l’unité de santé périphérique, pour apporter les soins nécessaires aux femmes et enfants de la région. Il a exhorté les responsables à faire bon usage des installations, pour le bien-être de leurs populations. « La BRVM est une institution régionale de l’UEMOA dont la mission est de mobiliser des ressources pour le financement de nos économies.

 Donc on nous voit beaucoup plus comme des financiers qui apportent des ressources à des entreprises pour faire des investissements et créer des emplois. Mais nous avons depuis quelques années, décidé de montrer notre visage d’institution citoyenne et pour ça nous avons entrepris de faire quelques actions sociales vis-à-vis de nos populations », a confié M. Amenounve.

« Pour la BRVM, nous sommes persuadés que toutes les institutions et entreprises, doivent regarder de plus en plus des experts sociaux humains parce qu’il y a des besoins importants énormes qui sont dans nos pays et c’est notre devoir en tant qu’institution et société, d’apporter notre contribution à la satisfaction de ces besoins », a laissé entendre le DG de la RVM.

D’après le maire de la commune des Lacs 1, Alexis Coffi Aquereburu, c’est un rêve qu’ils avaient caressé depuis plusieurs années, et qui devient une réalité à ce jour. « Les mamans qui par circonstance donnent la vie la nuit, sont souvent confrontés à des difficultés du fait qu’elles doivent parcourir des kilomètres pour chercher la sage-femme ou l’infirmier.

Ce que vous avez fait, a permis de sauver plusieurs vies parce qu’aujourd’hui, quel que soit l’heure que l’enfant choisi d’arrivé au monde, c’est sûr qu’il trouvera quelqu’un pour l’accueillir », s’est réjoui Me Aquereburu.

Quant à Ayaba Yehouenou, accoucheuse auxiliaire d’Etat, elle ne peut que remercier le maire de la commune des lacs 1 et le DG de la BRVM pour ce joyau. « Avant je quittais très loin pour venir satisfaire les femmes enceintes mais à présent, je suis disponible 7 jours sur 7 et 24h sur 24 pour satisfaire nos mamans. Je suis vraiment satisfaite », a-t-elle martelé.

Parrain d’un nouveau-né

Pendant la cérémonie d’inauguration, l’accoucheuse a fait accoucher une femme d’un nouveau-né que M. Amenounve a parrainé.

« Je suis sur mes terres, et le jour où je viens inaugurer un logement pour l’infirmière, elle m’annonce qu’elle est en train de faire accoucher une femme d’un enfant, ça m’a profondément touché, comme il n’y a pas de hasard dans la vie, et comme Dieu sait bien faire les choses, cet enfant je le sens un peu pour moi. S’il naisse, dans les minutes qui suivent, je vais lui apporter mon soutien pour son éducation et autres », a déclaré le DG de la BRVM. 

Hélène MARTELOT

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

Voici le nombre exact des établissements de tourisme agrées au Togo

mai 23, 2024

Le ministère de la culture et du tourisme a publié ce 23 mai 2024 sur son compte X (ex-twitter) à...

Le franc CFA, une devise refuge malgré les critiques ?

mai 22, 2024

Cette monnaie commune à 15 pays africains, indexée à l’euro et garantie par la France, s’impose peu à peu comme...

Les effets contrastés de la technologie

mai 22, 2024

À mesure que l’intelligence artificielle se répandra, certains travailleurs y gagneront au change, alors que d’autres y perdront. Les progrès...

Briser le supercycle de la dette

mai 18, 2024

Dépendre du crédit pour stimuler la demande met en péril l’économie mondiale : il faut corriger les déséquilibres sous-jacents La...