L'économiste du Togo

Partage d’expérience entre le Togo et les Iles Comores

Une délégation de l’Autorité Nationale de Régulation des Technologies de l’Information et des Communications (ANRTIC) des Iles Comores conduite par son Directeur général, Saïd Mouini AHAMADA, a effectué, du 4 au 11 février 2023, une visite de travail auprès de l’’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes (ARCEP) du Togo. Occasion pour les deux régulateurs de sceller un protocole d’accord de partenariat sur le renforcement des capacités et la coopération.

L’Autorité de Régulation des Communications Électroniques et des Postes (ARCEP) du Togo s’est, depuis plus de deux ans, engagée dans une nouvelle approche de régulation basée sur la « régulation par la donnée ».

Cette approche innovante, tout en renforçant la légitimité et la crédibilité de l’ARCEP auprès des opérateurs de communications électroniques et des consommateurs, a permis d’atteindre rapidement des résultats probants en matière de régulation au Togo.

C’est dans le but de partager l’expérience du Togo qu’une délégation de l’Autorité Nationale de Régulation des Technologies de l’Information et des Communications (ANRTIC) des Iles Comores conduite par son Directeur Général Monsieur Saïd Mouini AHAMADA a effectué, du 4 au 11 février 2023, une visite de travail auprès de l’ARCEP.

Pour la délégation du régulateur des Iles Comores, cette visite de travail lui a permis d’apporter des réponses efficaces à de nombreux défis. L’ARCEP lui a notamment présenté l’approche méthodologique pour l’élaboration du plan stratégique et opérationnel ainsi que la conception et la mise en œuvre de la « régulation par la donnée ».

Un accent particulier a aussi été mis sur les enjeux de la régulation économique, la nécessité de mettre l’intérêt et la défense des droits des consommateurs au cœur des actions du régulateur, de même que l’impérieuse nécessité de la digitalisation avec la mise en place de plateformes digitales et solutions technologiques performantes.

La délégation du régulateur des Iles Comores a visité le centre de supervision temps-réel de la qualité de service de l’ARCEP ainsi que l’observatoire des marchés de communications électroniques qu’elle a mis en place. Les chaines de mesures « drive test » de qualité de service ont aussi été présentées ainsi que la solution « crowdsourcing » basée sur les mesures de qualité d’expérience client.

Par ailleurs, la délégation de l’ANRTIC a pu assister en immersion totale à la présentation aux opérateurs mobiles des résultats de la troisième campagne nationale de mesures de la qualité de service en présence des associations de consommateurs et à une audition publique dans le cadre d’une procédure de règlement de différend.

Pour finir, la visite de travail a été soldée par la signature d’un protocole d’accord de partenariat entre l’ARCEP du Togo et l’ANRTIC des Iles Comores en vue d’accroitre la coopération gagnant-gagnant entre les deux institutions.

La visite de l’ANRTIC au Togo, fait suite à une recommandation émise en décembre dernier par le réseau des régulateurs francophones, FRATEL pendant sa dernière réunion tenue à Maurice.

Reconnue comme modèle dans la mise en place d’outils de suivi et de contrôle des opérateurs, à cette occasion, l’ARCEP a inspiré l’ANRTIC qui a dépêché une mission pour échanger et tisser des partenariats avec le régulateur togolais. Ce fut donc une rencontre enrichissante que l’ANRTIC compte bien capitaliser pour donner une nouvelle dynamique à son rôle de régulateur national aux Iles Comores.

Le protocole d’accord signé entre les deux parties sur une durée de deux ans cible entre autres le partage d’expérience sur les meilleures pratiques de régulation et de protection des consommateurs, la concertation et la coordination des positions relatifs aux communications électroniques.

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

Les banques centrales doivent rester vigilantes dans le dernier kilomètre sur la voie de la désinflation 

avril 16, 2024

Un sentiment d’optimisme s’est diffusé sur les marchés financiers au cours des derniers mois, les investisseurs étant convaincus que la...

Le Togo veut ramener la dette intérieure à 54,6% contre 61,4% du PIB d’ici 2026

avril 7, 2024

Le gouvernement togolais a annoncé son intention de réduire sa dette intérieure dans le cadre de sa stratégie de gestion...

Réglementation et contrôle du secteur financier : mécanisme de résolution pour les grandes banques (chantier en cours) 

mars 21, 2024

Les secousses de l’an dernier ont montré qu’il reste du travail à accomplir dans plusieurs domaines pour veiller à ce...

L’Afrique de l’Est, berceau du Mobile money, l’Ouest nouvelle plaque tournante du continent

mars 21, 2024

Près de la moitié des 1,75 milliards de comptes enregistrés dans le monde se trouvent en Afrique subsaharienne. Sous-région pionnière...