L'économiste du Togo

La BOAD au cœur de la transformation numérique 

Grâce à son plan stratégique DJOLIBA, la Banque ouest africaine de développement (BOAD) ambitionne de renforcer son action pour le développement du secteur des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC), un des cinq domaines prioritaires de l’Institution.

La digitalisation constitue un enjeu majeur de développement pour les huit pays membres de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA). 

En dépit des ambitions portées par les stratégies nationales, suscitant d’indéniables progrès, la transformation numérique enregistre des faiblesses et des retards, en comparaison des performances mondiales. 

Cela s’explique, en grande partie, par le déficit de financements, indique la BOAD qui entend renforcer ses capacités de financement en développant des partenariats stratégiques et opérationnels forts, pour soutenir et accompagner les efforts des Etats, dans leur transformation numérique, mais aussi, dans le financement de leur développement. Aussi la BOAD a-t-elle rejoint récemment trois initiatives dans le domaine de l’économie numérique.

Signature d’une convention pour l’accélération de la transformation digitale dans l’espace l’UEMOA

Le Président de la BOAD, Serge EKUE, et le Président de la Commission de l’UEMOA, Abdoulaye DIOP, ont signé, le 28 juillet 2021, une convention de partenariat pour la promotion du secteur de l’économie numérique dans l’espace UEMOA.

 Les deux institutions se sont, alors, engagées à mobiliser des ressources pour le financement et la construction d’infrastructures, en vue de fournir une assistance aux Etats membres dans la dématérialisation de leurs services publics ; et à élaborer et à adopter un cadre réglementaire régional en matière d’économie numérique, menant un plaidoyer auprès d’autres organes régionaux, dans le but d’obtenir leur soutien à la mise en œuvre de ce projet.

Signature d’un Accord-cadre de coopération pour soutenir la transformation numérique dans les pays de l’UEMOA

Le 7 décembre 2022, la Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) et l’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) ont signé un Accord-cadre, qui prévoit la création d’un véhicule financier destiné à la formation au numérique des jeunes et des femmes des populations de l’UEMOA, dans le cadre du programme D-CLIC. 

La mise en œuvre de cet accord de partenariat sur le numérique, entre la BOAD et l’OIF, atteste d’une collaboration fructueuse et réussie entre ces deux institutions, et répond, avec justesse, à leurs ambitions pour la transformation numérique régionale.

 Le programme D-CLIC favorise l’insertion professionnelle des jeunes et des femmes, tout comme le développement de l’entrepreneuriat et l’essor des métiers du numérique.

Création du Fonds pour la Transformation Digitale (FTD) en Afrique de l’Ouest en partenariat avec la KfW

Le 16 décembre 2022, la KfW, partenaire technique et financier de la BOAD, depuis 1981, signait un contrat relatif à la mise en place du Fonds pour la Transformation Digitale en Afrique de l´Ouest (FTD) au sein de la BOAD. 

La création de ce fonds permet à la BOAD d’agir de concert avec la KfW, afin d’encourager la transformation numérique des pays de l’UEMOA, et d’aider les administrations publiques à renforcer, sécuriser et développer leurs systèmes d’information, en vue d’accroitre leur productivité et de promouvoir plus de transparence dans la gestion de la chose publique, tout en améliorant significativement la qualité des services publics auprès des citoyens.

 Consciente des enjeux de la transformation digitale pour les économies des pays de la zone UEMOA, la BOAD, Banque de référence pour un impact durable sur l’intégration et la transformation de l’Afrique de l’Ouest, se positionne en véritable leader du financement des solutions numériques.

 Aujourd’hui, les TIC transforment les économies et les sociétés à un rythme fulgurant. Favorisant la création de valeur, elles ont, de fait, un effet positif sur la croissance économique. De surcroit, les TIC permettent, également, l’amélioration du service public, grâce à la dématérialisation des procédures et un meilleur suivi.

Partager

Laisser un commentaire

Autres articles

Le Togo veut ramener la dette intérieure à 54,6% contre 61,4% du PIB d’ici 2026

avril 7, 2024

Le gouvernement togolais a annoncé son intention de réduire sa dette intérieure dans le cadre de sa stratégie de gestion...

Réglementation et contrôle du secteur financier : mécanisme de résolution pour les grandes banques (chantier en cours) 

mars 21, 2024

Les secousses de l’an dernier ont montré qu’il reste du travail à accomplir dans plusieurs domaines pour veiller à ce...

L’Afrique de l’Est, berceau du Mobile money, l’Ouest nouvelle plaque tournante du continent

mars 21, 2024

Près de la moitié des 1,75 milliards de comptes enregistrés dans le monde se trouvent en Afrique subsaharienne. Sous-région pionnière...

Grace aux hydrocarbures, l’UEMOA sera performante et résiliente selon le FMI

mars 21, 2024

Aux bonnes nouvelles engrangées par l’Union économique et monétaire ouest-africaine (UEMOA), un marché régional costaud pour financer les Etats-membres, des...