L'économiste du Togo

Une mission du FMI séjourne au Togo

La délégation du Fonds monétaire international (FMI) séjourne du 05 au 08 juin à Lomé dans le cadre du lancement du Projet « Renforcement de la gestion des finances publiques » qui sera mis en œuvre sur la période 2023-2026.

Le Projet « Renforcement de la gestion des finances publiques »  comprend 3 axes majeurs.

D’abord la budgétisation des programmes basée sur les priorités. Il s’agit de la préparation, de l’exécution et du reporting d’un budget complet, crédible et qui contribue à réaliser des politiques publiques telles que l’égalité de droit entre homme-femme et la lutte contre les changements climatiques.

Le second concerne la gestion des investissements publics avec pour objectif de renforcer la programmation, la budgétisation et l’exécution des projets d’investissement publics.

Enfin, le dernier volet porte sur la gestion des risques budgétaires avec des outils sophistiqués sur l’analyse des risques pouvant affecter les finances publiques.

Ce nouveau projet s’appuie sur les progrès réalisés lors de deux précédents de même nature menés sur la période 2012-2016 et 2018-2022, également financés par l’UE.

Ils ont permis de renforcer les capacités dans les domaines de la préparation du budget, de l’information financière, ainsi que de la gestion de la trésorerie et de la dette.

Les résultats enregistrés sont notamment la bascule au budget programme, l’introduction de la budgétisation sensible au genre et les premiers travaux pour introduire une budgétisation sensible au climat.

Cette collaboration est l’illustration du soutien apporté par l’Union européenne à la mise en œuvre des reformes des finances publiques.

La mission va prendre les orientations des autorités togolaises et recenser les besoins des services pour programmer l’assistance technique sur la période d’intervention.

Madame Amina Bambara Billa a été reconduite en tant que conseiller résident du FMI auprès du ministre de l’Economie et des Finances, Sani Yaya.

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

Le Togo veut ramener la dette intérieure à 54,6% contre 61,4% du PIB d’ici 2026

avril 7, 2024

Le gouvernement togolais a annoncé son intention de réduire sa dette intérieure dans le cadre de sa stratégie de gestion...

Réglementation et contrôle du secteur financier : mécanisme de résolution pour les grandes banques (chantier en cours) 

mars 21, 2024

Les secousses de l’an dernier ont montré qu’il reste du travail à accomplir dans plusieurs domaines pour veiller à ce...

L’Afrique de l’Est, berceau du Mobile money, l’Ouest nouvelle plaque tournante du continent

mars 21, 2024

Près de la moitié des 1,75 milliards de comptes enregistrés dans le monde se trouvent en Afrique subsaharienne. Sous-région pionnière...

Grace aux hydrocarbures, l’UEMOA sera performante et résiliente selon le FMI

mars 21, 2024

Aux bonnes nouvelles engrangées par l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), un marché régional costaud pour financer les Etats-membres, des...