L'économiste du Togo

Le Japon accorde un prêt de 350 millions de dollars à la BAD

Le Groupe de la Banque africaine de développement (BAD) et le Japon signent un accord pour un prêt d’assistance au secteur privé de 350 millions de dollars pour financer les opérations du secteur privé de la Banque.

L’accord de prêt, d’un montant de 44,1 millions de yens ou 350 millions de dollars, porte un taux d’intérêt de 0,11 % et une période de remboursement de 30 ans, avec un différé d’amortissement de 10 ans.

Le prêt contribuera de manière significative au financement des opérations du secteur privé de la Banque par le biais de lignes de crédit.

 La signature a eu lieu au siège du Groupe de la Banque, le vendredi 17 février, entre son premier vice-président, Bajabulile Swazi Tshabalala, et l’ambassadeur du Japon en Côte d’Ivoire, Katsuya Ikkatai. L’accord s’inscrit dans le cadre de l’initiative conjointe connue sous le nom d’Initiative d’assistance renforcée au secteur privé pour l’Afrique (EPSA).

 Celui-ci permet de financer les opérations du secteur privé de la Banque par le biais d’une ligne de crédit de l’Agence japonaise de coopération internationale (JICA). Les prêts sont accordés à des conditions concessionnelles.

“Ce nouvel accord qui fait avancer notre collaboration, s’appuiera sur le partenariat solide existant que nous avons eu au fil des ans et s’inscrit fermement dans l’appel et la vision de notre président, le Dr Akinwunmi Adesina, de renforcer davantage notre collaboration avec le Japon”, a déclaré Tshabalala après la signature.

L’Ambassadeur Ikkatai a noté que la Déclaration de Tunis, adoptée lors de la huitième Conférence internationale de Tokyo sur le développement de l’Afrique, ou TICAD 8, en août dernier, souligne que l’investissement privé est essentiel pour la croissance économique et le développement inclusif et durable de l’Afrique.

« De plus, lors de la TICAD 8, notre Premier ministre Kishida a annoncé 30 milliards de dollars d’investissements publics et privés du Japon pour l’Afrique au cours des trois prochaines années.

Et ce soutien signé aujourd’hui reflète une action conjointe forte du gouvernement du Japon et de la Banque africaine de développement qui incarne exactement cette politique du Japon », a-t-il ajouté.

À ce jour, la Banque et le gouvernement du Japon ont signé sept prêts non souverains totalisant 1,5 milliard de dollars. Les prêts ont contribué à soutenir 51 projets, principalement des lignes de crédit et des fonds propres à des institutions financières de développement régional, des fonds de capital-investissement et des financements de projets pour des partenariats public-privé d’infrastructures.

Les prêts EPSA pour les opérations non souveraines aident à financer les opérations du secteur privé de la Banque par le biais de lignes de crédit (NSL) de la JICA à la Banque.

 En principe, bien qu’elles soient mises en commun avec les autres ressources financières de la Banque et soumises aux processus normaux de la Banque (y compris l’éligibilité et la tarification), les ressources sont attribuées à des projets spécifiques « approuvés » par le gouvernement japonais.

Le gouvernement du Japon est l’un des plus gros contributeurs de la Banque, participant à la seizième reconstitution du guichet concessionnel du développement de l’Afrique, le Fonds africain de développement, en décembre de l’année dernière.

Le Japon a également contribué à l’augmentation générale du capital de la Banque africaine de développement (GCI-7) en 2019.

Partager

Laisser un commentaire

Catégories

Autres articles

Filière café : Des réflexions pour combler l’écart entre les revenus des producteurs

juillet 18, 2024

Les 16 et 17 juillet 2024, le comité de coordination pour les filières café et cacao (CCFCC), en collaboration avec...

Finances publiques : Intégrer le dividende démographique dans le budget 2025

juillet 17, 2024

Sous l’égide de la Commission Économique pour l’Afrique (CEA), un atelier se tient du 15 au 16 juillet 2024 à...

UEMOA : La BIDC lance un emprunt obligataire vert au profit de 04 pays

juillet 16, 2024

La Banque d'Investissement et de Développement de la CEDEAO a lancé hier, lundi 15 juillet, un emprunt obligataire vert et...

Promotion de l’inclusion financière dans l’espace de l’UEMOA : GIM-UEMOA et MasterCard pour un même combat

juillet 14, 2024

C'est pour donner un nouveau souffle à l'inclusion financière en Afrique de l'Ouest que MasterCard et GIM-UEMOA se sont donné...