L'économiste du Togo

ZLECAF : examen des questions en suspens de la 10ème réunion

Après Accra au Ghana, les ministres en charge du Commerce de la Zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf) se retrouvent à Libreville, au Gabon, du 27 au 28 octobre 2022.

L’ordre du jour de la réunion est l’examen des questions en suspens de la 10ème réunion du Conseil des ministres, notamment les projets de listes d’engagements spécifiques sur le commerce des services, le projet de protocole sur la politique de concurrence, le projet de protocole sur l’investissement ainsi que la propriété intellectuelle (DPI).

L’examen du projet d’ordre du jour de la session extraordinaire des chefs d’État et de gouvernement sur l’AfCFTA et l’examen de la note conceptuelle sur le thème de l’UA de l’année 2023 – “Accélération de la mise en œuvre de l’AfCFTA” étaient également un objectif principal de la réunion.

 Dans son allocution à la cérémonie d’ouverture, Wamkele Mene a déclaré que l’examen des différents protocoles offrait une occasion unique d’établir une base juridique et une base pour l’établissement d’un marché commun qui permettrait à l’Afrique de répondre à l’évolution du paysage géopolitique à travers le monde et surtout, veiller à ce que 1,3 milliard d’Africains voient les avantages de l’AfCFTA.

Il a attiré l’attention sur la dépendance excessive à l’égard des importations de céréales en provenance de Russie et d’Ukraine, qui est à l’origine d’une crise d’insécurité alimentaire à travers le continent qui doit être résolue de toute urgence. Selon le communiqué y afférent, cette rencontre initiée à Libreville par le ministre du Commerce, Yves Fernand Manfoumbi a été  l’occasion d’un consensus sur les protocoles relatifs à la phase II de l’Accord portant création de la ZLECAf.

 Notamment, des points laissés en suspens lors de la 10ème réunion tenue les 7 et 8 octobre derniers à Accra au Ghana.

A l’occasion, le Conseil des ministres avait décidé de se réunir à nouveau, les 27 et 28 octobre 2022, pour examiner les protocoles en attente de conclusion et prendre des décisions politiques importantes en vue de faire progresser la mise en œuvre de la ZLECAf, conformément aux décisions de la Conférence des chefs d’État et de gouvernement de l’UA sur la ZLECAf, qui se tiendra à Niamey, au Niger, en novembre 2022.

 Lesdits protocoles portent sur les investissements, la politique de la concurrence, les droits de propriété intellectuelle et le commerce électronique. La 1ère phase a consisté en la signature et l’adoption par les États des protocoles sur le commerce des marchandises, des services et le règlement des différends. 

Pour rappel, la ZLECAf a été officiellement lancée depuis janvier 2021. Elle engage les pays africains à supprimer les droits de douane sur 80% des biens qu’ils produisent. L’ambition à terme est de créer un marché commun africain de 1,3 milliard de consommateurs, où les produits circulent et s’échangent sans barrières douanières afin de booster le développement des pays membres.

Partager

Laisser un commentaire

Catégories

Autres articles

Que dit le Rapport 2024 sur le développement durable en Afrique ?  

juillet 19, 2024

Le Rapport 2024 sur le développement durable en Afrique, présenté par le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD),...

Filière café : Des réflexions pour combler l’écart entre les revenus des producteurs

juillet 18, 2024

Les 16 et 17 juillet 2024, le comité de coordination pour les filières café et cacao (CCFCC), en collaboration avec...

Finances publiques : Intégrer le dividende démographique dans le budget 2025

juillet 17, 2024

Sous l’égide de la Commission Économique pour l’Afrique (CEA), un atelier se tient du 15 au 16 juillet 2024 à...

UEMOA : La BIDC lance un emprunt obligataire vert au profit de 04 pays

juillet 16, 2024

La Banque d'Investissement et de Développement de la CEDEAO a lancé hier, lundi 15 juillet, un emprunt obligataire vert et...