L'économiste du Togo

La CRRH-UEMOA passe de négative à stable chez Moody’s

L’agence de notations Moody’s Investors Service (« Moody’s ») a confirmé le 23 septembre dernier les notations de la Caisse Régionale de Refinancement Hypothécaire de l’UEMOA (CRRH- UEMOA) et a changé la perspective de négative à stable.

La notation familiale à long terme Ba2 (CFR), la notation d’émetteur en devise locale à long et à court terme Ba2/Not Prime, ainsi que la notation d’émetteur en devise à long et court terme Ba3/Not Prime ont été confirmées pour la CRRH- UEMOA.

 Dans le même temps, Moody’s a changé la perspective de l’émetteur de négative à stable. L’action de notation fait suite au changement de Moody’s dans la perspective de la note d’émetteur Caa2 du gouvernement du Mali de stable à négative.

Elle reflète la levée des sanctions économiques et financières imposées au gouvernement du Mali par la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) et l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA) début janvier 2022.

La levée des sanctions sur les paiements transfrontaliers réduit les risques de liquidité et de crédit auxquels est confronté le système bancaire malien, auquel la CRRH- UEMOA est directement exposée.

 La décision de Moody’s de faire passer la perspective de l’entité de négative à stable reflète également l’évaluation de l’agence de notation selon laquelle la solidité de l’environnement opérationnel de la CRRH- UEMOA reste globalement inchangée et soutient la performance financière résiliente de l’entreprise.

L’affirmation par Moody’s des notations à long terme de la CRRH- UEMOA reflète la solide qualité des actifs de la société, soutenue par une structuration prudente de ses prêts, une échéance actif-passif assortie, une liquidité solide et une capitalisation adéquate.

En décembre 2021, la CRRH- UEMOA a déclaré un ratio fonds propres corporels ordinaires (TCE) sur actifs corporels gérés de 8,6 %.

Par ailleurs, les dettes subordonnées quasi-equity (qui ne sont pas incluses dans le TCE) représentent environ 17,5% des actifs corporels gérés. Les actifs liquides de l’entreprise par rapport à l’actif total s’élevaient à 45,4 %.

L’évaluation autonome de la CRRH – UEMOA saisit également les défis de l’activité monoline de la CRRH- UEMOA qui limite considérablement sa valeur de franchise et sa rentabilité ; ainsi que de l’environnement opérationnel de l’UEMOA et du risque de contrepartie relativement élevé des banques dont elle refinance les prêts hypothécaires.

Le CFR à long terme Ba2 de la CRRH – UEMOA intègre deux crans d’augmentation du soutien aux affiliés par rapport à l’évaluation autonome b1 de l’entreprise, reflétant l’évaluation de Moody’s d’une forte probabilité de soutien aux affiliés en cas de besoin de la part de son sponsor et principal actionnaire, la Banque ouest-africaine de développement. (BOAD, écurie Baa1).

Malgré la baisse de la participation de la BOAD dans la CRRH- UEMOA (15% en juin 2022 contre 22% en 2010), l’entité reste d’une importance stratégique pour la BOAD et les États membres de l’UEMOA compte tenu de son rôle dans la promotion et le développement du crédit hypothécaire résidentiel dans le Région UEMOA. La forte probabilité de soutien reflète également les fortes interconnexions opérationnelles et financières entre les deux institutions.

La notation d’émetteur en monnaie locale à long terme Ba2 de la CRRH – UEMOA est alignée sur son CFR à long terme Ba2. La notation d’émetteur en devises à long terme de la CRRH- UEMOA est plafonnée par le plafond en devises à Ba3. Pour évaluer le plafond en devises applicable à la CRRH – UEMOA, Moody’s utilise le plafond moyen pondéré des pays dans lesquels la CRRH- UEMOA opère. Le plafond en devises par pays appliqué à la CRRH- UEMOA reflète le risque de convertibilité et de transférabilité des devises dans la région.

Les facteurs pouvant entraîner une amélioration ou une dégradation des notations

Selon le communiqué de Moody’s, une pression à la hausse sur les notations est peu probable à ce stade, mais pourrait résulter d’un renforcement significatif de l’environnement opérationnel régional de l’entreprise dans la région de l’UEMOA, qui pourrait être indiqué par une amélioration des notations des emprunteurs souverains de la région, combinée à une augmentation significative de la capitalisation et de la rentabilité de la CRRH- UEMOA.

Une pression à la baisse sur les notations pourrait se développer, selon Moody’s, à partir d’une nouvelle baisse importante de la participation de la BOAD dans la CRRH- UEMOA, ce qui pourrait entraîner un affaiblissement de la capacité opérationnelle de la BOAD ou de sa volonté de fournir un soutien en cas de besoin ; ou une détérioration de la capacité de la BOAD à fournir un soutien en cas de besoin, comme cela pourrait être indiqué par une dégradation des notations de la BOAD, ou une détérioration importante de l’environnement opérationnel régional de l’entreprise dans la région de l’UEMOA, comme cela pourrait être signalé par une dégradation des notes des souverains de la région ; ou un changement important dans les opérations et/ou le modèle d’affaires de la CRRH- UEMOA , entraînant un profil de crédit plus faible ; ou encore un affaiblissement de la qualité des actifs ou de la capitalisation de la société.

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

Briser le supercycle de la dette

mai 18, 2024

Dépendre du crédit pour stimuler la demande met en péril l’économie mondiale : il faut corriger les déséquilibres sous-jacents La...

Ses partisans veulent créer des sociétés libres, égalitaires et prospères

mai 18, 2024

Quel est le rôle de l’État dans les économies modernes ? Est-il possible de créer une société plus juste sans...

La troisième édition du Festival La Marmite (FESMA) officiellement lancée

mai 17, 2024

La troisième édition du Festival La Marmite (FESMA) a été officiellement lancée ce mercredi 15 Mai 2024 en présence de...

Des transporteurs du Sahel explorent les opportunités de la PIA

mai 16, 2024

La coopération logistique avec les pays de l’hinterland pourrait bientôt connaître une nouvelle avancée. Une délégation de directeurs généraux des...