L'économiste du Togo

Les PME d’Afrique francophone face au défi climatique

En collaboration avec le Centre du commerce international (ITC),  partenaire de la Conférence permanente des chambres consulaires et organisation intermédiaires africaines et francophones (Cpccaf), une enquête, avec les chambres consulaires africaines membres du réseaux, a été réalisée auprès de plus de 5 600 entreprises, entre avril et juillet 2023, pour évaluer l’impact des risques environnementaux et analyser les pratiques des entreprises en matière d’atténuation et d’adaptation à ces défis.

La Cpccaf entend contribuer à aider les chambres consulaires, organisations et partenaires de son réseau africain et francophone à comprendre comment les entreprises du continent, en particulier les Petites et moyennes (PME), répondent aux défis environnementaux dans leurs pays respectifs.

Les données de l’enquête ont été recueillies auprès d’entreprises du Bénin, du Burkina Faso, du Cameroun, du Tchad, du Congo, de la Côte d’Ivoire, de la République démocratique du Congo, du Gabon, du Mali, du Maroc, de la Mauritanie, du Sénégal et du Togo dans le cadre du Baromètre annuel de la Cpccaf en partenariat avec les chambres consulaires membres de son réseau, dont les résultats ont été analysés en lien avec le Centre Régional d’Observation du Commerce de l’Industrie et des Services (CROCIS) de la Chambre de commerce et d’industrie d’Ile-de-France.

L’édition 2023 du Baromètre Cpccaf est axé sur la résilience climatique compte tenu des impacts du changement climatique et de ses conséquences pour les citoyens et les entreprises.

Il apparaît ainsi que les PME africaines sont particulièrement vulnérables sur différents sujets : manque de sensibilisation, de savoir-faire technique et / ou de moyens financiers qui ne leur permet pas d’adopter des mesures d’adaptation et d’atténuation.

Les investissements verts représentent cependant  des opportunités  pour le continent, en permettant notamment aux PME africaines l’accès à de nouveaux marchés.

Il convient par conséquent de mieux sensibiliser ces PME à la crise climatique imminente, tout en les aidant à améliorer leur situation financière et leur accession aux technologies appropriées, qui  les aideront à adopter des stratégies résilientes et à améliorer leur compétitivité à long terme.

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

Les banques centrales doivent rester vigilantes dans le dernier kilomètre sur la voie de la désinflation 

avril 16, 2024

Un sentiment d’optimisme s’est diffusé sur les marchés financiers au cours des derniers mois, les investisseurs étant convaincus que la...

Le Togo veut ramener la dette intérieure à 54,6% contre 61,4% du PIB d’ici 2026

avril 7, 2024

Le gouvernement togolais a annoncé son intention de réduire sa dette intérieure dans le cadre de sa stratégie de gestion...

Réglementation et contrôle du secteur financier : mécanisme de résolution pour les grandes banques (chantier en cours) 

mars 21, 2024

Les secousses de l’an dernier ont montré qu’il reste du travail à accomplir dans plusieurs domaines pour veiller à ce...

L’Afrique de l’Est, berceau du Mobile money, l’Ouest nouvelle plaque tournante du continent

mars 21, 2024

Près de la moitié des 1,75 milliards de comptes enregistrés dans le monde se trouvent en Afrique subsaharienne. Sous-région pionnière...