L'économiste du Togo

Synbank : Yati Awoula Baba élu secrétaire général

Le syndicat des employés et cadres des banques, des établissements financiers, des systèmes financiers décentralisés et des assurances du Togo (Symbank) ont tenu à Lomé du 19 au 20 mai 2023, leur 10ème congrès ordinaire au cours duquel Yati Awoula Baba a été élu secrétaire général du syndicat. Il succède alors Joséphine Patassé

Pour le secrétaire général entrant, le projet phare qu’ils pensent faire au niveau du syndicat, c’est d’abord de développer le partenariat et de promouvoir le dialogue social au sein de leurs institutions. Parce que selon lui, de nos jours, il y a trop de difficultés dans les institutions et c’est seulement par le dialogue social qu’ils peuvent arriver à harmoniser et à s’attendre afin d’améliorer des conditions de vie et de rémunération des travailleurs. Parmi ces difficultés, il note entre autres, le renouvellement des bureaux des délégués du personnel au sein des institutions.

« Ces difficultés sont dus au fait que certains employeurs qui lors des discussions avec les délégués, entrave sérieusement le travail des délégués du personnel ce qui fait que certains ont peur des menaces des employeurs, d’autres il y a des affectations inutiles, pour certains même pour une simple faute, que l’employeur devait pouvoir exempter pour d’autres salariés, ça peut conduire à un disfonctionnement », a expliqué M. Baba.

Ce congrès ordinaire est axé sur le thème : « La digitalisation des processus : défis et opportunités sur l’emploi et la rentabilité des entreprises de notre corporation ».

En ce qui concerne le taux de bancarisation qui est 30% et 20% des compagnies d’assurance au Togo, le Synbank affirme que le pays n’est pas couvert par rapport aux autres pays de la sous-région. Pour trouver une solution à ça, le nouveau SG s’aligne sur la proposition de Mme Patassé.

« Selon sa proposition, il y a un programme d’inclusion financière qui est piloté au niveau du gouvernement, et ensemble maintenant avec l’organisation des employeurs, nous pourrions faire un projet qui est la sensibilisation.

Et cette sensibilisation sera axée sur l’utilisation des produits bancaires », a indiqué le SG entrant. Parce que pour lui, lorsqu’ils regardent au niveau des couches qui n’ont pas droit aux comptes bancaires, ils constatent que certains ont l’engouement de pouvoir l’utiliser mais ne peuvent pas, faute de savoir le faire.

« Nous sommes vraiment en retard et nous voulons que la digitalisation arrive au Togo pour que dans les contrés, tout togolais doit avoir une carte bancaire et les banques aussi doivent être proches des populations même si elles sont analphabètes, on doit les amener. Si nous allons vers l’inclusion financière, il y aura beaucoup de togolais qui seront concernés par les banques », a affirmé Joséphine Patassé.

Le Synbank précise qu’il avait fait une nouvelle convention pour les banques et assurances et ils ont demandé certaines choses dont la plupart a été résolu mais tout ce qui les intrigue aujourd’hui, c’est par rapport à leur grille salariale. 

Il implore donc les autorités compétentes à aller à la table de négociation comme promis.

Outre l’élection d’un nouveau bureau, cette rencontre a également permis de faire les rapports financier et moral, d’adopter les statuts, règlement intérieur, et financier ainsi que les motions et résolutions.

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

Voici le nombre exact des établissements de tourisme agrées au Togo

mai 23, 2024

Le ministère de la culture et du tourisme a publié ce 23 mai 2024 sur son compte X (ex-twitter) à...

Le franc CFA, une devise refuge malgré les critiques ?

mai 22, 2024

Cette monnaie commune à 15 pays africains, indexée à l’euro et garantie par la France, s’impose peu à peu comme...

Les effets contrastés de la technologie

mai 22, 2024

À mesure que l’intelligence artificielle se répandra, certains travailleurs y gagneront au change, alors que d’autres y perdront. Les progrès...

Briser le supercycle de la dette

mai 18, 2024

Dépendre du crédit pour stimuler la demande met en péril l’économie mondiale : il faut corriger les déséquilibres sous-jacents La...