L'économiste du Togo

Formation et recherche : partenariat entre les universités de Lomé et Clark Atlanta

Les présidents des universités de Lomé et Clark Atlanta ont signé, samedi 1er avril 2023, à Lomé (Togo), un protocole d’accord dans le cadre d’un partenariat facilité par le Groupe de la Banque mondiale. Ce partenariat offrira aux étudiants et aux enseignants la possibilité de collaborer dans le domaine de la recherche, tout en promouvant un développement social et économique plus inclusif et durable.

« L’éducation est au cœur des priorités du chef de l’Etat, Son Excellence Faure Essozimna Gnassingbé et plusieurs centres d’excellence régionaux ont été mis en place à l’Université de Lomé ainsi que bien d’autres centres de formations comme les Instituts de formation pour l’alternance et le développement (IFAD) sur l’étendue du territoire nationale.

Ce partenariat fera l’objet de suivi rapproché pour que l’impact soit réel sur les populations » a déclaré Sandra Ablamba Johnson, ministre, Secrétaire général de la Présidence de la République, Gouverneur pays de la Banque mondiale. Ce partenariat fait suite à un protocole d’accord signé en octobre 2022 entre la Banque mondiale et six collèges et universités servant historiquement la communauté noire (HBCU) aux États-Unis.

« L’éducation est le socle du développement. La transformation économique de l’Afrique repose sur son capital humain et les compétences de sa main-d’œuvre, a déclaré le président du Groupe de la Banque mondiale, David Malpass. Au vu du vif intérêt manifesté par les HBCU pour des initiatives d’échanges et de collaboration avec des établissements universitaires africains solides, nous nous sommes attachés à mettre en relation ces institutions.

Je me réjouis à la perspective de voir le Groupe de la Banque mondiale poursuivre son rôle fédérateur en aidant à nouer des partenariats entre établissements d’enseignement. » L’université Clark Atlanta est née de la fusion de deux institutions historiques. L’université d’Atlanta, fondée en 1865 par l’American Missionary Association, a été le premier établissement du pays à délivrer des diplômes de premier cycle aux Afro-Américains.

Le Clark College, créé en 1869, a été le premier « collège d’arts libéraux » du pays (cursus de quatre ans) à accueillir principalement des étudiants afro-américains. L’université Clark Atlanta est la plus ancienne HBCU du sud des États-Unis et compte aujourd’hui plus de 4 000 étudiants. L’institution est membre de l’UNCF, une organisation à but non lucratif dont l’objectif est d’apporter un soutien financier aux étudiants issus de minorités qui souhaitent poursuivre des études supérieures.

Un tournant dans l’enseignement supérieur

 « La communauté des HBCU félicite le Groupe de la Banque mondiale et le président Malpass d’avoir facilité ce partenariat essentiel, dont l’ambition est d’avoir un effet transformateur, a déclaré George Tony French, président de l’université Clark Atlanta et directeur de l’UNCF.

 La recherche de pointe menée à l’université Clark Atlanta et à l’université de Lomé sera décuplée grâce à cette collaboration transnationale et marque un tournant dans l’enseignement supérieur, dans la mesure où elle offre des modalités innovantes de collaboration propices à l’éradication de l’extrême pauvreté. » Fondée en 1970, l’université de Lomé est la plus grande université du Togo.

Elle accueille trois des Centres d’excellence africains créés dans le cadre du premier programme à grande échelle de la région financé par la Banque mondiale dans le secteur de l’enseignement supérieur. « Avec l’appui de nos partenaires, dont la Banque mondiale, les universités africaines se modernisent et s’ouvrent davantage au monde dans le domaine de l’enseignement et de la recherche au service du développement durable », souligne le professeur Dodzi Komla Kokoroko, président de l’université de Lomé.

 Depuis 2014, la Banque mondiale a fourni plus de 600 millions de dollars à travers le programme de Centres d’excellence africains pour soutenir plus de 70 structures dans 20 pays d’Afrique. En Afrique de l’Ouest et du Centre, les engagements annuels de la Banque mondiale en faveur de l’éducation ont triplé entre 2018 et 2021, passant de 400 millions à 1,2 milliard de dollars.

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

Les banques centrales doivent rester vigilantes dans le dernier kilomètre sur la voie de la désinflation 

avril 16, 2024

Un sentiment d’optimisme s’est diffusé sur les marchés financiers au cours des derniers mois, les investisseurs étant convaincus que la...

Le Togo veut ramener la dette intérieure à 54,6% contre 61,4% du PIB d’ici 2026

avril 7, 2024

Le gouvernement togolais a annoncé son intention de réduire sa dette intérieure dans le cadre de sa stratégie de gestion...

Réglementation et contrôle du secteur financier : mécanisme de résolution pour les grandes banques (chantier en cours) 

mars 21, 2024

Les secousses de l’an dernier ont montré qu’il reste du travail à accomplir dans plusieurs domaines pour veiller à ce...

L’Afrique de l’Est, berceau du Mobile money, l’Ouest nouvelle plaque tournante du continent

mars 21, 2024

Près de la moitié des 1,75 milliards de comptes enregistrés dans le monde se trouvent en Afrique subsaharienne. Sous-région pionnière...