L'économiste du Togo

Le double défi des startups numériques 

La Fintech Tour 2023 va se tenir le 28 Février 2023 à Lomé, sur le thème « Développement du numérique au Togo : état et perspectives de l’industrie Fintech ». Lomé Fintech Tour 2023 est l’étape togolaise de Africa Fintech Tour 2023, un parcours panafricain de la Fintech qui va à la rencontre des écosystèmes pour partager les expériences, construire des synergies et accompagner le dynamisme local. Que valent les Fintech togolaises ?

Le gouvernement togolais a lancé en 2019 le premier fonds d’impact technologique de financement mixte avec un objectif de 100 millions d’euros pour investir exclusivement dans des entreprises qui utilisent les nouvelles technologies, en particulier la blockchain, au profit des populations à revenu faible et intermédiaire des marchés émergents.

 Ainsi le Togo se positionne dans la sous-région comme le seul pays en Afrique Francophone à avoir un ministère dédié à l’inclusion financière. De fait, la clientèle des acteurs numériques de la finance connait une croissance d’année en année. Ce secteur se caractérise par une grande variété de modèles d’activité.

Les acteurs du numérique sont devenus rentables grâce à une dynamique de spécialisation et à leur capacité à développer des partenariats stratégiques, tandis que les acteurs traditionnels ont plutôt cherché à élargir leur clientèle. Le marché des acteurs numériques de la finance est un marché en plein essor. Ce marché en croissance est encore en phase de maturation.

Certains acteurs ont disparu parce qu’ils n’ont pas atteint leurs objectifs de croissance de leur clientèle et de rentabilité.

 Pour ceux qui restent, on peut distinguer : les opérateurs généralistes, qui offrent une large gamme de produits financiers à une clientèle diversifiée ; les opérateurs spécialisés, qui se concentrent sur un nombre limité de produits et services visant une clientèle plus restreinte, mais qui se positionnent sur des segments de marché considérés comme plus rentables.

Incertitude

Il existe de fortes disparités entre les acteurs du numériques en termes d’atteinte du seuil de rentabilité.  L’un de ces opérateurs a bâti son modèle commercial sur un réseau de distribution mixte, qui combine un accès en ligne et un réseau physique (modèle “phygital”), avec des volumes élevés et des services payants. L’autre, un opérateur historique du marché, se caractérise par une bonne maîtrise des coûts et une base de clientèle particulièrement stable.

Vers de nouveaux partenariats stratégiques

L’une des principales évolutions du marché au cours des dernières années a été la diversification de l’offre de produits grâce au développement de partenariats stratégiques.

Les grandes entreprises sont en mesure de proposer à leurs clients une large gamme de services développés au sein de leur groupe d’appartenance et équivalente à celle offerte en agences. Les nouveaux acteurs numériques (établissements de paiement, etc.) sont quant à eux contraints au moment de leur agrément par leur statut juridique.

Afin de se développer dans cet environnement très concurrentiel, ils ont noué des partenariats stratégiques avec des entreprises détenant des licences complémentaires, leur permettant ainsi d’élargir la gamme de services offerts.

Il en résulte un réseau d’interdépendances et de complémentarités qui se créent non seulement au sein des groupes ou entre les partenaires commerciaux, mais également entre concurrents. La transformation du paysage numérique se poursuit donc avec l’émergence d’une tendance nouvelle qui consiste à proposer, sur une même plateforme numérique, une offre diversifiée de produits et de services.

Cette 4e édition de  Africa Fintech Tour, qui se déroule dans 20 pays d’Afrique francophone, veut par sa thématique et son contenu initier la construction et le développement de Hub Fintech locaux, bassin de compétences et d’opportunités pour les acteurs de l’écosystème ; et  creuset important  pour améliorer l’inclusion financière.

Tigossou Midas

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

Les  géants du transport maritime rejoignent le port sec de la PIA

février 29, 2024

Le port sec de la Plateforme industrielle d’Adetikopé (PIA) enregistre l’arrivée d’acteurs de poids du transport maritime mondial. L’Italo-suisse MSC,...

30 millions de tonnes de marchandises manutentionnées en 2023 au port de Lomé

février 21, 2024

Dans le détail, 8.912.225 tonnes ont été importées, soit une augmentation de 10,45%, tandis que les exportations se sont établies...

La CEA signe un accord avec Google pour accélérer la transformation numérique en Afrique

février 19, 2024

La Commission économique pour l’Afrique (CEA) et Google ont signé, le lundi 19 février, un protocole d'accord en marge de...

Le Togo est parmi les 11 pays à forte croissance économique en 2024

février 19, 2024

L’Afrique devrait rester la deuxième région connaissant la croissance la plus forte après l’Asie. La croissance du produit intérieur brut...