L'économiste du Togo

ODD: dialogue de gestion fiscale avec les acteurs

Nombre de vues : 79

Kossi TOFIO, Directeur de cabinet du ministre de l’Economie et des Finance, a procédé, mercredi 26 octobre 2022 à Lomé, à l’ouverture de la rencontre sur le dialogue de gestion fiscale avec les acteurs dans le cadre du financement des ODD.

Ecouter le secteur privé, les organisations de la société civile, les élus locaux, les partenaires techniques et financiers et d’autres partenaires sur le regard qui est porté sur les différents instruments fiscaux utilisés par le Togo dans le cadre du financement du développement durable et la Feuille de route gouvernementale, Togo 2025. 

Ainsi se décline l’objectif du dialogue de gestion fiscale avec les acteurs dans le cadre du financement des ODD. Pour y parvenir et en vue d’encadrer les échanges, quelques thématiques ont été identifiées et ont fait l’objet de différentes communications au cours de la session.

 Il s’agit notamment : du rôle de la fiscalité dans le financement des ODD ; de quels types d’accompagnement du contribuable pour un meilleur accomplissement du devoir fiscal ; du cadre de concertation État – secteur privé : enjeux et perspectives ; du financement du développement local au Togo ; de la gestion du précontentieux et du contentieux fiscal et douanier.

 Le Gouvernement togolais, conscient de la place qu’occupent les acteurs du système fiscal dans le processus de financement des différentes stratégies de développement en cours, accorde une importance capitale au renforcement de la relation de confiance entre l’administration fiscale et le contribuable.

 « Le Togo a renforcé, au cours de ces dernières années, ses efforts en matière d’assainissement des finances publiques tout en tenant compte des contraintes intérieures et extérieures. Des efforts budgétaires soutenus ont permis de réduire davantage la dette publique et de lutter efficacement contre la pauvreté. 

Par conséquent, ces différents efforts se sont traduits par une amélioration constante du cadre macroéconomique entre 2017 et 2019 avec un taux de croissance moyen de 4,9%. Dans un contexte de crise sanitaire couplé avec les tensions commerciales entre les grandes puissances du monde, l’instabilité sécuritaire et les situations de guerres dans le monde obligent chaque Etat à recentrer ses politiques vers le renforcement de la mobilisation des ressources intérieures pour le financement de son développement », a déclaré Kossi TOFIO, Directeur de cabinet du ministre de l’Economie et des Finance. 

Des mesures audacieuses pour réformer les pratiques financières

Lors de la troisième Conférence internationale des Nations Unies sur le financement du développement, à Addis-Abeba en 2015, les pays se sont engagés sur une série de mesures audacieuses pour réformer les pratiques financières mondiales et générer des investissements pour faire face à un nombre important de défis économiques, sociaux et environnementaux.

 L’accord révolutionnaire qu’est le Programme d’action d’Addis-Abeba, offre une base pour la mise en œuvre du Programme mondial du développement durable ; il a été adopté plus tard au cours de la même année par les dirigeants de 193 États membres des Nations Unies participant à la Conférence dont le Togo. 

Les engagements dans ce cadre sont axés sur les priorités mondiales, notamment mettre fin à la pauvreté et la faim, réduire les inégalités sociales, lutter contre le changement climatique et préserver les ressources naturelles de la planète.

 Le financement reste le pivot de la réussite du nouveau programme de développement durable qui sera soutenu par la mise en œuvre des 17 objectifs de développement durable. 

Ainsi, la mobilisation des ressources se retrouve-t-elle au premier rang des préalables pour sa mise en œuvre. Dans cette perspective, les pays sont convenus d’une série de mesures visant à élargir la base des recettes, améliorer la collecte des impôts et lutter contre la fraude fiscale et les flux financiers illicites. 

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

La feuille de route des 10 prochaines années de la ZLECAF se dessine à Zanzibar

juin 25, 2024

La troisième réunion ministérielle de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) a débuté le 24 juin 2024 à Zanzibar...

Un Caucus financier pour conduire l’agenda du continent en matière de logement

juin 20, 2024

Le Caucus financier des ministres africains de l'habitat et du développement urbain servira de plateforme continentale de plaidoyer pour donner...

Lancement du Comité scientifique du Réseau des Jeunes Economistes d’Afrique

juin 19, 2024

L’Institut africain de développement économique et de planification (IDEP) a récemment mis en place un réseau de plus de 1...

JEUNE-TOGO remobilise ses membres à Kara

juin 18, 2024

La coordination régionale (Kara) de l’association des Jeunes Entrepreneurs Unis pour une Nation Emergente (JEUNE-TOGO) a organisé le dimanche 16...