L'économiste du Togo

L’UE aux côtes du GIABA pour combattre la criminalité maritime

Dans le cadre de la stratégie de l’Union Européenne pour le Golfe de Guinée, un programme dénommé « Soutien à la Sécurité Maritime Intégrée de l’Afrique de l’Ouest » (SWAIMS) a été mis en place.

Il vise non seulement à accroître la capacité des acteurs sécuritaires et non sécuritaires dans la lutte préventive et répressive contre la criminalité maritime, mais aussi et surtout à optimiser l’économie maritime de la CEDEAO.

L’un des volets importants de ce programme est consacré à la réalisation d’une étude de recherche par le GIABA sur les flux financiers illicites associés aux différentes formes de la criminalité maritime dans les pays du Golfe de Guinée.

 L’objectif général de cette étude est de comprendre les mécanismes de blanchiment par lesquels les produits financiers provenant de différentes formes de criminalité maritime alimentent l’économie souterraine, ainsi que l’importance et l’impact de ces flux financiers sur les économies régionales. 

L’étude vise également à recommander des actions concrètes permettant de perturber les circuits financiers de la criminalité maritime et de déposséder finalement les criminels des produits de leurs activités délictueuses.

Pour réaliser cette étude, le Secrétariat du GIABA a eu recours à des consultants nationaux dans les six (6) pays cibles du projet de recherche à savoir le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Ghana, la Guinée-Bissau, le Nigéria et le Togo. Les rapports produits par ces consultants présentent une vue précise des formes et manifestations de la criminalité maritime, des cadres juridiques et institutionnels dans leurs pays respectifs, et des défis rencontrés en matière de détection, d’enquête et de poursuite des faits de criminalité maritime.

Ils mettent également en relief des cas spécifiques de blanchiment de capitaux et de financement de terrorisme liés à ce phénomène.

 Afin de mieux capitaliser les conclusions préliminaires de ces rapports nationaux, qui devront faire l’objet d’un rapport régional consolidé au terme du projet, des ateliers de validation sont organisés par le GIABA en collaboration avec l’équipe d’assistance technique du programme SWAIMS, du 22 septembre au 12 octobre 2022, à Bissau, Abidjan, Accra, Lomé, Cotonou et Abuja respectivement.

Ces ateliers sont conçus pour réunir les institutions et agences privées et publiques, impliquées dans les questions de sécurité maritime, les cellules de renseignement financier, les organismes d’application de la loi ainsi que des représentants des ministères concernés dans le but de discuter des conclusions des rapports et fournir des commentaires de haut niveau.

 Ils procèdent d’une stratégie du Secrétariat du GIABA pour créer un cadre d’appropriation de ces rapports par les autorités compétentes, et pour susciter des réflexions complémentaires au sein des experts et praticiens du domaine, susceptibles d’améliorer la qualité des rapports nationaux qui devront servir de base à l’élaboration d’un rapport régional.

 Ce financement dans le cadre du programme SWAIMS s’ajoute à une liste déjà longue des initiatives conjointes entre l’Union Européenne et la CEDEAO, pour promouvoir la paix, la sécurité et le développement économique de la région.

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

Les  géants du transport maritime rejoignent le port sec de la PIA

février 29, 2024

Le port sec de la Plateforme industrielle d’Adetikopé (PIA) enregistre l’arrivée d’acteurs de poids du transport maritime mondial. L’Italo-suisse MSC,...

30 millions de tonnes de marchandises manutentionnées en 2023 au port de Lomé

février 21, 2024

Dans le détail, 8.912.225 tonnes ont été importées, soit une augmentation de 10,45%, tandis que les exportations se sont établies...

La CEA signe un accord avec Google pour accélérer la transformation numérique en Afrique

février 19, 2024

La Commission économique pour l’Afrique (CEA) et Google ont signé, le lundi 19 février, un protocole d'accord en marge de...

Le Togo est parmi les 11 pays à forte croissance économique en 2024

février 19, 2024

L’Afrique devrait rester la deuxième région connaissant la croissance la plus forte après l’Asie. La croissance du produit intérieur brut...