L'économiste du Togo

UEMOA : le CAP 2025 s’ouvre aux médias

La Commission de l’UEMOA est sensible à l’intérêt que les membres de la « Plateforme Médias UEMOA » ainsi que les télévisions nationales et régionales accordent aux différents chantiers de l’UNION, dans le but d’informer et de sensibiliser les populations sur la bonne marche de l’intégration régionale. Dans cette optique, elle organise du 14 au 18 novembre 2022 à Ouagadougou au Burkina Faso, un atelier d’information et de sensibilisation des professionnels des médias de l’espace UEMOA, sur le Cadre d’actions prioritaires (CAP 2025) de la Commission de l’UEMOA.

« Depuis sa création en 1994, l’UEMOA œuvre à faire de l’intégration régionale une réalité au quotidien vécue par les populations.

Cela fait donc plus de 25 ans que l’Union conduit, dans le respect de son Traité, des actions destinées à réaliser le marché commun, à assurer la convergence économique, à compléter les efforts des Etats membres à travers l’adoption et la mise en œuvre de politiques sectorielles, de programmes et projets communautaires.

Comme vous le savez, ces dernières années ont vu émerger des menaces et défis nouveaux auxquels les Etats membres et l’union doivent s’adapter. C’est dans ce contexte particulier que la Commission de l’UEMOA, Organe Exécutif de l’Union, s’est dotée d’une feuille de route dénommée Cadre d’Actions Prioritaires « CAP 2025 ».

Cette feuille de route décline ses priorités d’actions pour la période 2021-2025, correspondant à la durée du mandat du Collège des Commissaires actuel, qui a pris fonction en mai 2021.  Le présent atelier est destiné à vous faire mieux connaître ce « CAP 2025 », à partager avec vous ses actions majeures et les réalisations récentes de l’Union. »

 C’est par ces mots que, Augustin NIANGO, Secrétaire général de la présidence de la Commission de l’UEMOA a procédé à l’ouverture des travaux de l’atelier d’information et de sensibilisation des professionnels des médias de l’espace UEMOA.

Au cours des cinq jours que vont durer les travaux, plusieurs thématiques parmi lesquelles la Paix et la Sécurité, le Système d’Information Agricole, les Statistiques régionales, le Genre, le Partenariat Public-Privé, l’Energie etc. seront abordées. Autant de domaines dans lesquels l’action communautaire vient en soutien aux initiatives des Etats membres de l’UEMOA.

Une boussole pour le Collège des Commissaires de l’UEMOA

Nommé par Acte additionnel N°02/2021/CCEG/UEMOA du 14 avril 2021 de la Conférence des Chefs d’État et de Gouvernement de l’Union, le Collège des Commissaires a pris fonction le 10 mai 2021 pour présider aux destinées de la Commission de l’Union Économique et Monétaire Ouest Africaine durant la période 2021-2025. Se doter d’un instrument de planification et de pilotage de ses interventions phares durant son mandat a été sa première grande priorité.

L’exercice était d’autant plus urgent que les différents documents qui servaient de cadre d’actions à la Commission, notamment « L’UEMOA en 2020 », le « Plan Stratégique de la Commission 2011-2020 » et la « Feuille de route 2017-2021 » ont fait leur chemin. Définir un Cadre d’Actions Prioritaires pour la période 2021-2025 (CAP 2025) comme boussole s’est donc révélé être un impératif et un choix judicieux pour la Commission de l’UEMOA qui évolue dans un environnement confronté à des défis majeurs : économique, sanitaire, sécuritaire. Le « CAP 2025 » traduit les ambitions et l’engagement du Collège des Commissaires en termes de réalisations et de résultats objectivement mesurables à l’horizon 2025, qui permettront ainsi d’apprécier les progrès accomplis dans le processus d’intégration de l’Union.

 Le Collège s’est donc fixé des priorités structurantes, des objectifs stratégiques et des résultats à atteindre à l’horizon 2025, tant au regard des missions assignées par le Traité modifié de l’Union, des orientations des hautes Autorités qu’à la lumière des enjeux et défis actuels auxquels font face la Commission et les Etats membres de l’Union.

 Le « CAP 2025 » de la Commission de l’UEMOA pour la période 2021-2025, c’est une vision adossée à des objectifs stratégiques déclinés en trois axes d’intervention que concrétiseront vingt-trois actions phares en cohérence avec les dispositions clés du Traité modifié.

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

Les banques centrales doivent rester vigilantes dans le dernier kilomètre sur la voie de la désinflation 

avril 16, 2024

Un sentiment d’optimisme s’est diffusé sur les marchés financiers au cours des derniers mois, les investisseurs étant convaincus que la...

Le Togo veut ramener la dette intérieure à 54,6% contre 61,4% du PIB d’ici 2026

avril 7, 2024

Le gouvernement togolais a annoncé son intention de réduire sa dette intérieure dans le cadre de sa stratégie de gestion...

Réglementation et contrôle du secteur financier : mécanisme de résolution pour les grandes banques (chantier en cours) 

mars 21, 2024

Les secousses de l’an dernier ont montré qu’il reste du travail à accomplir dans plusieurs domaines pour veiller à ce...

L’Afrique de l’Est, berceau du Mobile money, l’Ouest nouvelle plaque tournante du continent

mars 21, 2024

Près de la moitié des 1,75 milliards de comptes enregistrés dans le monde se trouvent en Afrique subsaharienne. Sous-région pionnière...