L'économiste du Togo

BRVM : la BMPA effective au second semestre 2023

Le mercredi 07 juin 2023, le Conseil des Ministres de Côte d’Ivoire a adopté une communication relative à la mise en route de la phase pilote pour l’opérationnalisation des activités de la Bourse des Matières Premières Agricoles (BMPA). Suite aux conclusions probantes de l’étude de faisabilité, qui a permis de déterminer le potentiel et d’établir les conditions de fonctionnement d’un tel marché en Côte d’Ivoire, une phase pilote des opérations de la BMPA est prévue pour démarrer au second semestre de l’année 2023, pour une période de 24 mois.

Le gouvernement ivoirien a décidé de mettre en place une BMPA intégrant aussi bien les cultures de rente que les cultures vivrières, à savoir un marché organisé, en ligne avec les standards internationaux, en vue de corriger les distorsions observées des marchés, de fluidifier la circulation des produits agricoles et d’améliorer les revenus des producteurs.

Les matières premières choisies pour le démarrage de la BMPA sont la noix brute de cajou, le maïs et la noix de cola fraiche.

Cette phase pilote sera exécutée par la BRVM dans le cadre d’une convention de mandat de gestion. La BRVM sera chargée notamment de la gestion directe des opérations de bourse portant sur les matières premières agricoles négociables et de l’appui aux choix techniques qui s’avèreraient nécessaires aux futurs organes du marché.

A terme, la BMPA permettra non seulement d’offrir une référence de prix de base des négociations sur les contrats commerciaux, à l’échelle nationale et internationale, et d’avoir une meilleure maîtrise des cours de nos produits agricoles, mais également de capter des ressources importantes pour le financement du secteur, au bénéfice de l’ensemble des acteurs de la chaîne de valeur agricole.

Démarré en juillet 2018, le projet de la BMPA est un marché dont l’architecture est basée sur les meilleurs standards internationaux comme la Chicago Mercantile Exchange (CME) et la South African Futures Exchange (Safex) du Johannesburg Stock Exchange (JSE). Elle vise à améliorer le financement du secteur agricole, à stimuler la production et à permettre au secteur agricole de jouer pleinement son rôle dans le développement économique de la Côte d’Ivoire tout en contribuant à l’amélioration des conditions de vie en milieu rural.

En s’inspirant des meilleures pratiques en matière d’innovation technologique, de professionnalisme et de transparence, cette bourse va doper la commercialisation des matières premières dans un cadre entièrement électronique assurant une grande transparence des prix et une juste rémunération des producteurs. La BMPA s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre des Plans nationaux d’investissement agricole (PNIA1 et PNIA2) initiés par le gouvernement ivoirien.

Le fonctionnement du marché des matières premières consiste à acheter et vendre des matières premières sur le marché au comptant où l’achat ou la vente des produits font l’objet d’un règlement immédiat. Et sur le marché à terme où les transactions donnent lieu à un paiement et à une livraison à une date ultérieure. Un producteur peut ainsi vendre à terme une partie de sa production, avant qu’elle ne soit extraite (ou récoltée).

 Cette vente à terme lui permet de connaître à l’avance son prix de vente, quelle que soit l’évolution des conditions de marché entre-temps. Par exemple, si un producteur de café vend sa récolte à un prix fixé dès le mois de mai pour une livraison fin juillet, il sera préservé d’une baisse des cours éventuelle.

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

Les  géants du transport maritime rejoignent le port sec de la PIA

février 29, 2024

Le port sec de la Plateforme industrielle d’Adetikopé (PIA) enregistre l’arrivée d’acteurs de poids du transport maritime mondial. L’Italo-suisse MSC,...

30 millions de tonnes de marchandises manutentionnées en 2023 au port de Lomé

février 21, 2024

Dans le détail, 8.912.225 tonnes ont été importées, soit une augmentation de 10,45%, tandis que les exportations se sont établies...

La CEA signe un accord avec Google pour accélérer la transformation numérique en Afrique

février 19, 2024

La Commission économique pour l’Afrique (CEA) et Google ont signé, le lundi 19 février, un protocole d'accord en marge de...

Le Togo est parmi les 11 pays à forte croissance économique en 2024

février 19, 2024

L’Afrique devrait rester la deuxième région connaissant la croissance la plus forte après l’Asie. La croissance du produit intérieur brut...