L'économiste du Togo

 Somment AFIS 2022 : 600 leaders attendus à Lomé

La capitale togolaise, Lomé, accueille fin novembre l’édition 2022 de lAfrica Financial Industry Summit (AFIS). Dans cet entretien, Frédéric Maury, Directeur général délégué à Jeune Afrique Media Group, en charge des activités événementielles évoques pour L’économiste du Togo, les tenants et aboutissants de cette rencontre où 600 leaders sont attendus à Lomé pour construire la souveraineté financière du continent.

L’économiste du Togo : Quest-ce que lAfrica Financial Industry Summit – AFIS et quels en sont ses objectifs ?

Frédéric Maury : AFIS est une plateforme réunissant l’ensemble des acteurs de l’industrie financière africaine, banquiers, assureurs, fintech, gouverneurs de Banque Centrale, Ministres, etc. Pour nous, le développement de l’Afrique passe par la construction d’un secteur financier efficace, inclusif et durable. A ce titre, AFIS stimule le dialogue entre les gouvernements, les régulateurs et les leaders de l’industrie financière (banques, assurances, opérateurs de mobile money, fintech) sur un continent dont le potentiel de croissance est freiné par une mauvaise orientation des financements disponibles. L’objectif d’AFIS est donc d’aider à construire la souveraineté financière du continent au service de l’économie réelle et du développement durable. Réunissant les personnalités et institutions les plus influentes de la finance africaine, ainsi que les régulateurs, AFIS œuvre à l’amélioration de l’inclusion financière et à la naissance d’une véritable industrie panafricaine des services financiers. AFIS s’engage activement à contribuer au succès de la Zone de libre-échange continentale africaine (Zlecaf), qui devrait accélérer l’intégration et la croissance du secteur financier africain.

Pourquoi avoir fait le choix de Lomé pour l’édition 2022 de AFIS ?

Nous avons mis en concurrence plusieurs pays pour accueillir la première édition physique d’AFIS. Lomé est sorti gagnant pour plusieurs raisons : le soutien de l’Etat togolais qui estime que le sujet de la finance africaine est essentiel, la connectivité aérienne de bonne qualité notamment grâce à Ethiopian et Asky, l’existence d’un lieu de conférence de qualité (l’Hôtel du 2 Février)

Quelles sont les retombées économiques de cet évènement ?

Elles seront importantes pour l’économie togolaise. D’abord pour ses hôtels, car avec environ 400 participants venant de l’étranger, ce seront plus de 1000 nuitées générées. Mais aussi grâce à la visibilité donnée par l’événement au pays auprès d’une communauté de haut niveau, constitué de banquiers, d’assureurs, de Ministres, de Gouverneurs de Banque centrale, etc. Nous aurons des participants venant de plus de 40 pays, des Etats-Unis, de la Turquie, de nombreux pays africains.

 « Durable, digitale, sans frontières – Transformer la finance à l’ère des disruptions » est le thème de AFIS 2022. Expliquez-nous ce thème.

Mobile money, finance verte, cryptomonnaies : l’Afrique est bien souvent à l’avant-garde de l’évolution des services financiers. Le continent regorge de chefs d’entreprises ambitieux et novateurs, notamment des fintechs qui ont attiré plus de 2 milliards de dollars d’investissements en 2021. Une vaste transformation du secteur est en cours et l’AFIS la souhaite durable, digitale et sans frontières. Durable en incluant plus largement les populations non financiarisées, digitale pour des raisons que nous n’avons pas besoin de donner et sans frontières, car la Zlecaf est une révolution aussi pour l’industrie financière africaine. Toutefois, tout cela se fait dans un contexte de volatilité extrême totalement inédit pour la plupart des dirigeants. Un environnement macroéconomique à haut risque qui menace la solidité financière de l’industrie : baisse de la rentabilité, risque de liquidité, rareté des capitaux disponibles, sans compter les risques climatiques et la cybercriminalité. C’est pour échanger, comprendre et faire face à ces défis de manière collective que l’Africa Financial Industry Summit - AFIS réunira les 28 et 29 novembre prochain à Lomé banquiers, assureurs, fintechs, acteurs du marché des capitaux, opérateurs de téléphonie mobile, gouverneurs de banque centrale et ministres pour tracer le chemin d’une croissance durable et construire le dialogue public-privé de demain.

Quel est le menu des deux jours de AFIS 2022 à Lomé ?

En plus d’une organisation de très haut niveau (ceux qui étaient à l’AFRICA CEO FORUM 2022 en juin dernier à Abidjan savent de quoi je parle), les participants auront accès à plus d’une dizaine de panels mais aussi une vingtaines tables rondes idéales pour débattre en profondeur et networker et à des nombreux autres moments et temps forts, cocktails, diner de gala, networking lounge, etc. Ils auront l’occasion de voir en deux jours les personnes qu’ils auraient sans doute mis 6 mois, en voyageant au travers de l’Afrique, à rencontrer. 

• Comment bâtir un secteur financier fort et pérenne en Afrique ?

La question est complexe mais à AFIS, nous avons plusieurs convictions : qu’il faut aider le secteur financier à croître de manière soutenable, à se développer régionalement voire davantage, à doper ses fonds propres mais aussi à se rapprocher. La force du secteur financier africain viendra des ponts créés entre banquiers, assureurs, fintech, opérateurs de mobile money, institutions de microfinance, désormais réunis par les technologies digitales. L’innovation est aussi un élément central : les régulateurs africains doivent la favoriser par une régulation adaptée, tout en protégeant les populations car il y a clairement eu des excès. En 2021, AFIS, via plusieurs des membres de son Conseil Consultatif, avait fait des propositions dans ce sens : développement d’une réglementation des fintechs communes ; convergence des « regulatory sandboxes », des espaces qui permettent à des fintechs de tester des innovations de produits financiers sans contraintes réglementaires ; mobilisation des associations du secteur.

• Quels sont les résultats attendus au terme des deux jours de travaux dAFIS 2022 à Lomé ?

La vie d’AFIS ne va pas se résumer à deux jours. Notre objectif depuis 2021 est de construire avec nos partenaires une plateforme de dialogue, de propositions et d’excellence. Mais AFIS 2022 à Lomé sera à coup sûr un événement majeur en permettant de multiplier via de nombreux groupes de travail les propositions visant à améliorer le financement des économies, doper l’inclusion financière et construire la souveraineté financière dont le continent a besoin.

• Si vous disposiez dune baguette magique, que feriez-vous avec ?

A AFIS, la réponse est claire. Nous donnerions à chacun des Africains un accès aux financements, qui est le premier pas pour réaliser ses rêves.

• Un mot pour conclure cet entretien

Ce mot, je veux l’adresser au Togo et à la sous-région. Nous avons construit à Abidjan ce qui est devenu la plus grande plateforme de leaders du secteur privé africain, l’AFRICA CEO FORUM. Nous souhaitons faire de même à Lomé pour l’industrie financière, avec AFIS. Et il est important qu’à cette occasion la communauté financière togolaise se mobilise de manière massive pour montrer à tous les participants qui viendront d’Afrique et d’ailleurs que la capitale togolaise est aussi la capitale financière du continent.

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

La BCEAO réalise un bénéfice en hausse de 152% en 2023

avril 23, 2024

La Banque Centrale des États de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine (BCEAO) a dégagé un bénéfice net de 315,6...

Les banques centrales doivent rester vigilantes dans le dernier kilomètre sur la voie de la désinflation 

avril 16, 2024

Un sentiment d’optimisme s’est diffusé sur les marchés financiers au cours des derniers mois, les investisseurs étant convaincus que la...

Le Togo veut ramener la dette intérieure à 54,6% contre 61,4% du PIB d’ici 2026

avril 7, 2024

Le gouvernement togolais a annoncé son intention de réduire sa dette intérieure dans le cadre de sa stratégie de gestion...

Réglementation et contrôle du secteur financier : mécanisme de résolution pour les grandes banques (chantier en cours) 

mars 21, 2024

Les secousses de l’an dernier ont montré qu’il reste du travail à accomplir dans plusieurs domaines pour veiller à ce...