L'économiste du Togo

Le Togo multiplie sa capacité de réseau Internet par 20 grâce à Google

Un pas de géant vient d’être franchi par le marché des télécommunications et du numérique au Togo. Une première en Afrique, le pays qui s’était officiellement connecté au câble sous-marin à fibre optique Equinano de Google, en mars 2022, vient d’annoncer que cette infrastructure d’une grande valeur pour les services de connectivité à haut débit est désormais opérationnelle.

Pour les Togolais, l’activation du cet outil de la firme californienne, qui porte le nom de l’abolitionniste nigérian, Olaudah Equiano (1745-1797), est un grand événement.

« L’élargissement de l’accès à l’Internet haut débit est une composante fondamentale du processus national de développement numérique dans le cadre des efforts pour atteindre les objectifs fixés dans la stratégie de transformation numérique dénommée ‘’Togo Digital 2025», avait souligné Cina Lawson, ministre de l’Économie numérique et de la transformation digitale, lors de l’accueil officiel, en mars 2022, du premier point d’atterrissage du câble sous-marin en question.

Pour la gestion du câble sous-marin, l’Etat du Golf de Guinée, à travers la société télécoms Togocom, a signé, le jeudi 9 novembre, un accord de partenariat avec CsquardWoezon SA, une coentreprise formée par la société Csquared.

Avec une capacité de 144 Tbit/s, l’infrastructure devra radicalement changer la donne numérique au Togo. En effet, selon les autorités du pays, elle va injecter dans le réseau togolais une puissance 20 fois supérieure à celle du dernier câble construit pour desservir le pays.

En termes d’impact, selon toujours le gouvernement togolais, le débit ouvrira un grand boulevard aux investissements à la promotion de la culture de start up dans le pays. Ce qui devrait permettre de créer 37 000 nouveaux emplois d’ici 2025.

Au-delà du Togo, l’activation du câble Equiano, qui porte à trois le nombre de câbles sous-marins approvisionnant en bande passante Togocom, devra également bénéficier au reste du continent africain. En effet, elle serait une véritable aubaine pour des millions de personnes sur le continent qui devront avoir un meilleur accès à Internet et de bénéficier des opportunités offertes par la transformation numérique.

Ainsi, le Togo continue de gagner sa place sur la scène régionale et internationale comme un hub digital et un écosystème favorable à l’innovation et à l’investissement. Pour le géant californien, c’est un rêve qui devient réalité à savoir connecter l’Afrique au reste du monde avec du haut débit.

Partager

Laisser un commentaire

Catégories

Autres articles

Que dit le Rapport 2024 sur le développement durable en Afrique ?  

juillet 19, 2024

Le Rapport 2024 sur le développement durable en Afrique, présenté par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD),...

Filière café : Des réflexions pour combler l’écart entre les revenus des producteurs

juillet 18, 2024

Les 16 et 17 juillet 2024, le comité de coordination pour les filières café et cacao (CCFCC), en collaboration avec...

Finances publiques : Intégrer le dividende démographique dans le budget 2025

juillet 17, 2024

Sous l’égide de la Commission Économique pour l’Afrique (CEA), un atelier se tient du 15 au 16 juillet 2024 à...

UEMOA : La BIDC lance un emprunt obligataire vert au profit de 04 pays

juillet 16, 2024

La Banque d'Investissement et de Développement de la CEDEAO a lancé hier, lundi 15 juillet, un emprunt obligataire vert et...