L'économiste du Togo

EN FR

ZLECAF : une semaine de l’industrialisation en Afrique

La Semaine africaine de l’industrialisation de l’Union Africaine se tient à Niamey, au Niger, du 18 au 26 novembre. Et a pour thème « Industrialiser l’Afrique : Un engagement renouvelé en faveur d’une industrialisation et d’une diversification économique inclusives et durables »

C’est l’occasion pour les dirigeants, les responsables politiques et les entreprises de se réunir et de discuter des moyens de stimuler la croissance industrielle sur le continent. Il s’agit d’un événement important pour le continent africain.

 Le sommet vise à souligner la détermination politique et l’engagement renouvelés de l’Afrique en faveur de l’industrialisation, qui est considérée comme un pilier essentiel pour atteindre les objectifs de croissance économique et de développement du continent.

 L’intégration économique et l’augmentation du commerce intra-africain sont des étapes cruciales pour renforcer les économies du continent et réduire la dépendance à l’égard des exportations et des importations provenant de régions extérieures.

En utilisant les ressources du continent et en mettant en œuvre des politiques industrielles efficaces, l’Afrique peut améliorer sa position économique sur la scène mondiale. Toutefois, ces changements ne peuvent se produire du jour au lendemain – ils nécessitent la collaboration et l’engagement de toutes les parties prenantes. La Semaine de l’industrialisation en Afrique constitue une plate-forme importante pour relever ces défis et trouver des solutions.

À la lumière des interdépendances clés entre l’industrialisation et l’accord sur la zone de libre-échange continentale africaine (AfCFTA), le sommet cherche à rallier l’élan politique, les ressources, les partenariats et les alliances en faveur d’un effort d’industrialisation à l’échelle de l’Afrique.

Cette démarche s’inscrit dans la volonté de l’Union africaine de favoriser la transformation structurelle, en tirant parti des riches ressources naturelles de l’Afrique tout en adoptant les avancées technologiques actuelles. Le sommet constituera une étape cruciale dans la promotion du commerce intra-africain et de l’intégration économique, deux éléments essentiels à la réussite de l’Afrique.

Mettre en lumière des thèmes et sujets clés sur l’industrialisation

Au cours de la Semaine africaine de l’industrialisation, un certain nombre de programmes et d’événements seront organisés pour mettre en lumière certains thèmes et sujets clés concernant l’industrialisation sur le continent.

Ils sont entre autres la  promotion des micro, petites et moyennes entreprises dirigées par des jeunes et des femmes en tant que facteurs d’industrialisation compétitive pour les transitions entre zones urbaines et rurales, l’industrialisation de l’Afrique et les approches multisectorielles pour réussir : Faciliter les liens intersectoriels et les conditions de réussite : énergie, sécurité alimentaire, institutions, législation, développement des compétences, résilience environnementale.

Amélioration de la compétitivité, de la production et des capacités commerciales : relier les capacités du côté de l’offre par la fabrication, les marchés intégrés et les développements commerciaux et la diversification des économies africaines est le seul moyen pour tous les pays africains de prospérer dans une économie mondiale de plus en plus volatile.

Le potentiel qui existe dans la région peut être réalisé grâce à une diversification, une innovation et une compétitivité accrues. La zone de libre-échange continentale africaine (ZLECAf, ZLECA ou ZLEC) est au cœur de l’objectif d’une plus grande intégration économique en Afrique, indispensable pour stimuler le commerce intra-africain, réduire le chômage et la pauvreté et promouvoir le développement durable.

 L’Afrique est l’une des régions qui s’industrialisent le plus rapidement au monde. Malgré ces progrès, il reste encore beaucoup à faire pour que tous les Africains bénéficient des avantages de l’industrialisation.

Avec service com Zlecaf

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

La BIDC obtient la notation A+ des pairs de l’AIAFD

mars 22, 2023

La Banque d'investissement et de développement de la CEDEAO (BIDC) a obtenu la note A+ lors de la 12e revue...

Contribution des marchés de capitaux:Dr AMENOUNVE fait quatre propositions à la CEA

mars 21, 2023

Présent à la 55ème session de la Conférence des ministres des finances, du plan et développement économique de la Commission...

Togo : des acteurs de suivi des réformes en formation à Lomé

mars 21, 2023

Les points focaux, correspondants et répondants thématiques chargés du suivi des réformes sont à l’école des indicateurs de performance à...

Togo–Afrique du Sud:renforcement des relations commerciales et d’investissements

mars 20, 2023

Candith_Mashego_Dlamini, vice-ministre sud-africain chargée des Relations internationales et de la Coopération, effectue une visite de travail au Togo, dans le...