L'économiste du Togo

UEMOA: un nouvel agenda élaboré à Lomé 

Les ministres en charge des infrastructures et des transports des pays membres de l’Union économique et monétaires ouest africaine (UEMOA) se sont réunis à Lomé le vendredi 21 octobre 2022 pour évaluer l’application du Règlement N°14 relatif à l’harmonisation des normes et des procédures du contrôle du gabarit, du poids et de la charge à l’essieu des véhicules lords de transport des marchandises.

Après plusieurs tentatives en vue de parvenir à une application intégrale du Règlement N°14 relatif à l’harmonisation des normes et des procédures du contrôle du gabarit, du poids et de la charge à l’essieu des véhicules lords de transport des marchandises, la mise en œuvre de cette règlementation communautaire, demeure en deçà des résultats attendus. 

Toutefois, des avancées notables ont été enregistrées, mais des défis importants restent encore à relever et beaucoup d’efforts restent à faire. Pour Jonas Gbian, Commissaire chargé du Département de l’aménagement du territoire communautaire et des transports, ka réunion de Lomé « vise justement à définir des pistes et solutions permettant de relever ces défis. Elle permettra de faire l’évaluation des recommandations arrêtées à Dakar le 19 septembre 2019 et prendre les mesures appropriées pour l’application intégrale du Règlement 14 sur la base des propositions issues du travail réalisé par les experts et les acteurs du transport. » pour rappel, la réunion des ministres du 19 septembre 2019 à Dakar avait fixé les principaux objectifs à savoir : la poursuite de l’application du seuil de tolérance de 15% jusqu’au 30 juin 2020 ; l’application des amendes conformément au Règlement 14 ; l’équipement des ports et plateformes générant plus de 200.000 tonnes de fret  par an en pèses essieux et leur usage ; l’application intégrale et de manière concomitante du Règlement 14 à partie du 1er juillet 2020. Malheureusement, l’apparition de la pandémie liée au Covid-19 à partir du premier trimestre 2020 a fortement compromis la mise en œuvre de cet agenda. 

Les missions de suivi-évaluation de la Commission de l’UEMOA dans les Etats membres au cours du deuxième trimestre de l’année 2022, confirment bien que les résultats attendus ne sont pas atteints. La tolérance de 15% n’est appliquée véritablement que par quatre Etats, les amendes prescrites par le Règlement 14 ne sont pas effectives dans trois Etats et seuls deux Etats appliquent le délestage. 

Certains Etats ont fait des avancées notables et encourageantes. Il est à souligner que la surcharge des camions de type poids lourds conduit à une dégradation prématurée de la chaussée avant la 5ème année et augmente le besoin en entretien routier. Il en est de même pour les ouvrages hydrauliques dont les structures sont plus complexes, selon la longueur de la travée et la sensibilité de l’ouvrage. 

Raison pour laquelle « le gouvernement de la République Togolaise a affiché avec fermeté, sa volonté d’instaurer un environnement favorable aux échanges intracommunautaires, en prenant des mesures pour la suppression de la surcharge routière et l’application intégrale du Règlement 14 » a fait savoir Affoh Atcha-Dedji, ministre des Transports Routiers, Aériens et Ferroviaires du Togo.

Le Togo, seul pays à obtenir 100 points sur 100

Les mesures prises par le Togo se traduisent essentiellement par la construction et l’opérationnalisation d’un poste de pesage à Djéréhouyé à 14 km au nord d’Atakpamé ; les contrôles au port et sur les différentes plateformes qui génèrent plus de 200.000 tonnes de marchandises par an ; l’acquisition de six minibus équipés de pèse-essieux mobiles, en vue de l’organisation en tous points du territoire des contrôles inopinés. 

Grâce à ces dispositions, le Togo est le seul pays de sous-région à obtenir la note de 100 points sur 100 sur moyenne régionale de 72 points sur 100 en matière d’application du Règlement 14 à la dernière revue des réformes, politiques et projets de l’UEMOA. L’amélioration du secteur des transports au sein de l’espace UEMOA est au cœur de l’agenda de l’Union européenne. « Ce secteur joue un rôle essentiel dans le développement économique de l’Afrique. Sa maîtrise, sa bonne gestion et son adaptation au contexte mondial est plus que nécessaire.

 Il est donc impératif pour chaque pays de mettre en place des politiques et stratégies efficientes », a déclaré Joaquín Tasso_Vilallonga, chef de la délégation de l’UE au Togo.

 Il est à noter que la rencontre ministérielle a été précédée d’une réunion préparatoire des experts, les 19 et 20 octobre 2022 à Lomé après des concertations avec les acteurs du transport, les responsables des ports, industriels et entrepreneurs de l’espace UEMOA. 

Bientôt les 17 ans de l’adoption de Règlement 14

Le 16 décembre 2022 marquera les 17 ans de l’adoption du Règlement 14/2005/CM/UEMOA. 

« En ces moments fatidiques marquant le 17ème anniversaire de ce Règlement, je suis persuadé qu’à travers une stratégie volontariste, la mutualisation des efforts, la solidarité communautaire et la compréhension mutuelle, les Etats de l’UEMOA réussiront sans délai, à appliquer intégralement et concomitamment le Règlement 14/2005/CM/UEMOA relatif à l’harmonisation des normes et des procédures du contrôle du gabarit, du poids et de la charge à l’essieu des véhicules lords de transport des marchandises » a conclu le Commissaire Jonas Gbian.

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

Les  géants du transport maritime rejoignent le port sec de la PIA

février 29, 2024

Le port sec de la Plateforme industrielle d’Adetikopé (PIA) enregistre l’arrivée d’acteurs de poids du transport maritime mondial. L’Italo-suisse MSC,...

30 millions de tonnes de marchandises manutentionnées en 2023 au port de Lomé

février 21, 2024

Dans le détail, 8.912.225 tonnes ont été importées, soit une augmentation de 10,45%, tandis que les exportations se sont établies...

La CEA signe un accord avec Google pour accélérer la transformation numérique en Afrique

février 19, 2024

La Commission économique pour l’Afrique (CEA) et Google ont signé, le lundi 19 février, un protocole d'accord en marge de...

Le Togo est parmi les 11 pays à forte croissance économique en 2024

février 19, 2024

L’Afrique devrait rester la deuxième région connaissant la croissance la plus forte après l’Asie. La croissance du produit intérieur brut...