L'économiste du Togo

Togo: 6,56 milliards FCFA pour renforcer la résilience des systèmes alimentaires

La Délégation de l’Union européenne a annoncé, mercredi 21 décembre 2022, une nouvelle allocation additionnelle de 10 millions d’euros, soit 6,56 milliards FCFA, pour renforcer la résilience des systèmes alimentaires au Togo, dans cette période marquée par une flambée des prix des produits agroalimentaires à l’échelle mondiale.

La crise Ukrainienne a entrainé des perturbations dans les circuits d’approvisionnement des produits agricoles et des engrais. La sécurité alimentaire des populations, déjà fragilisées par la crise sanitaire du COVID-19, se trouve aggravée par l’impact de cette crise. 

Au Togo, les conséquences se font sentir par la hausse des prix des produits de première nécessité comme le riz, le maïs, le sucre, l’huile, les farines de blé, etc. En même temps, les intrants agricoles, notamment les engrais, ont connu une hausse des prix de 30% en moins d’une année, rendant difficile leurs accès, particulièrement aux petits producteurs agricoles. 

L’Union européenne et ses Etats membres, dans le cadre d’une approche Equipe Europe, mobilisent des moyens politiques, stratégiques et financiers pour préserver la sécurité alimentaire dans le monde, notamment dans les pays partenaires. 

Ainsi, la Commission européenne a alloué 600 millions d’euros pour financer l’aide alimentaire humanitaire immédiate, la production alimentaire et la résilience des systèmes alimentaires dans les pays les plus vulnérables d’Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP), dont 10 millions d’euros pour le Togo.

 Cette nouvelle allocation de l’UE sera mise en œuvre en partenariat avec l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO , 3,2 millions d’euros), le Programme alimentaire mondial (#PAM, 4,5 millions d’euros) et l’Agence française de développement (AFD – Agence Française de Développement , 2,3 millions d’euros) et servira à appuyer les différentes actions entreprises par le gouvernement togolais pour renforcer la production agricole en soutenant notamment les petits agriculteurs. 

Développer l’alimentation scolaire

L’appui de l’Union européenne permettra aux partenaires précités de développer l’alimentation scolaire basé sur la production locale, de renforcer l’accès aux engrais et semences certifiées à des petits producteurs de maïs, riz et maraichers (dont 50% de femmes) dans les régions de Savanes, Kara et l’Est de la région Maritime, et enfin, de renforcer les capacités d’organisation des femmes entrepreneures dans la production, la transformation et la commercialisation des produits agricoles ainsi que les services de contrôle de qualité et de certification des semences et des engrais au Togo. 

« Cette allocation extraordinaire est un nouveau témoignage de la solidarité de l’Union européenne avec le Togo et notamment avec les populations les plus vulnérables », a indiqué Joaquín Tasso Vilallonga, ambassadeur de l’UE à Lomé.

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

Les  géants du transport maritime rejoignent le port sec de la PIA

février 29, 2024

Le port sec de la Plateforme industrielle d’Adetikopé (PIA) enregistre l’arrivée d’acteurs de poids du transport maritime mondial. L’Italo-suisse MSC,...

30 millions de tonnes de marchandises manutentionnées en 2023 au port de Lomé

février 21, 2024

Dans le détail, 8.912.225 tonnes ont été importées, soit une augmentation de 10,45%, tandis que les exportations se sont établies...

La CEA signe un accord avec Google pour accélérer la transformation numérique en Afrique

février 19, 2024

La Commission économique pour l’Afrique (CEA) et Google ont signé, le lundi 19 février, un protocole d'accord en marge de...

Le Togo est parmi les 11 pays à forte croissance économique en 2024

février 19, 2024

L’Afrique devrait rester la deuxième région connaissant la croissance la plus forte après l’Asie. La croissance du produit intérieur brut...