L'économiste du Togo

Raffinerie de Dangote : une production de 650 000 barils par jour

Nombre de vues : 80

Le Président de la République Togolaise, Faure Essozimna Gnassingbé, a assisté ce lundi 22 mai 2023 à la cérémonie d’inauguration de Dangote Oil Refinery, la plus grande raffinerie à train unique au monde.

Cette imposante infrastructure pétrolière est construite dans la zone franche de Lekki près de Lagos, la capitale économique du Nigéria.

Doté d’une capacité de traitment de 650.000 barils par jour, ce complexe industriel, installé sur une superficie de 2635 hectares, produira de l’essence, du diésel, du carburéacteur et bien d’autres produits pétroliers raffinés.

Il devra, à plein régime, avoir la plus grande capacité de raffinage de brut sur le continent africain, répondra à l’ensemble des besoins des Nigérians et disposera de réserves pour l’exportation.

Ce vaste complexe comprend également une usine d’engrais d’une capacité de 3 millions de tonnes par an. Cet ambitieux projet intégré de raffinerie et de pétrochimie au Nigéria est l’expression de la contribution du secteur privé à relever les défis énergétiques et industriels de la sous-région et du continent africain.

La présence du chef de l’Etat et de ses homologues de la sous-région à cette cérémonie, traduit leur volonté de soutenir toutes les initiatives qui concourent au développement du continent avec à la clé, l’intégration économique dans le cadre de la Zone de libre-échange continental africaine (ZLECAf).

Le Togo et le Nigéria entretiennent d’excellentes relations de coopération notamment dans les domaines économique, commercial et énergétique, et œuvrent de concert avec d’autres Etats à l’intégration sous-régionale. 

Propriété de l’industriel nigérian et homme le plus riche d’Afrique, Aliko Dangote, la raffinerie devrait augmenter la capacité de raffinage au Nigeria, en supprimant le déficit de consommation actuel. Cela réduira également la dépendance à l’égard des importations et stimulera la croissance économique.

Une première au Nigeria

Dangote Oil Refinery est lapremière raffinerie de pétrole brut privée au Nigeria. Les raffineries existantes du Nigéria, en proie à des inefficacités opérationnelles sous le contrôle du gouvernement, n’ont pas réussi à répondre à la demande croissante de produits pétroliers. Des importations substantielles sont devenues nécessaires.  Le Nigeria importe actuellement plus de 80% de ses produits pétroliers raffinés.

 Le pays est le plus grand importateur de produits pétroliers raffinés en Afrique. La production locale réduira donc massivement la facture d’importation du pays.

Selon la Banque centrale du Nigéria, le coût (y compris le fret) des importations de produits pétroliers au Nigéria a doublé sur une période de cinq ans, passant d’environ 8,4 milliards de dollars EU en 2017 à 16,2 milliards de dollars EU (indiquant une moyenne annuelle de 11,1 milliards de dollars EU), avant augmentant encore pour atteindre 23,3 milliards de dollars d’ici la fin de 2022.

La banque centrale affirme que le coût annuel moyen des importations de produits pétroliers au Nigeria pourrait atteindre 30 milliards de dollars d’ici 2027 si le pays continue de dépendre des importations de pétrole.

Cet argent peut désormais potentiellement être économisé grâce à la raffinerie de Dangote qui comble le déficit d’approvisionnement.

Réduction de la dépendance aux importations de pétrole

L’impact le plus notable de la raffinerie de Dangote sera l’augmentation de la capacité de raffinage locale, ce qui réduira les importations.

La raffinerie de Dangote devrait aider le Nigéria à répondre à 100 % de ses besoins en produits pétroliers raffinés (essence, 72 millions de litres par jour ; diesel, 34 millions de litres par jour ; kérosène, 10 millions de litres par jour et avion à réaction, 2 millions de litres par jour), avec des produits excédentaires pour le marché d’exportation.

La production de pétrole raffiné de la raffinerie en combinaison avec d’autres raffineries au Nigeria devrait combler le déficit de la consommation quotidienne estimée de 72 millions de litres d’essence.

Le pays a fait face à plusieurs pénuries de carburant dans le passé, ce qui a provoqué une flambée des prix des transports et des produits de base.

Les récentes pénuries de carburant ont été imputées à la guerre russo-ukrainienne.

 Le prix du carburant importé a augmenté de plus de 100 %. Les importateurs ont opéré à perte en raison des plafonds de prix fixés par le gouvernement.

En plus d’éliminer la dépendance aux importations, la raffinerie de Dangote peut potentiellement réduire la dépendance du Nigeria à l’exportation de pétrole brut, car davantage de pétrole brut sera raffiné au niveau national.

Le raffinage local du pétrole brut permettra au pays de payer le produit raffiné en naira, ce qui économisera les rares devises étrangères et générera des revenus grâce aux produits pétroliers raffinés exportés.

La Banque centrale du Nigéria affirme que la raffinerie de Dangote pourrait générer des économies de devises comprises entre 25 et 30 milliards de dollars américains par an pour le Nigéria.

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

Un Caucus financier pour conduire l’agenda du continent en matière de logement

juin 20, 2024

Le Caucus financier des ministres africains de l'habitat et du développement urbain servira de plateforme continentale de plaidoyer pour donner...

Lancement du Comité scientifique du Réseau des Jeunes Economistes d’Afrique

juin 19, 2024

L’Institut africain de développement économique et de planification (IDEP) a récemment mis en place un réseau de plus de 1...

JEUNE-TOGO remobilise ses membres à Kara

juin 18, 2024

La coordination régionale (Kara) de l’association des Jeunes Entrepreneurs Unis pour une Nation Emergente (JEUNE-TOGO) a organisé le dimanche 16...

Première édition de la Semaine Nationale des TPME

juin 12, 2024

La Semaine nationale des Très Petites et Moyennes Entreprises (SN-TPME) a démarré le 10 juin à Kara. Elle s'est poursuivie...