L'économiste du Togo

Togo : le centre de formation en couture industrielle mis en service

Le Premier ministre Victoire Tomégah-Dogbé a procédé le lundi 31 octobre 2022, à l’inauguration du Centre de formation en couture industrielle de la Plateforme industrielle d’Adétikopé (PIA).

Le Centre de formation à la confection de l’habillement de la PIA a déjà formé plus de 800 jeunes et pour objectif d’en former d’ici 2023 pour la production des polos/t-shirt made in Togo destinés aux marchés régional et international. Le Centre de formation en couture industrielle (GTC) de la PIA est composé de plusieurs compartiments notamment, le magasin, la coupure, huit lignes de production, le repassage, l’emballage, la finition, la maintenance et l’échantillonnage.

Il s’agit là de la matérialisation de la vision du chef de l’État, Faure Essozimna Gnassingbé, de transformer les matières premières du Togo sur place dans le pays pour permettre au Togo d’être plus compétitif sur les marchés sous-régionaux et internationaux.

En procédant à l’inauguration du Centre de formation en couture industrielle (GTC) de la PIA, le Premier ministre Victoire Tomégah-Dogbé a salué cette vision du Président de la République pour ces opportunités offertes aux jeunes pour leur insertion professionnelle.

« J’ai été impressionnée par la modernité des installations, la qualité des produits et le sérieux des jeunes togolais qui ont su en un temps record maîtriser les process de fabrication. This is a gamechanger. Bravo. », a déclaré Mme le Premier ministre. Les jeunes formateurs et opérateurs ont exprimé leur gratitude au chef de l’État et à son gouvernement pour la prise en compte des problèmes d’insertion professionnelle des jeunes à travers la PIA.

Pour le formateur Toulassi Raphaël, « grâce à cette collaboration, nous avons aujourd’hui plus de 800 Togolais qui ont déjà quitté le monde du chômage et ont trouvé du travail.

 Nous remercions tous les acteurs pour la collaboration ici au centre. Nous sommes déterminés à relever les défis. » Coupure du ruban symbolique suivie de la visite des installations et des échanges avec les apprenants et les formateurs ont été les temps forts de cette cérémonie.

Chaînes de valeur florissantes pour l’industrie textile

Le coton est cultivé et tissé au Togo depuis des siècles, longtemps considéré comme l’une des réussites de l’agriculture africaine. La Plateforme Industrielle d’Adétikope servira à poursuivre cette histoire et permettra au Togo et à ses ressources naturelles de prospérer avec des infrastructures modernes et des services logistiques intégrés.

PIA est une zone industrielle intégrée verticalement, axée sur la création de chaînes de valeur florissantes pour l’industrie textile – de l’approvisionnement en matières premières à la transformation des ressources en passant par la fabrication, jusqu’à l’exportation des produits finaux.

La Plateforme Industrielle d’Adétikope est appelée à devenir une zone industrielle de classe mondiale et un écosystème facilitant la fabrication compétitive du coton en transformant le coton brut local en textile.

Pour concrétiser cette ambition, ARISE IIP travaillera avec le gouvernement togolais pour attirer les investisseurs étrangers, établir des liens sur l’ensemble de la chaîne de valeur, organiser des salons professionnels pour que les entreprises hébergées présentent et commercialisent leurs produits, et stimulent les exportations. 

Transformer le coton local en vêtements finis de grande valeur

Le parc textile de la Plateforme Industrielle d’Adetikope (PIA) est donc sur le point d’atteindre son objectif de transformer le coton local en vêtements finis de grande valeur.

Diverses industries manufacturières dans PIA comprennent entre autres l’unité de tricotage intégrée comprend le processus de filage, de tricotage, de teinture, de finition et de confection pour la fabrication d’une gamme impressionnante de vêtements tricotés fabriqués avec une variété de fils cardés, peignés, de coton compact et de spandex.

Cette unité de fabrication sera équipée d’une technologie moderne grâce à l’automatisation de toutes les machines.

L’usine de vêtements en tricot s’étend sur une superficie totale de 9,5 ha. Cette usine est équipée de 33 000 broches pour la production de fils de bonneterie peignés d’env. 7 000 tonnes par an dans la gamme des Ne 20 à Ne 40. Ce qui devrait permettre de produire environ 27 millions de pièces de vêtements en tricot par an.

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

Les  géants du transport maritime rejoignent le port sec de la PIA

février 29, 2024

Le port sec de la Plateforme industrielle d’Adetikopé (PIA) enregistre l’arrivée d’acteurs de poids du transport maritime mondial. L’Italo-suisse MSC,...

30 millions de tonnes de marchandises manutentionnées en 2023 au port de Lomé

février 21, 2024

Dans le détail, 8.912.225 tonnes ont été importées, soit une augmentation de 10,45%, tandis que les exportations se sont établies...

La CEA signe un accord avec Google pour accélérer la transformation numérique en Afrique

février 19, 2024

La Commission économique pour l’Afrique (CEA) et Google ont signé, le lundi 19 février, un protocole d'accord en marge de...

Le Togo est parmi les 11 pays à forte croissance économique en 2024

février 19, 2024

L’Afrique devrait rester la deuxième région connaissant la croissance la plus forte après l’Asie. La croissance du produit intérieur brut...