L'économiste du Togo

Togo: des enterprises optent pour Women Working For Change

Plusieurs entreprises et sociétés togolaises ont signé le Women Working For Change-Togo qui est une charte de la diversité du genre et qui donne accès aux postes clés aux femmes. Cette charte a été signée le mercredi 8 mars 2023, en présence du premier ministre Victoire Tomegah-Dogbé et des membres du gouvernement. Ceci, pour marquer la célébration de la journée internationale des droits des femmes.

A travers le Women Working For Change-Togo ces sociétés se sont engagées à respecter des droits de la femme en entreprises. Plus précisément, elles ouvrent leurs portes à un plus grand nombre de femmes à divers postes de direction et surtout à intégrer dans les conseils d’administrations.

Elles se sont également engagées à rémunérer les femmes et les hommes de façon égalitaire. La signature de cette charte fait suite aux résultats d’une étude réalisée en 2021 par le cabinet Heidrick&Struggles, selon lesquels, seulement 5% de femmes sont à la tête d’une entreprise dans le monde.

Pour corriger cette inégalité, la branche togolaise a proposé la signature de cette charte de la diversité du genre en entreprises. « Les entreprises devront répondre des actions et des politiques qu’elles ont mises en œuvre en faveur du genre.

Il y aura un baromètre qui sera fait et qui sera communiqué afin d’encourager et de partager les bonnes pratiques », a indiqué Stelle Akue Komlan, présidente de Women Working For Change-Togo. Le gouvernement togolais a salué la démarche qu’il juge primordiale pour la mise en œuvre de sa politique de la promotion de la femme.

L’adhésion du gouvernement à l’initiative est symbolisée par la présence de la cheffe du gouvernement et des membres du gouvernement à la cérémonie, selon Myriam Dossou d’Almeida, ministre du développement à la base, de la jeunesse et de l’emploi des jeunes.

Pour précision, la plateforme Women Working For Change est mise en place par le groupe média Jeune Afrique et regroupe plus de 4 mille membres sur le continent dont plus de mille femmes Chief Executive Officer (CEO). Au Togo, elles sont 20 femmes à faire partie de ce réseau.

Par rappel, à l’occasion du 8 mars 2023, la cheffe du gouvernement togolais a précisé sur sa page twitter que « Nous avons le devoir de faciliter l’accès des femmes à l’éducation, aux connaissances, à la santé, aux financements pour leur plein épanouissement et l’atteinte de notre objectif commun d’une prospérité partagée ».

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

Le Togo veut ramener la dette intérieure à 54,6% contre 61,4% du PIB d’ici 2026

avril 7, 2024

Le gouvernement togolais a annoncé son intention de réduire sa dette intérieure dans le cadre de sa stratégie de gestion...

Réglementation et contrôle du secteur financier : mécanisme de résolution pour les grandes banques (chantier en cours) 

mars 21, 2024

Les secousses de l’an dernier ont montré qu’il reste du travail à accomplir dans plusieurs domaines pour veiller à ce...

L’Afrique de l’Est, berceau du Mobile money, l’Ouest nouvelle plaque tournante du continent

mars 21, 2024

Près de la moitié des 1,75 milliards de comptes enregistrés dans le monde se trouvent en Afrique subsaharienne. Sous-région pionnière...

Grace aux hydrocarbures, l’UEMOA sera performante et résiliente selon le FMI

mars 21, 2024

Aux bonnes nouvelles engrangées par l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), un marché régional costaud pour financer les Etats-membres, des...