L'économiste du Togo

Logements sociaux à Kpomé : la BAD finance les études de faisabilité

La Banque africaine de développement (BAD) annonce un financement au Togo pour une assistance technique pour les études de faisabilité du projet de construction de 20 000 logements à coûts abordables.

La Banque panafricaine publie un avis général de passation de marchés. Les principaux objectifs du projet à trois composantes  dont l’appui à la structuration du programme des 20 000 logements et les études d’aménagement du site pilote de Kpomé prévoient de réaliser de études techniques ; élaborer le schéma directeur d’aménagement et d’urbanisme de la localité de Kpomé ; réaliser l’étude technique détaillée des voies d’accès principales et secondaires, des voiries structurantes et des réseaux divers ; évaluer l’impact environnemental et social du projet d’aménagement du site ; et élaborer les dossiers d’appel d’offres qui devraient être disponibles en avril 2023 au plus tard. Le recrutement de cabinet ou consultant individuel pour réaliser ces objectifs se fera suivant le système de passation des marchés du Togo.

L’étude technique, elle, doit être suivie des études géotechniques, topographique et épidémiologique, de l’élaboration du schéma directeur d’aménagement et d’urbanisme, de l’étude sociale et environnementale et de la mise en place des voiries et réseaux divers.

Les rapports de ces études qui permettront, à terme, de lancer l’appel d’offres pour recruter les promoteurs immobiliers. «Grâce à certains partenaires, le ministère a pu signer un contrat avec la BOAD, qui a accepté débourser 600 millions de francs Cfa, et la BAD, 2 milliards de francs Cfa, pour les études qui ont connu, entre temps, un retard dû aux difficultés financières», avait souligné le ministère.

Il faut rappeler que, entre-temps, le ministère de l’urbanisme, de l’habitat et de la réforme foncière a séquencé le projet de construction des logements, par année : 3.000 logements en 2022, 6.000 en 2023, 6.000 en 2024 et les 5.000 logements restants à la dernière année (2025). A ce jour, pas de début des constructions. Au départ de ce projet, les logements à coûts abordables sont prévus à l’horizon 2025.

Face au retard, le ministre de l’urbanisme, de l’habitat et de la réforme foncière a dû lancer la remobilisation de ses collaborateurs à l’entame de cette nouvelle année 2023. Et d’indiquer que le site destiné aux logements, à Kpomé sur 1.177 ha, a fait l’objet d’une étude de perfectibilité qui consistait à tester le sol pour s’assurer de sa capacité à porter le programme. Les conclusions de cette étude ont permis de lancer l’étude de faisabilité.

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

Voici le nombre exact des établissements de tourisme agrées au Togo

mai 23, 2024

Le ministère de la culture et du tourisme a publié ce 23 mai 2024 sur son compte X (ex-twitter) à...

Le franc CFA, une devise refuge malgré les critiques ?

mai 22, 2024

Cette monnaie commune à 15 pays africains, indexée à l’euro et garantie par la France, s’impose peu à peu comme...

Les effets contrastés de la technologie

mai 22, 2024

À mesure que l’intelligence artificielle se répandra, certains travailleurs y gagneront au change, alors que d’autres y perdront. Les progrès...

Briser le supercycle de la dette

mai 18, 2024

Dépendre du crédit pour stimuler la demande met en péril l’économie mondiale : il faut corriger les déséquilibres sous-jacents La...